• Par René COUZIGOU

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)

    Henri Saint Jalm - Crédit : René Couzigou

     

    "Henri SAINT JALM est né le 2 septembre 1922 à Belle-Isle-en Terre dans les Côtes d’Armor. Ses parents étaient artisans boulangers à Belle-Isle-en-Terre. Henri est Lycéen au collège municipal de Lannion, jusqu’à son départ avant ses 18 ans - année de son baccalauréat. Selon les informations familiales, il s’agissait d’un garçon sérieux et bon élève.

    A la fin du mois de juin 1940, les troupes allemandes envahissent la France et se dirigent vers Brest. Or, Belle-Isle-en-Terre se trouve sur l’axe routier Rennes Brest... Selon des informations recueillies, se trouvant sur le passage des troupes françaises qui refluaient vers Brest, et sur les conseils de certains militaires, Henri Saint Jalm se joint à eux. Les conditions de la traversée de la Manche ont été périlleuses et se terminèrent par le remorquage de leur bateau par un navire anglais.

    Le jour de son engagement dans les FFL à Londres en juillet 1940, Henri Saint-Jalm n’avait pas atteint ses 18 ans. Il est affecté en tant que 2ème classe à la 1ère Compagnie de Sapeurs-mineurs du Génie : modeste mais courageux. 

     

    La 1ère Compagnie de Sapeurs-mineurs du Génie entre 1940 et 1942

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)

     Henri Saint Jalm à droite - Crédit : René Couzigou

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)« Unique et belle photo connue de mon cousin Henri (à droite). L’expression naturelle - et je dirais heureuse de ces jeunes gens – se révèle angoissante quand on connait la suite »

     

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 Juillet 1942)

    Henri Saint Jalm participe avec la CSM à la Bataille de Bir Hakeim ; il  est fait prisonnier lors de la sortie de la position le 11 juin 1942.

    Le 17 Août 1942, les prisonniers de la Brigade Française Libre, environ 500, embarquent à bord du Nino Bixio en direction de l’Italie où ils sont conduits pour y être détenus. Mais suite au torpillage du Nino Bixio - par erreur, à 4h 33 de l'après-midi, par le sous-marin britannique HMS Turbulent dans les eaux au sud-ouest de la Grèce, à 12 miles au sud-ouest de Pylos, Henri Saint Jalm fait partie des 140 FFL Morts pour la France noyés dans cette tragédie. 

     

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 août 1942)Crédit yardyyardyyardy.blogspot.fr

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 août 1942)

    * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 août 1942)

    Certains des blessés furent envoyés sur des navires hôpitaux vers l'Italie. Les survivants furent envoyés vers un grand château à Pylos puis transportés au nord et enfin vers des camps italiens de prisonniers de guerre. 

    Je me suis rendu en septembre 2016 à Pylos où j’ai cherché des informations auprès de la Mairie qui m’a appris qu’une centaine de corps avait pu être ramenés à terre et inhumés dans le village.  Plus tard, les corps des disparus ont été réinhumés au cimetière  allié de Phaleron, à Athènes". 

     

    RENE COUZIGOU, cousin germain d’Henri Saint Jalm

    Lannion, novembre 2016

     

     * Henri SAINT JALM (Cie de Sapeurs Mineurs), disparu dans le torpillage du Nino Bixio (17 août 1942)

     Plaque commémorative apposée au cimetière de Tobrouk

    lors du 70e anniversaire de Bir Hakeim 

     

    En savoir plus : Récit du naufrage du Nino Bixio  par le compagnon de la Libération André VERRIER (1er RA)

     

     


    votre commentaire

  • Jean Christophe Shigetomi,
    envoie des timbres aux élèves de l'école "Sabin Salinas" d'Obenheim pour l'exposition en préparation

     "la France libre à travers les timbres"

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    Contrôle postal militaire

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    France libre 2

     

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    France Libre 5

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    Océanie France

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    Océanie

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

    Série timbres Océanie France

     


    (Fondation B.M.24 Obenheim)

     

    * La culture à travers les timbres poste - une exposition concernant la France libre

     


    votre commentaire
  • "POILUS TAHITIENS" 

    "les établissements français d'Océanie dans la grande Guerre"

    Jean-Christophe Teva SHIGETOMI 


    * Nouvelle parution

     

    Communiqué de presse

    «  POILUS TAHITIENS, les établissements français d'Océanie dans la grande Guerre», second ouvrage historique de Jean-Christophe SHIGETOMI est désormais disponible en précommande.

    Jean-Christophe Shigetomi est un passionné d'histoire contemporaine.  Cette passion et son amitié pour John MARTIN, alors porte-parole du renommé Bataillon du Pacifique le conduisent à écrire un premier livre sur les "Tamari'i Volontaires" pour relater l’épopée de tous les Polynésiens engagés dans la Seconde guerre mondiale. 

    Comme pour Tamari'i Volontaires, ce nouvel ouvrage ouvre des pans méconnus de l'histoire de leurs grands anciens engagés avant eux sur tous les théâtres d'opérations de la Grande Guerre. Ainsi, les recherches de Jean-Christophe SHIGETOMI d’dépassent-elles l'histoire des enfants volontaires et  conscrits  de cette colonie française d'Océanie pour s'inscrire intégralement dans la commémoration du centenaire de la Grande Guerre : des Dardanelles, de Salonique, de Palestine et de France. L'accès à  des archives inédites vont notamment permettre d'enrichir ce grand chantier de mémoire. 

    Enfin, une exposition  Poilus Tahitiens labellisée en 2016 par la Mission centenaire a puisé intégralement ses ressources dans le livre de Jean-Christophe SHIGETOMI.

    Une édition luxe au format 305x220 dans un tirage limité à  400 exemplaires est ouverte aux précommandes, pour une mise à  disposition au plus tard en aout de cette année.

    Vous trouverez quelques informations complémentaires dans le document joint ou aux adresses suivantes:


    La page du livre : https://i96060.wixsite.com/shigetomi

    (Fondation B.M.24 Obenheim)

    * Nouvelle parution  "POILUS TAHITIENS"


    votre commentaire

  • Reportage photos des funérailles de Louis Cortot
    10 mars 2017

    (Décès de Mr Louis Cortot
    )

    En dehors de la famille, on pouvait noter la présence  de 2 Compagnons, le Colonel Fred Moore et le ministre Hubert Germain, des généraux dont Christian Baptiste pour l'Ordre et Bruno Cuche (2ème DB), de nombreux représentants des descendants de Compagnons, des Résistants etc. Le Secrétaire d'Etat a lu son épopée. 

    Reportage et crédit photos : Michel POURNY

    1ère série de photos :  Louis Cortot lors de la réception du 18 juin 2016 devant le Musée de l'Ordre de la Libération.

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

     

    2ème série de photos : Hommage national à Louis Cortot dans la cour d'Honneur de l'hôtel national des Invalides le 10 mars 2017.


    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

    * Funérailles de Mr Louis CORTOT- Résistant, Compagnon de la Libération

     

    Page 2 - 3 - 4


    votre commentaire
  •  

    UN MEMORIAL DU DEBARQUEMENT DE PROVENCE 

    "Le président de la République François Hollande va inaugurer le jeudi 16 mars 2017, le Mémorial du Mont Faron, à Toulon dans le Var. Une nouvelle muséographie. consacrée au Débarquement et à la Libération de la Provence, bref à l’opération Dragoon et à toutes ses conséquences militaires humaines a été mise en place dans le mémorial rénové avec des outils pédagogiques des plus utiles pour les jeunes générations.

    Lors de la cérémonie du soixante-dixième anniversaire de la Libération, le 15 août 2014, le Président de la République avait souhaité que ce haut-lieu de mémoire  devienne « le Mémorial du Débarquement et de la Libération de Provence ». Dix-neuf mois après cette annonce, il s’apprête à rouvrir ses portes au grand public.

    16 Mars 2017 - Toulon : François Hollande inaugurera le Mémorial rénové du Mont Faron

    Mémorial du Mont Faron

    © Davric - Wikimedia CC


    Au-delà d’une démarche de mise aux normes de l’infrastructure, la rénovation du mémorial a pour objectif de renforcer la vocation pédagogique du lieu, son rayonnement, la cohésion nationale et le lien armées-Nation. Le Mémorial du Mont Faron est l’un des neuf hauts lieux de la mémoire nationale placés sous la responsabilité du ministère de la Défense, perpétuant la mémoire des conflits contemporains auxquels la France a pris part depuis 1870 et rendant hommage aux combattants et victimes de ces conflits".

    Hervé CHABAUD Blog l'Histoire en rafale 

    .....................................................................

    16 août 1944, " Voici la France ! faut-il pleurer, crier, non. Chacun domine sa joie ; on se tait. Chacun songe à Juin 1940, à tant de chemins parcourus, tant de luttes et d'épreuves, tant de camarades tombés. Les navires jettent l'ancre au milieu d'une étonnante armada de croiseurs, transports, vedettes, bateaux de débarquement. Des navettes déchargent sans interruption personnel et matériel à un rythme étourdissant, dans la nuit qui tombe." La DFL débarque en Provence ...

    16 Mars 2017 - Toulon : François Hollande inaugurera le Mémorial rénové du Mont Faron

    Un char américain type "Sherman" M4A1 : 32 tonnes, 40 Km/h, 1 canon de 75 mm pour 5 hommes d'équipage. Le Medium Tank M4 est le char américain le plus produit pendant la Seconde Guerre mondiale : près de cinquante mille exemplaires déclinés en différentes versions très variées. Perpétuant une tradition qui attribue un nom d'un général américain célèbre aux équipements militaires, les Britanniques baptisent ce char "Sherman" qu'ils reçoivent dans le cadre de la loi de prêt-bail. L'US Army adopte par la suite ce surnom, et le Medium Tank M4 est dès lors appelé "M4 Sherman". Les Canadiens l'appelleront "Grizzly", et les Soviétiques "Emcha".

    Ce char a reçu le nom de baptême "Provence" et rend ainsi hommage aux opérations du débarquement de Provence d'août 1944. Il porte également l'insigne divisionnaire de la 1ère Division Francaise Libre (DFL) : un écusson bleu liseré de rouge portant une croix de Lorraine rouge liserée de blanc. Il est encore porté aujourd'hui par le 1er Régiment d'Infanterie de Marine, unité de tradition de la 1ère D.F.L. source : randojp.free.fr

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique