•  

     

    * Hommage à Joseph Ignace COMARMOND - Un "Français Libre"

    La photo  prise en mai 1945 à Thonon, représente Jean Gilbert
    et Joseph Ignace COMARMOND (à droite)

     

     

    * Hommage à Joseph Ignace COMARMOND - Un "Français Libre"

     Le colonel Bert commandant du 1er RA décore de la croix de guerre
    Ignace Comarmond (cap d'Ail le 25 avril 1945)
    (Photo 1ère DFL)

     Joseph Ignace COMARMOND est décédé le 29/11/1984

    Lien vers le site des "Français Libres"

    Lien vers la fiche annuaire

     

    (Article proposé par Brigitte Pefferkorn)


    votre commentaire
  •  

    * Jean Gilbert - La rage de vaincre ou la biographie d'un adolescent désireux de se battre.

    Jean Gilbert en 1942 
    (Photo 1ère DFL)


    Jean Gilbert est né le 14 mars 1925 à Cruseilles, en Haute Savoie. Il y grandit jusqu’en 1937 avant de partir à Thonon en pensionnat. En juin 1940, l’invasion allemande l’oblige à rentrer à Cruseilles. Il y voit des soldats français s’enfuir sur la route d’Annecy à Genève. La honte et la douleur partagent le jeune homme de quinze ans, désireux de se battre....!

     Un oncle lui parle de l’appel du 18 juin, il est bien décidé à rejoindre les Forces Françaises Libres.  Travaillant pour financer son périple à venir, il ne parle de son projet à personne.  En janvier 1943, avec son ami Maurice Evain, c’est le grand saut et le départ vers l’Afrique par l’Espagne. Ils y seront emprisonnés à Figueras, puis à Gerona. En juin 1943, ils récupèrent des faux passeports, ce qui leur permet de rejoindre Gibraltar et les lignes anglaises. Il rejoint la 1ère  Division Française Libre en Tunisie, via Casablanca. Après quelques mois d‘instruction en Algérie, Jean Gilbert est affecté  au 1er régiment d’artillerie où il intègre le groupe liaison infanterie et reconnaissance. Il reçoit son baptême du feu en mai 1944 tout près de Monte Cassino, au sud de Rome, où les Allemands se sont retranchés sur la ligne Gustave. Blessé par l’explosion d’une mine près de Viterbo, opéré par deux fois, il doit être évacué. Forçant son destin, il demande directement au Colonel Bert, son chef de corps,  la possibilité de rester avec son régiment. Il débarque finalement le 12 août 1944 sur la plage de La Croix-Valmer dans le sud-est de la France. Le 7 janvier 1945, il est mis à la disposition du *Bataillon de marche n° 24 pour lui fournir l’appui de l’artillerie. Il rejoint alors le village d’Obenheim en Alsace où il sera fait prisonnier le 10 janvier après deux jours de bombardements incessants et le sacrifice de ce bataillon de marche n° 24 pour stopper l’attaque allemande vers Strasbourg. Emmené outre-Rhin, il est interrogé à Waldkirch, puis quatre jours plus tard, il est transféré à pied vers Denzlingen.  Acheminé jusqu’à un camp de prisonniers à Ludwigsbourg,  le train les transportant est harcelé par les avions alliés. Après deux semaines, il est conduit à un nouveau camp à Nuremberg. Prisonnier jusqu’en avril 1945, il y a vécu des bombardements alliés quotidiens. Devant l’avancée des alliés, le camp est évacué. Il parvint alors à s’échapper  du convoi qui les mène vers Munich avec trois compagnons d’infortune et une carte de la région trouvée dans un immeuble à Nuremberg.  Le 20 avril, après un parcours épique, ils traversent les lignes allemandes et se retrouvent à nouveau libres du coté des Américains. Après un nouveau périple en France, ils rejoignent leur régiment au Cap d’Ail, près de Nice. Le planton du service de garde étonné leur annonce  « vous êtes déclarés morts !» Le chef de corps mis au courant les invite à sa table. Ils sont mis en permission après avoir été décorés sur le front des troupes de la croix de guerre 39-45 avec citation à l’ordre de l’armée. La guerre terminera un mois et trois semaines plus tard.

    * Jean Gilbert - La rage de vaincre ou la biographie d'un adolescent désireux de se battre.

    Le colonel Bert commandant du 1er RA décore de la croix de guerre
    jean Gilbert et Francis Ruffier Monet  (cap d'Ail le 25 avril 1945)

    (Photo 1ère DFL)

    Jean Gilbert est officier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur. Il est décoré de la médaille militaire, de la croix de guerre 39-45 avec une étoile d’argent et deux étoiles de bronze, de la croix du combattant volontaire et de la médaille des évadés.

    Lien vers la page du site de la 1ère DFL

    (Article proposé par Brigitte Pefferkorn)


    votre commentaire
  • Extraits du reportage de la Délégation du Var de la Fondation de la France Libre, proposé par Blandine Bongrand Saint Hillier. L'ensemble du reportage est à retrouver sur la page Face Book de la Délégation du Var LIEN

    La Croix Valmer.

    Trois monuments sont regroupés.

    Comme chaque année la cérémonie officielle a commencé par celles consacrées aux soldats français, anglais et américains en présence du représentant de l'Etat à travers le Sous-Préfet de Draguignan et le représentant du Préfet Maritime de la Méditerranée. 

    La clôture est la cérémonie qui nous est la plus chère et concerne nos anciens de la 1ère DFL qui ont débarqué le 16/08/1944 .
    François Guyetan et Guy Vadon déposent une imposante gerbe en Croix de Lorraine de l'Amicale de la 1ère DFL .

    Les jeunes enfants du pôle enfance "petit prince"de La Croix Valmer encadrés de leurs dynamiques animateurs Loubna et Christophe ont fait interprété la Marseille .
    Ambre, Maïssa ,et plusieurs enfants ont pu questionner Français Guyetand sur son parcours et ses médailles .
    La présence à Cavalaire de Jean -Baptiste Piétrini, vétéran de la 1ère DFL accompagné de sa fille et son gendre écrivain Guy de Saint -Roch est une belle surprise.

    Les enfants de la 1ère DFL étaient fidèles au rendez vous avec Marie - Hélène Châtel (membre du bureau national de la 1ère DFL ) fille de Bertrand Châtel, Bernard Michel et Jean - Noël Parpillon.

    Marcel Chapapria  accompagnait  Bernard Michel .
    Bernard Jobert, maire de La Croix Valmer a évoqué avec émotion, le plaisir  de retrouver nos vétérans du Débarquement de la 1ère DFL.. 
    Plusieurs vidéos sont à consulter et partager sur notre page Facebook.
    (Photos collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

     

     (Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

     

    Le colonel américain - Marcel Chapapria - Guy Vadon- la représentante du consulat américain.  (Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

     (Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

     

    François Gyuétand, à gauche des enfants (Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

    Bernard Michel et Jean Baptiste Piétrini au restaurant 'La Galinette sur les plages de La Croix Valmer le 15 08 2016
    ( Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre 

     Repas de tradition qu'avait instillé Bertrand Châtel avec l'Amicale de la 1ère DFL. ( Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )


    La magnifique gerbe de l'Amicale de la 1ère DFL déposée à la stèle du Débarquement de la 1ère DFL à La Croix Valmer le 15 98 2016.
    (Photo collection Délégation Var de la Fondation de la France Libre )

     


    1 commentaire
  • Brigitte Pefferkorn nous fait part  du décès de Camille Dupin  dans sa 92 éme année

    Président  de l'association des Forces Françaises Libres de la Loire

    Ancien des transmissions et du BIMP. La cérémonie religieuse a eu lieu le 10 août 2016 en l'église de st Priest en Jarez.

    Toutes nos condoléances à la famille.

     


    votre commentaire
  •  

    Blandine Bongrand-Saint Hillier nous prie de vous informer
    du faire-part que lui a transmis l'Amicale du Ric-Rima

     

    "Nous venons d'apprendre le décès du docteur Claude LE FRANCOIS survenu le 16 juillet 2016. Il a été inhumé le 22 juillet à Granville. Le docteur LE FRANCOIS était un ancien du BM XI et a participé activement, tant que son état de santé le lui a permis, à toutes les manifestations de notre Amicale". 
    Amicale 1er RIC / 1er RIMa et des Anciens des Troupes de Marine

    CS : 82113
    16021 ANGOULÊME CEDEX
     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique