• * Obenheim s'est souvenu du sacrifice du B.M.24


    Aujourd'hui, jeudi 11 janvier 2018, Obenheim a rendu hommage au B.M.24 
    qui s'est sacrifié pour sa libération et l'ultime défense de Strasbourg, en janvier 1945.

    * Obenheim s'est souvenu

     

    La cérémonie a été marquée par la présence de Mr Grimm, Mme Yvonne Saulnier, Mme Solange Grandfond, Mr Schenk, maire et president, Mr Gerard Grandfond.

     

    * Obenheim s'est souvenu du sacrifice du B.M.24

    La stèle du B.M.24 


    Historique du B.M.24

    En 1939, le 12e Régiment de Tirailleurs Sénégalais forme un bataillon qui doit renforcer le dispositif de défense de la Côte Française des Somalis. En janvier 1943, le Bataillon de Tirailleurs Sénégalais n°4 de la Côte Française des Somalis devient le B.T.S. 4 des Forces Françaises Libres. Le 15 février 1943, le B.T.S.4 F.F.L. arrive au camp de Tahaq et devient le B.M. 24. Éloignés de leur pays Mossi depuis quatre ans, les Tirailleurs Sénégalais cédaient la place au groupe nomade du Tchad.


                            JANVIER 1945 LA DÉFENSE DE STRASBOURG

    Le 31 décembre 1944, le maréchal allemand von Rundstedt déclenche l’opération Nordwind en attaquant par les Ardennes. Cette opération a pour but de mobiliser les troupes alliées du Nord – Est de la France. La 2e Division Blindée est rappelée de toute urgence en Lorraine, elle est relevée par la 1ère D.F.L. qui installe sa ligne de défense derrière l’Ill. Obenheim, à 25 km au Sud de Strasbourg est son réduit principal. Boofzheim, Rhinau et Friesenheim sont ses avant - postes. Le 7 janvier 1945, Obenheim est tenu par le B.M.24. et quelques autres unités de la 1ère D.F.L.. On a remplacé les chars par des hommes.

     

    BATAILLE POUR OBENHEIM
    LE SACRIFICE DU BATAILLON DE MARCHE N° 24 


    Les défenseurs d’Obenheim venaient de loin, d’Afrique du Nord, de Djibouti, du Caire… Et ils ont déjà combattu à Hyères, Toulon puis dans les Vosges, avant d’arriver à Obenheim. Au soir du 10 janvier, la ligne de l’Ill était renforcée et la ville de Strasbourg sauvée. Tout cela, grâce au sacrifice du BM24 à Obenheim.

                                                                                  Pierre Messmer

     

    (Crédit Photos : Emile Pefferkorn)

     

    Fondation B.M.24 Obenheim   

    * Obenheim s'est souvenu du sacrifice du B. M. 24

     


    1 commentaire
  • La 1ère Division Française Libre : historique de ses appellations de 1940 à 1945


    2 commentaires
  • Sujet proposé par Jean-Yves Lebot sur Le Finistère dans la guerre

    Deux registres petit format et un classeur noir ont été versés en 2000 aux Archives nationales parmi les kilomètres d'archives produites par la Sous-direction des Naturalisations. Sur les deux registres aux armes du roi d'Angleterre Georges VI figure une estampille du service juridique des Forces françaises libres.

    En feuilletant ces deux documents, on découvre 462 notices manuscrites consignant l'intention de certaines personnes, surtout des femmes, de devenir françaises le plus souvent par mariage avec un Français généralement combattant de la France libre.

    Sébastien Albertelli et Sylvie Poinsot 

     

    * Les registres de la France Libre

    Au détour des pages, la demande établie par Leslie Bickwell, première épouse de Romain KACEW (GARY).


    votre commentaire
  • Chers Amis

    Merci à M. Durand, à Pascal Vanotti et à Jupiter d’avoir pris le temps de répondre à notre enquête.

    Il n’est pas trop tard pour nous adresser librement vos réflexions en commentaires, car notre lectorat (qui confirme encore sa progression depuis Noël !) attise notre désir de mieux vous connaître.

    L’évolution du Blog

    Le Blog a été créé en 2014 pour faire connaître les combats de la 1ère DFL pour la Libération de la France, qui, comme le remarquait P. Vanotti, demeuraient encore largement méconnus. C’est  donc avec une grande satisfaction qu’aujourd’hui nous voyons nos articles ou archives photographiques repris par d’autres acteurs  individuels ou associatifs de la mémoire.

    Grâce à l’impulsion de notre regrettée Brigitte Pefferkorn, le blog a progressivement élargi ses sujets à « la France Libre » de manière générale. C’est l’occasion de mieux comprendre le contexte dans lequel s'est inscrit l'action de la 1ère DFL, de tisser un réseau entre acteurs de la mémoire et, pour vous lecteurs, de découvrir les nombreuses initiatives qui fleurissent sur la Toile.

    La mémoire de la 1ère DFL demeure cependant bien au cœur de notre blog. 

    Voici quelques perspectives à ce sujet, dont certaines en réponse à vos commentaires :

    Continuer de transmettre

    Révéler la 1ère DFL à travers l'évocation de ses Anciens (connus ou anonymes) et les hommages qui leur sont rendus, reste notre principale mission.

    De nombreux descendants nous y ont déjà aidé et des contacts sont en cours qui verront de nouveaux "Trésors d'Archives" publiés courant 2018.

    Mais à l’heure où les derniers témoins disparaissent, et où,  par ignorance,  certaines archives dormantes  des successions finissent hélas dans des "déchetteries", la transmission doit être encouragée et amplifiée.

    L’un de vos Ainés a-t-il servi la DFL ? Si vous êtes dans l’ignorance, si vous avez un doute, consultez l’Annuaire des Anciens de la DFL. Faites- nous part de vos découvertes… Et surtout, conservez, transmettez- nous les documents, photographies, éléments de connaissance en votre possession. Nous prévoyons prochainement  une accroche permanente sur le Blog et le lancement d' une campagne d’information en ce sens à travers les réseaux sociaux.

    L’Annuaire des Anciens

    La dernière mise à jour diffusée date de septembre 2016. Cependant, un gros travail d’actualisation  est en cours, notamment sur les Fusiliers Marins du 1er RFM et la correction de liens rompus. Notre ami Pascal Vanotti a repris la maintenance, l'évolution et le toilettage de cet outil, dont la mise à jour  sera prochainement publiée.

    Mieux comprendre

    Délivrer un schéma pour mieux comprendre le parcours historique de la DFL et s’y retrouver dans les appellations successives dont elle a fait l’objet depuis 1940 jusqu’à la Victoire… : un  organigramme spécifique sera prochainement publié.

    Mieux relier les sujets

    Corréler les articles de commémorations aux articles-mémoire des combats est une demande réitérée dans vos commentaires. Nous y étions déjà attentifs, mais nous chercherons à le systématiser.  

    Vos recherches à la LOUPE

    Les articles font l’objet d’une indexation par mots clés. Aussi, si vous souhaitez effectuer une recherche dans tout le blog ou retrouver un article en particulier, utilisez LA LOUPE (menu de droite) et entrez un nom (lieu, personne,...).

    Les résultats s’affichent alors dans une nouvelle page.

     

    En vous remerciant pour vos observations et contributions présentes et futures,

     

    L’Equipe du Blog Chemins de la DFL

    Fondation BM 24-Obenheim


    2 commentaires
  •  

    * Notre fidèle amie Servanda Martin Picuira nous a quittés

    Servanda Martin Picuira est décédée le 5 Janvier, et la cérémonie de ses funérailles aura lieu le Jeudi 11 Janvier 2018  à 11 h en l'Eglise Sainte-Marguerite au Vésinet (78).

    Celle que ses amis appelaient affectueusement Tita était l'épouse de Wladislas Picuira (Résistant, Ancien du BM XI, Chevalier  de la Légion d'Honneur).

    D'origine espagnole, Servanda était  attachée à ses racines familiales et à sa langue natale. Sa famille avait dû se réfugier en France aux heures sombres de la Guerre civile... Mais, c'est au creux de ces heures sombres que surgit la lumière : ensemble, Tita et Wladislas vont partager 72 ans d'union et d'amour. 

    J'ai eu la chance de faire la connaissance de Tita en 2011 lors d'une grande rencontre de l'Amicale des Anciens de la DFL. J'ai découvert son attachement à l'histoire et aux Anciens de la 1ère DFL, en miroir de celui de son époux, qui fut Président de l'Amicale du BM XI.

    Servanda Picuira a toujours répondu présente lorsqu'il s'agissait de transmettre l'histoire  du parcours de Wladislas, et la mémoire de son Bataillon. Tous deux ont notamment participé au projet de mémoire à l'origine de ce Blog. 

    Servanda  a connu et partagé la joie de son époux en Avril 2017, lorsque Wladislas Picuira a été distingué de la Légion d'Honneur.  

    * Notre amie Servanda Martin Picuira vient de nous quitter

    Nous rendons hommage à une grande Dame et  à une amie discrète, bienveillante et fidèle qui restera dans nos coeurs.

    A son époux Wladislas, à son fils Alain, et à ses petits-enfants, la Fondation BM 24 ainsi que ses amis adressent toutes leurs pensées de soutien et leur affection en cette pénible épreuve.

    F.R.

    * Notre fidèle amie Servanda Martin Picuira nous a quittés

    "Nulle autre, amour, ne dormira avec mes rêves.
    Tu iras, nous irons, sur l’eau du temps, ensemble.
    Et dans l’ombre avec moi nulle autre voyageuse
    que toi, lune et soleil, toujours mon immortelle."

    Pablo Neruda 

    *******************************************************************

    Wladislas et Servanda Picuira lors de la cérémonie de remise de la Légion d'Honneur en Avril 2017  LIEN


    1 commentaire