• * Faire-part - Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMET (1ère DFL)

    "L’Ordre de la Libération a la grande tristesse de vous faire part de la disparition de monsieur Victor Desmet, Compagnon de la Libération, survenue le lundi 29 janvier 2018 à Croix (Nord), à l’âge de 99 ans".

    La cérémonie religieuse sera célébrée le vendredi 2 février à 11h00 en l’église Saint-Martin de Croix (59).

     

    VICTOR DESMET

    * Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMETS (13 DBLE)

    CP : Ordre de la Libération

    13ème Demi Brigade de Légion Etrangère
    1er Bataillon d'Infanterie de Marine

    Victor Desmet est né le 20 décembre 1919 à Roubaix.

    Engagé volontaire en juin 1939 au 2e Régiment de zouaves, il embarque à Marseille à destination du Levant via l'Algérie.

    Le 26 juin 1940, refusant l'armistice, il passe en Palestine pour rejoindre les Forces britanniques.

    A Ismaïlia, il intègre le 1er Bataillon d'infanterie de Marine (1er BIM), qui constitue, pour les Britanniques, le premier élément des Free French (Français libres).

    Affecté à la 1ère section de la 1ère compagnie du BIM, le soldat Desmet prend part à la première campagne de Libye sous les ordres du lieutenant Barberot.

    Il prend part aux opérations de Sollum et de Bardia et se distingue à Tobrouk en descendant au fusil-mitrailleur un avion italien puis plus tard, en faisant prisonnier un général italien.

    En avril 1941, à l'issue de la campagne de Libye, il demande à suivre le lieutenant Barberot et est affecté comme lui à la 1ère compagnie de la 13e Demi-brigade de Légion étrangère en Erythrée.

    Il est décoré de la Croix de la Libération par le général de Gaulle à Qastina en Palestine le 26 mai 1941 avant de participer à la campagne de Syrie et à la prise de Damas en juin 1941.

    Fin 1941, il quitte les Forces françaises libres pour s'engager en Palestine dans l'armée belge au sein de laquelle il termine la guerre.

    Victor Desmet signe un nouvel engagement dans la Légion étrangère en décembre 1948 et part pour l'Extrême-orient où il sert au 71e Bataillon mixte Génie-Légion.

    Rendu à la vie civile en 1952, il travaille ensuite dans le secteur commercial jusqu'à sa retraite en 1985.

    • Compagnon de la Libération - décret du 7 mars 1941 
    • Croix de Guerre 39/45 avec palme 
    • Croix du Combattant 39/45

     

    * Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMETS (1ère DFL)

     

    **********

     

    * Faire-part - Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMET (1ère DFL)

     

    Entretien pour l'Union Presse en 2010

    Victor Desmet : « Ma fidélité au général est éternelle »

    * Faire-part - Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMET (1ère DFL)

     CP : Union Presse

    « Cette année, les compagnons iront à Londres le 18 juin pour le 70e anniversaire de l'appel du général, mais sans moi, parce que je ne peux plus me déplacer. J'ai reçu l'avant programme, c'est un hommage merveilleux pour notre Chef qui l'a bien mérité. Je ne sais pas combien des quarante-deux survivants auront la force du voyage. Je serai avec eux par le cœur » résume Victor Desmet, 90 ans. Ce Rémois est l'unique compagnon de la Libération encore vivant dans la Marne. Ce vieux monsieur si attachant a rallumé combien de fois la flamme au monument aux morts, lorsque la pleine forme physique était au rendez-vous ? Il n'a pas compté, il l'a fait par fidélité au général et à tous ceux qui ont combattu pendant la Seconde Guerre mondiale pour que le nazisme s'effondre et que la France redevienne un grand pays, libre, généreux, humaniste.

    Humble, attachant, avec sa sagesse de grand aîné, il ne se gargarise pas de son passé : « Un homme doit faire son devoir et lorsque son patriotisme le fait vibrer, il se fait serviteur de son pays. J'ai toujours aimé la France et mon drapeau. Je me suis battu pour eux. C'était pour moi une simple évidence ».

    Renoncer au combat, subir l'armistice sans savoir de quoi demain sera fait sont deux situations qu'il refuse. Alors le 19 juin, il déserte, lui, le zouave bien noté pour poursuivre le combat.

    Son choix se porte vers la Palestine où stationnent des unités britanniques. Bientôt on réunit ces Français rebelles à Ismaïlia en Egypte. Ils sont une petite centaine.

    Tous sont impatients de monter au feu. Le jeune Victor s'engage dans les Forces françaises libres. Nous sommes en juillet. Il est incorporé à la 1re compagnie commandée par le capitaine Folliot qui est intégrée à la 7e division blindée britannique. Il fait partie des premiers Français libres au combat. Victor participe aux batailles menées à la frontière de l'Egypte et de la Libye au cours de l'hiver 1940-1941. Il n'a pas froid aux yeux. Avec les troupes anglaises et australiennes qui ont repris Sidi Barrani et Port Sullum, il entre en Libye et participe aux combats de Bardia et surtout de Tobrouk où il se distingue.

    * Faire-part - Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMET (1ère DFL)

    Victor Desmets à Tobrouk en 1941

    « J'étais le tireur au fusil mitrailleur de ma section et c'est ainsi que j'ai descendu un CR 42. Au cours d'une patrouille, j'ai simplement fait prisonnier le général italien commandant de la place et je lui ai confisqué sa voiture que j'ai confiée au lieutenant Barberot (futur ambassadeur de France) avec lequel je suis resté très lié jusqu'à sa mort ». Victor s'arrête, il pense à son ami, compagnon comme lui. Il est bouleversé mais en soldat, digne, il ne bronche pas. Puis il reprend : « Ensuite j'ai été versé dans la 13e demi-brigade de Légion étrangère ».

    Pour ses actions, il reçoit la croix de guerre et est cité à l'ordre de l'armée avant d'apprendre que le général de Gaulle le nomme compagnon de la Libération. Son nom figure dans le décret du 7 mars 1941 publié au Journal officiel de la France libre du 25 mars. « C'est le général de Gaulle en personne qui m'a décoré en mai, juste avant le début de la campagne de Syrie. Cet instant, je ne l'oublierai jamais ».

     

    * Faire-part - Disparition du Compagnon de la Libération Victor DESMET (1ère DFL)

     

     

     


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Durand
    Lundi 29 Janvier à 18:06

    honneur et respect,aux compagnons de la liberatoin...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :