• * Impressions au retour du voyage mémoire en Grande Bretagne sur les traces des Marins FNFL

     

    * Impressions au retour du voyage mémoire en Grande Bretagne sur les traces des Marins FNFL

     

    15 septembre 2017 - Au Royal Naval College de Dartmouth

    Les quarante participants du voyage mémoire sur les traces des Forces Navales Françaises Libres en Ecosse et en Angleterre ont atterri à Roissy tôt hier matin... A notre départ, nombre d’entre nous ne s’étaient jamais rencontrés ; ni ne connaissaient les lieux que nous allions visiter, sinon à travers les souvenirs de leurs parents et les récits qu’ils avaient pu en lire. Leurs histoires singulières se sont croisées, partagées, au sein de ce groupe animé d’un formidable sentiment d’union fraternelle, écho de celui que les Free French éprouvèrent lorsqu’ils se sont retrouvés en Angleterre. 

    Nous sommes rentrés plein d’admiration et de gratitude envers Michel BOUCHI-LAMONTAGNE qui durant des mois a conçu ce voyage extraordinaire, par la place centrale qu’il a dédié à l’Humain, mais aussi par la somme de contacts qu’il a dû organiser et la préparation des cérémonies de nos 7 journées trépidantes, de l’Ecosse à l’Angleterre….  Sur place, Michel nous a accompagnés tout du long avec gentillesse, élégance et simplicité, aidé par son ami Jérôme de Bigault de Cazanove.  Félicitations Maestro ! 

    Chaque étape de ce voyage initiatique a concentré une somme d’informations, de rencontres, de visions, et surtout d’émotions, qu’il est bien difficile de « raconter ». Les longues heures de déplacement en car donnaient lieu à la distribution de fascicules historiques sur les sous-marins, corvettes, chasseurs, MTB et Fusiliers Marins… ainsi qu’aux interventions de membres du groupe… Les voix de chacun se sont ainsi associées pour faire revivre l’épopée des FNFL…  

    De retour, la délégation du souvenir des Marins de la France Libre aura la lourde autant qu’exaltante mission d’effectuer le compte-rendu complet de ce pèlerinage, mais, vous l’imaginez, pas avant quelque temps !

    Aujourd’hui je voudrais juste vous distiller quelque ressentis parmi les plus forts partagés par nous tous : la Grande-Bretagne est un pays fier de son histoire et de ses traditions, mais il est surtout reconnaissant envers ses ainés, et leurs alliés qui ont défendu le pays aux pires moments de son histoire. La mémoire est ainsi de manière naturelle inscrite et visible dans le paysage, à travers les innombrables poppies, plaques individuelles, et petites croix disposées sur les lieux par les citoyens britanniques. 

    Partout nous avons été accueillis avec attention, chaleur et respect. Que ce soit de manière officielle au Royal Naval College de Dartmouth, ou bien à Kingswear par la Maire de la Ville, ou de manière amicale par nos amis de la France Libre en Angleterre. A certaines de nos cérémonies d’hommage, des britanniques comme des touristes, assistaient à l’écart avec discrétion, et certains étaient émus de nous entendre chanter La Marseillaise... Nous nous sommes ainsi sentis entourés de cette attention bienveillante dont témoignèrent bien des Free French  après la guerre. 

    Nous savons également que nous ne devons pas au « hasard » certains signes qui accompagnaient nos pas : l’éclatant rayon de soleil qui nous accueillait à chacun de nos temps de cérémonies, nos ombres portées dévoilant les noms sur les tombes du cimetière de Brookwood, les arcs en ciel de Spean Bridge et de Cowes… nos rencontres inattendues avec des Britanniques qui avaient quelque chose à nous apprendre, à nous révéler... et, la découverte le dernier soir, juste  en face de notre hôtel à Portsmouth, d’une certaine plaque commémorative liée à l’histoire du Commandant Kieffer …. Purs moments de grâce...

    Pour reprendre une citation de Paul Eluard dite par Marie-France Baffert, « il n’y a pas de hasards, il n’y a que des rendez-vous »…

    Lus par son fils Yann, la lecture de poèmes du FNFL Georges  Lapicque ou de  textes inspirés par notre voyage, ont imprimé à notre pèlerinage une forte communion spirituelle, avec nos parents et entre nous…  

    Ce voyage de la délégation des Marins de la France Libre qui incarne la renaissance de la mémoire des FNFL, s’inscrit dans la poursuite des actions de la Fondation de la France Libre. De nombreux contacts ont été pris au cours du voyage, de nombreuses pistes d’actions ont été recensées… 

    Au moment de nous quitter, nous apprenions avec tristesse la disparition du Colonel  Fred Moore… dernier chancelier de l’Ordre de la Libération, témoin et acteur infatigable de la mémoire de tous les compagnons du Général de Gaulle et de tous les Français Libres. Le connaissant, il aurait apprécié et été heureux de connaitre la réussite de notre grand voyage et l'esprit dans lequel il a été accompli.

    Notre délégation France Libre du Havre  restituera aux membres du Groupe « Odyssée du Havre » un aperçu de chaque étape, le temps de recevoir les photographies des autres participants, et le temps de redescendre doucement de nos émotions,  car notre esprit et notre cœur sont encore et pour un long moment, restés en Angleterre…..

    Le Havre, Florence Roumeguère  et Michel Pérot

    *****************************************************************************

    * Impressions au retour du voyage mémoire en Grande Bretagne sur les traces des Marins FNFL

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :