• * A Paimpol le 21 avril dernier : une plaque en mémoire des jeunes partis pour l'Angleterre les 18 et 19 juin 1940

     actualisé le 10 juin 2018

    A Paimpol et Ploubazlanec, la délégation au Souvenir des marins de la France Libre a organisé un hommage aux jeunes gens partis pour l’Angleterre les 18 et 19 juin 1940 depuis Paimpol, et tout particulièrement à Georges Ménage (FNFL), l’un des derniers témoins vivants de cette journée du 18 juin 1940.

     

    Georges Ménage


    Le général (2s) François Budet, délégué de la Fondation pour les Côtes d’Armor a évoqué le Concours national de la Résistance et de la Déportation 2017-2018, dont le sujet "S'engager pour libérer la France" concerne particulièrement ce lieu d’où sont partis plusieurs dizaines d’élèves de l’Ecole d’Hydrographie de Paimpol pour rejoindre la France Libre.

    Il a annoncé que la lauréate des classes de troisième (épreuve individuelle) était une élève du collège de Chombart de Lauwe de Paimpol, ce qui a ravi les 150 participants à cette journée. 

    Après la projection d’un entretien avec le vice-amiral (2s) François Flohic (qui âgé de 98 ans, n’avait pu se déplacer), évoquant son départ mouvementé sur l’Albert-Faroult, plusieurs élèves des classes préparatoires aux concours de la marine marchande du lycée Kersa La Salle de Ploubazlanec ont pu lire des extraits de témoignages. Il y a 78 ans, ces jeunes gens n’ont pas hésité à s’embarquer pour « ne pas se soumettre à la loi de l’envahisseur », comme l’a rappelé le capitaine de frégate (h) Georges Ménage (97 ans).

    Ce dernier, qui a publié il y a un an Odyssée d'un marin de la France Libre   aux Editions Récits, a échangé avec les élèves du lycée sur les valeurs de liberté qui l’avaient animé lui et ses camarades, en leur rappelant « qu’il a fallu beaucoup de courage et d’abnégation à ceux de la marine marchande de la France Libre pour assurer et continuer, au péril de leur vie, à approvisionner l’Angleterre durant les trois premières années de la guerre ».

     

    Puis il a dévoilé une plaque installée sur le mur de l’ancienne école d’hydrographie qui porte le texte suivant :
    « Depuis ce quai, plusieurs dizaines de jeunes (dont des élèves de l’école d’hydrographie de Paimpol), refusant de se soumettre à la loi de l’envahisseur, ont rejoint l’Angleterre, puis les Forces Navales Françaises Libres : le 18 juin 1940 sur le bateau-pilote  Albert Faroult  le 19 juin 1940 sur le yacht  Manou et le bateau-pilote Geoges Leverdier  , tous trois, navires de la Flotte française de la Liberté". (Fondation de la France Libre – Délégation au Souvenir des Marins) 

     

    * A Paimpol le 21 avril dernier :  une plaque en mémoire des jeunes partis pour l'Angleterre les 18 et 19 juin 1940

    Crédit photo : M-F Baffert

     

    La Manou

    Albert Faroult, bateau-pilote de Seine (Rouen-Le Havre)

     

    Puis au cours de la cérémonie tenue au monument national des marins marchands et des pêcheurs de la France libre, Michel Bouchi-Lamontagne, délégué de la Fondation pour le souvenir des marins, a rappelé que « la contribution de la flotte de commerce de la France Libre à l’effort de guerre aura été essentielle. Avec ses 4 000 marins et ses 66 navires, sa présence à la mer s’avèrera constante tout au long du conflit, au cours duquel elle connaîtra les plus lourdes pertes de la France Libre, avec près de la moitié de ses bâtiments perdus ».

     

     

    * A Paimpol le 21 avril dernier :  une plaque en mémoire des jeunes partis pour l'Angleterre les 18 et 19 juin 1940

     

    L’après-midi, à Ploubazlanec, un hommage a été rendu à François Flohic (FNFL), également parti de Paimpol le 18 juin 1940 sur  l’Albert Faroult  pour rejoindre l’Angleterre, puis la France Libre. Claudie Saliou-Legoff, fille de Jean Saliou (FNFL) a retracé avec émotion le parcours de cette figure de la France Libre.

     

     

    Claudie Saliou-Le Goff


    La journée s’est poursuivie par une visite des vestiges du point d’appui du Mur de l’Atlantique et de l’artillerie lourde de grande puissance, assortie de témoignages, sous la conduite de Yann Lapicque, fils du FNFL Georges Lapicque (également parti sur le Manou), et auteur du livre "Le village de l'Arcouest en Côtes d'Armor sous l'occupation".

    Le 17 Juin 2018 aura lieu un rassemblement en l'honneur de Gilles Ménage. Vous pouvez écouter un extrait de l'interview de Georges Ménage, élève à l'Ecole d'Hydro de Paimpol, 1939-1940, parti rejoindre l'Angleterre en juin 1940 par ce   LIEN

     

    * A Paimpol le 21 avril dernier :  une plaque en mémoire des jeunes partis pour l'Angleterre les 18 et 19 juin 1940

    POUR EN SAVOIR PLUS sur les départs de Paimpol les 18 et 19 juin 1940 de l’Albert-Faroult et du Manou et sur la Marine marchande de la France Libre, télécharger le pdf ici.

     

    Délégation Souvenir des Marins de la France Libre

    Souvenir des Marins de la France Libre est sur Facebook

     

    ********************************

    Pour prolonger cet article :

    Parcours de Jean Saliou (jeune élève de l'école d'hydrographie, parti sur le bateau-pilote Albert Faroult) Lien

    Parcours de Jean Prigent (parti sur le bateau-pilote Georges Leverdier) Lien

    Fondation BM 24-Obenheim 


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :