• Etape n° 19 - 30 Sept-3 Octobre 1944 - Les Nord-Africains du " 22ème" et les Fusiliers Marins dans la prise de Ronchamp

    Fin septembre 1944, le général BROSSET est préoccupé par la situation de la D.F.L. et  émet auprès du haut commandement des réserves sur ses possibilités : elle tient un front de 26 kilomètres, le ravitaillement en vivres est très insuffisant et une partie des hommes vit en sabots... Cependant, le 28 septembre, la 4ème Brigade Raynal renforcée du 22ème Bataillon de Marche Nord-Africain et du groupement blindé (R.F.M. et 8ème R.C.A.) du colonel Simon, reprend l’attaque en direction du Nord-Est et progresse vers RONCHAMP (Haute- Saône). Elle est arrêtée en avant du hameau d’EBOULET par un fort point d’appui. Trois jours lui seront nécessaires pour libérer Ronchamp. La Division  sera ensuite contrainte de se mettre en position  défensive jusqu’au 10 octobre.

    Le Commandant SAINT HILLIER et le général BROSSET sont légèrement blessés au Balcon d'Eboulet

    La commune de Ronchamp est traversée par le Rahin et se situe dans une région vallonnée. Elle fait partie du bassin minier de Ronchamp et Champagney. La ville est ainsi  connue pour son passé minier et industriel, la houille ayant été exploitée du XVIIIe siècle au XXe siècle.

    Plusieurs contributeurs ont participé à la réalisation de ce riche article de 18 pages, abondamment illustré. Nos remerciements vont particulièrement à Monsieur Serge Robert, Président du comité cantonal du Souvenir Français de Champagney qui a mis à notre disposition de nombreuses illustrations témoignant du passé industriel de Ronchamp et nous permettant de nous figurer les combats qui se déroulèrent   aux Fours à Coke ou à l’usine centrale électrique.

    Les témoignages d’Anciens rassemblés illustrent toute la difficulté que rencontrèrent dans ce secteur les soldats des Bataillon de Marche 21, 24 et singulièrement  du 22ème  B.M.N.A., qui perdit 58 hommes dans les combats pour enlever le Hameau d’Eboulet depuis les bois environnants, celui de la Nanue en particulier : récits de Georges-Etienne RAVOIRE et  de Etienne CORCOS, ce dernier  évoquant l’assassinat par les S.S. du Padre du 22èmeB.M.N.A., le Révérend-Père BIGO, Compagnon de la Libération.

    Le Père François BIGO - Crédit photo : Ordre de la Libération

    Récit de René PETITOT également, grièvement blessé dans les Bois de la Nanue, et qui en conserva sa vie durant de graves séquelles. Nous rendons hommage dans cet article  à René PETITOT, disparu en 2013, qui fut aussi actif à EBOULET qu’il le fut à AUTUN, pour promouvoir la mémoire de son Bataillon, et  fut à l’initiative du Mémorial du 22e B.M.N.A d’ Eboulet.

    Si par ailleurs nous retrouvons une certaine « légèreté » dans l’évocation par Roger BARBEROT de l’incroyable descente en toboggan des chars des Fusiliers Marins depuis le balcon d’Eboulet, ou de celle des "Marinettes" par Jacques BAUCHE, le ton de Constant COLMAY est plus grave dans l’évocation des patrouilles en Forêt de Chérimont, où disparait le Maitre Lucien BERNIER, son compagnon des premiers jours au sein du Bataillon des Fusiliers Marins de la France Libre.

    Lucien BERNIER. Crédit photo : Ordre de la Libération

    De très belles photos illustrent le Mémorial du 22ème B.M.N.A d’Eboulet et nous reproduisons les allocutions de Monsieur Serge Robert lors des commémorations de la libération de RONCHAMP et d’EBOULET en 2013, qui témoignent de ce que le souvenir de la 1ère D.F.L. est encore bien  présent au cœur des champagnerots...

    Crédit photo : François Bresson

    Etape n° 19 - 30 Sept-3 Octobre 1944 - Le  22ème B.M.N.A et les Fusiliers Marins dans la prise de Ronchamp

    Au centre : Louis VILPINI (22ème B.M.N.A.) et  Gérard POIVEY

    (Maire de Champagney)

    Crédit photo : François Bresson

    Télécharger « 30 sept-3 octobre 1944-combats de Ronchamp et Eboulet »

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Alain Cavaillé
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 12:25
    Alain Cavaillé

    Mon père, Lieutenant au 1°RSAR, a participé à la bataille de Ronchamps.

    Je n'ai jamais pu avoir d'informations sur cette unité dépendant directement du général de Montsabert...

    Il faut dire que l'on ne cite jamais grand-chose sur les 150000 Français d'Algérie ( plus environ le même nombre de volontaires musulmans )

    2
    Vendredi 18 Décembre 2015 à 12:51

    Bonjour, peut-être avez-vous ou devriez vous essayer du côté des archives militaires  de Vincennes ? Bon courage dans vos recherches....

     

      • Alain Cavaillé
        Dimanche 20 Décembre 2015 à 15:17
        Alain Cavaillé

        Merci pour votre réponse...Mais ces braves gens du ministère n'en savant pas plus....on se demande à quoi ils sont utiles, du reste !

    3
    Dimanche 20 Décembre 2015 à 16:46

    Je suppose que vous connaissez  cette page : https://fr.wikipedia.org/wiki/1er_r%C3%A9giment_de_spahis_alg%C3%A9riens

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :