• *AUTHION 1945 : sur les pas de Jacques & René. Reportage de Pascal Vanotti

     * Authion 1945 : dans les pas de Jacques & René. Reportage de Pascal Vanotti

    Jacques Vanotti, B.M. 21

    Lorsque  nous  demandions à mon père  de nous parler de sa guerre, il
    nous répondait : 

    « je ne trouve rien de glorieux a l’avoir faite, la guerre est une horreur, ce sont ceux   qui n’en sont pas revenus qui méritent les médailles »

    Ensuite il esquivait avec quelques anecdotes où il n’avait jamais le beau rôle.

    Enfants et mêmes adolescents nous n’avons plus jamais abordé le sujet.

    En 2012 :   étonné qu’il accepte enfin la médaille du combattant

                           intrigué par une citation

                             interpellé par son silence de 70 ans.

    En 2013 : l’idée de me rendre dans les Alpes maritimes sur le massif l’Authion afin  de comprendre ce que fût ce dernier combat de  la 1ère DFL prend forme.

    Début 2014 : je découvre le blog de mesdames Roumeguère, Bongrand Saint Hillier,  Pefferkorn  et leur fait part de mon projet de voyage.

    Elles me mettent en rapport avec l’association Amont dont l’aide me sera précieuse.

    Christian Martel un ami a lui la chance de découvrir le journal de route de son père  et nous réalisons que nos pères ont eu le même parcours.

    Mon projet devient nôtre.

    Le résumé photographique de leur parcours terminé, nous avons demandé à mon père son avis sur notre démarche et sur son contenu.

    Qu’il est  difficile de livrer leurs secrets, mais si vos questions y trouvaient leurs réponses !

    Quelle chance d’avoir encore Jacques  à mes cotés, pour répondre aux miennes.

    Pascal Vanotti


    Authion Printemps 1945 - Dans les pas de...

     

    Commentaires

     

    Elisabeth faille

    Mardi 18 Novembre à 07:11  

    Quel courage, les mots me manquent et sont si pauvres pour exprimer ce que nous pouvons ressentir en écoutant ce récit.  Que je suis heureuse que vous ayez découvert ce côté caché de la vie de Narcisse et qu'il soit toujours à vos côtés pour que vous puissiez partager ensemble ce pan de sa vie. Narcisse et tous vos  amis d'arme merci pour votre courage et votre détermination , si nous vivons dans notre beau pays vous en avez été des acteurs déterminants.

    Pascal vanotti Mardi 18 Novembre à 12:09   
     
     

    En ce  14 juillet 2012, je n'imaginais aucunement ce que cette citation  pouvait représenter de courage et de souffrances  pour tous ces hommes !

    Effectivement , tous nos mots sont si pauvres que c'est seulement en figeant leurs témoignages  et en les faisant connaître que nous leur témoignerons notre reconnaissance .

    Oui quelle chance que mon père soit encore à mes cotes, mais surtout qu'il ai eu  le courage de témoigner.

    Madame Faille , merci pour eux

     

     

    Brusa Nathalie
    Mardi 18 Novembre à 20:22   
     

    Pascal, te souviens-tu de notre échange par sms le 6 août dernier :

    "Je suis en rapport avec un historien local passionné. Il va me concocter un parcours en fonction du BM21"

    "Alors-là chapeau bas Monsieur ! C'est digne d'un reportage TV ! A quand  d'ailleurs le film retraçant l'histoire de Narcisse ? Car il y a là tout ce qu'il faut...."

    Aujourd'hui, en regardant le reportage, je ne trouve pas de mots pour exprimer ce que je ressens, rien n'est resté dans l'oubli.

    Merci pour votre amitié qui nous honore.

    Nathalie, Cyprien et Jean-Pierre

     

    Pascal VANOTTIMardi 18 Novembre à 07:11 

    Vous qui connaissez Jacques, tout comme moi vous ne connaissiez de son parcours  que son surnom de Narcisse attribué par ses camarades du BM21 .

    Comment aurions nous pu imaginer un tel  vécu ? Puisse son témoignage donner à d'autres ou à leurs enfants le courage de confier  leurs secrets .

    Si Jacques ou Christian  doutaient , votre message leurs prouve qu'ils ont eu raison ! Merci pour eux

    Christian MARTEL

    Mardi 2 décembre

    Très belle aventure

    Pascal et moi, nous ne savions pas ou très peu de chose sur cette période vécue par nos pères

    Il a fallu que quelques cailloux (livrets militaires ou journal) pour venir changer nos habitudes quotidiennes

    Et de ces quelques cailloux, nous avons découvert des montagnes (L'Authion)

    Et de ces montagnes, nous avons pu connaitre la face cachée depuis 70 ans de nos pères

    Voila la boucle est bouclée

    Encore merci, à toutes les personnes qui nous ont permis de vivre cela

    Merci à toi Jacques par ton accueil, ta sympathie, et ton courage pour répondre à toutes nos questions . Ce n’était pas facile ni pour toi Jacques , ni pour nous !!


  • Commentaires

    1
    germain55
    Dimanche 7 Décembre 2014 à 07:29

    Remarquable, émouvant, quelles souffrances.

    BRAVO pour cette réalisation

    2
    Pascal Vanotti
    Mardi 9 Décembre 2014 à 09:51

    Oui qu'elles souffrances, la plus intolérable  est d'y avoir perdu la vie à la porte de la victoire pour un combat  que seuls ,eux n'ont pas oublié ! Merci Germain

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :