• * Trésor d'archives : Léon PAGNOUX - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

     

    * Trésor d'archives : Léon PAGNOUX - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

    Léon Martial Guillaume Pagnoux  

     (Photo Franck Pagnoux)

    * Trésor d'archives : Léon Pagnoux - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

                                                        (Photo Franck Pagnoux)

    Mort pour la France le 11-08-1944 (Ancinnes, 72 - Sarthe, France)

     ***

    3ème et dernier fils d'une famille de paysans charentais. Né le 29 février 1913 (porté 28 février sur l'état civil) à "La Fourgaudie" dans la Charente Limousine. Il a 2 frères : 

    * Paul (mon Grand-Père) qui sera fait prisonnier en 1940 et passera la guerre en captivité en Allemagne comme garçon vacher dans une ferme allemande.

    * Robert, l’aîné, qui resta à la ferme comme soutien de famille et passa dans le maquis au cours de la guerre.

    Il fait des études et obtient son certificat d'étude en 1925 ou 26. Il reste à la ferme avant de partir pour Angoulême pour devenir homme d'entretien dans un collège.
    En 1934, il part pour le service militaire, il y restera pour faire sa carrière.

     

    * Trésor d'archives : Léon Pagnoux - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

     

    Il part donc à la guerre en 1939 dans la région Alsacienne, il dépose les armes sur ordre de ses supérieurs le 02 juillet 1940, il fût prisonnier. Il s'échappera le 25 juillet 1941, mais sera repris 48 heures plus tard. 

    Il rencontra Madeleine Essig d'origine Alsacienne qui devînt sa femme en 1942. Elle lui donnera une fille Denise, que Léon ne verra jamais. En effet, Denise est née en avril 1943, Léon partît pour rejoindre les Forces Française Libre en Afrique en février 1943.

    Anecdotes : il avait entraîné son chien Radja à sauter de hauts murs, c'est ainsi que son chien servait de messager entre lui et Madeleiene durant sa détention. Le chien pouvait en effet sauter le mur à un endroit de la prison et ainsi retrouver son maître et faire passer les messages.

     

    * Trésor d'archives : Léon PAGNOUX - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

                                               Léon Pagnoux et son chien Radja
                                                       
                                                          (Photo Franck Pagnoux)


    Il sera libéré et "mis en congés" lors de la dissolution de l'armée Française par Hitler en 1942. 

    Il reste en Alsace pour vivre à côté de Madeleine, mais décide rapidement de rejoindre les Forces Françaises Libres pour continuer le combat.
    Il part donc vers l'Espagne, fait une halte en Charente pour dire au revoir à sa famille, qui essaiera de le retenir mais son destin était tracé.
    Il passe en Espagne le 05 février 1943 par Pampelune et est fait prisonnier dans les prisons Franquistes pendant près d'un an.
    (Franco avait un accord avec hitler pour freiner le flot des Français qui cherchaient à rejoindre des forces combatantes en Afrique, mais Franco ménageait la chèvre et le chou aussi après une période de détention plus ou moins longue, il libérait les Français pour les laisser passer en Afrique)
    Il passera à Malaga en novembre 1943 avant de rejoindre Oran et réintégrer l'armée.
    Là commence le périple lié à la 2°D.B de mon grand-oncle. ..."

    (A titre personnel je suis toujours à la recherche de la photo de sa compagnie (2eme RMT 6ème Compagnie) prise en Angleterre avant le départ vers la France !)

     

                                                                                                           (Franck Pagnoux )

     

    Ancinnes:
    Résistance et Libération dans la Seconde Guerre Mondiale

    * Trésor d'archives : Léon Pagnoux - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie


    (Extrait)

    La résistance allemande était féroce, mais la troisième attaque française a capturé la partie nord du village et Ancinnes est presque libéré; un semi-chenillé armé d’un obusier a été détruit par un char français près de l’ancienne Mairie au nord du village, un événement qui a incendié deux granges à coté. Un camion de munitions a été également incendié par les tirs d’un char français au nord du village près de “les Guillebaudières”. Pendant la soirée l'infanterie française a fouillé les maisons et les cours pour déloger des soldats allemands isolés.

    Les Allemands se sont retirés lentement par la route forestière vers “la Louverie” sur la lisière de la forêt, aux abords du village. Les forces françaises ont finalement bivouaqué dans divers points, et à l'intérieur, et autour du village. Les tirs d’armes automatiques allemandes ont continué sur les positions françaises en fin de soirée. Le secteur près de la ferme “le Vaubézon” à l'est d'Ancinnes n'a pas été abandonné par les Allemands avant 03.00h le 12 août 1944.

    Le jour suivant, le 2.D.B. de Leclerc allait avancer et libérer Alençon, d'où les Allemands s'étaient déjà retirés au nord, dans la forêt d'Ecouves.

    Les pertes françaises pendant la libération d'Ancinnes étaient:

    1er Compagnie du 1er escadron du 12ème RCA : 
    • 2 morts (Gilbert Gobillot, Gaston Fievet)
    • 5 blessés graves
    • 1 char léger détruit (“Poitou”)
    • 1 char moyen Sherman hors de combat (Savoie)
    6ème Compagnie R.M.T. :
    • 2 morts (Adjudant Léon Pagnoux, Sergent Dominique Missoffe)
    • 3 blessés graves (Sgt Pastourel, Soldats Medina et Caburet)
    • 15 autres blessés 

     

    * Trésor d'archives : Léon PAGNOUX - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

    La Stèle à "le Geneslay", en mémoire des soldats morts,
    a été érigé en 1982.


    Lien vers sa fiche sur le site des "Français Libres"

     

     

    Fondation B.M.24 Obenheim        

    * Trésor d'archives : Léon Pagnoux - Français libre, ancien de la 2ème DB / 2ème RMT / 6ème Compagnie

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :