• * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien du B.M.24 - 1ère DFL


    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

      

    Pierre CECILLON

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

    il y a 8 ans, le 26/03/12, mon grand père nous quittait.

                                                                                              ( Jérémie Cecillon )

     

    HOMMAGE DE SON PETIT-FILS JÉRÉMIE

    Comme beaucoup de jeunes de son age à cette année 1944, Pierre est intégré aux chantiers de jeunesse de Bourg en Bresse de février à juin 1944. Dès sa sortie, et malgré la réticence de sa famille, il brûle de rejoindre l’armée pour participer à la fin de la guerre.

    L’arrivée de la 1e Division Française Libre à Lyon en septembre 1944 sera l’occasion pour lui de rejoindre l’armée. Il a alors 20 ans.

    Il est intégré à la première compagnie du Bataillon de Marche n°24. Dès lors et sans aucune formation militaire, il participe avec son bataillon à la bataille de Vosges contre des troupes allemandes aguerries. Les escarmouches et les prises de villages se succèdent, les pertes sont lourdes, les hommes connaissent alors la pluie, la boue, la peur. Pierre n’est dans l’armée que depuis 2 mois. En décembre 1944 une courte pause leur est accordée en Gironde mais le Bataillon de Marche 24 est rappelé d’urgence en Alsace le jour de Noël pour faire face à la contre attaque allemande sur Strasbourg.

    Après la pluie et la boue des Vosges, ce sera la neige et le froid polaire de l’Alsace de cet hiver 1944-1945.

    Stationné à Obenheim, le Bataillon à pour mission de défendre sa position sans reculer. C’est avec son groupe de combat, aux abords du canal du Rhône au Rhin, que Pierre est l’un des premiers à prendre contact avec les troupes allemandes et leurs terribles chars Tigre.

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

    La mairie d'Obenheim après les combats

    La bataille d'Obenheim - Historique 

    Rapidement encerclés, la nourriture et les munitions viennent à manquer. Pierre et ses camarades n’ont que leurs fusils à opposer aux chars, mais ils résistent ! Ils résistent plusieurs jours, quand les munitions sont épuisées, le combat continue à la baïonnette dans chaque maison de village. Finalement écrasé sous le nombre, Pierre, comme les autres survivants du bataillon, est fait prisonnier jusqu’à la fin de la Guerre.

    Pour ces faits d’armes, son abnégation au combat, et l’exemple qu’il suscita chez ses camarades, Pierre recevra la croix de Guerre et la médaille militaire.

    Cette volonté de ne jamais abandonner, d’aller jusqu’au bout de ce qu’il entreprenait l’anima non seulement durant tout le temps qu’il passa sous les drapeaux, mais également pour tout le restant de sa vie.


      ( Jérémie Cecillon )


    Biographie militaire de Pierre Cecillon

    Documents 1ERE DFL

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

    Pour lire l’intégralité du texte de Jérémy Cecillon,

    veuillez cliquer sur le lien

    lien

     

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

     

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

    *  22 Avril 1924 

    26 mars 2012

     

     Fondation B.m.24 Obenheim   

    * Page souvenir - Pierre CECILLON - Ancien de la 1ère DFL

     

     


  • Commentaires

    1
    Gilles Méhaut
    Dimanche 29 Mars à 19:33

    Très belle évocation 

    Intéressant et émouvant ✌️

     

    2
    Blandine
    Mercredi 15 Avril à 20:13

    Obenheim fut terrible pour la 1ère DFL et nous avons perdus de nombreux merveilleux Anciens

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :