• * Liban: inauguration d'une stèle en l'honneur du capitaine Paul JOURDIER, compagnon de la Libération (1er escadron de spahis marocains)

    Inauguration 'une stèle en l'honneur du capitaine JOURDIER, compagnon de la Libération (1er Spahis marocains)

    Le mardi 30 juin, un détachement de spahis, déployés en opération au Sud-Liban, a commémoré le 80e anniversaire du ralliement des spahis marocains à la France Libre.
    Sur les hauteurs du Jourdain (appelée « Hasbani » au Liban), au niveau de l’ex- frontière libano-palestinienne, le 1er régiment de spahis, unité Compagnon de la Libération, a inauguré une stèle commémorative en l’honneur du capitaine Jourdier, Compagnon de la Libération.
    Ils étaient une cinquantaine de spahis à se réunir autour de cette stèle commémorative pour rendre hommage, avec admiration, à l’acte fondateur du capitaine Jourdier en 1940. (Facebook Ordre de la Libération)
     
     
     
    Article du Dauphiné Lien
    Dans le cadre de l’opération Daman, près de 700 militaires français et une compagnie d’infanterie finlandaise contribuent à la force intérimaire des Nations unies au Liban (Finul) en armant une partie de son état-major et la Force Commander réserve de l’opération. Cette unité de réserve et d’intervention réalise ses missions sur l’ensemble de la zone du Sud-Liban en étroite coopération avec les forces armées libanaises.  (Photos Armée de terre)

    La cérémonie a commencé par l’évocation du choix du capitaine Jourdier. En juin 1940, la France signait l’armistice avec l’Allemagne. À cette même date au Liban, le capitaine Jourdier, à la tête du 1er escadron du 1er régiment de spahis marocains, a refusé d’accepter cette défaite et a décidé, avec 72 de ses hommes, de rejoindre les troupes britanniques en Palestine.

    Inauguration 'une stèle en l'honneur du capitaine JOURDIER, compagnon de la Libération (1er Spahis marocains)

    Comment les spahis prirent-ils leur décision ?

    80 ans plus tard, après avoir remis quatre médailles de la défense nationale à des spahis méritants, le colonel Charles-Emmanuel Daviet, chef de corps, s’est interrogé : « Aujourd’hui encore, on est saisi d’admiration devant l’audace et la clairvoyance de ce geste fondateur. Comment les spahis prirent-ils leur décision ? Est-ce l’instinct, l’éducation ou l’inconscience qui les poussèrent à refuser la défaite ? L’essentiel est que demeure vivace l’élan qui jaillit du plus profond d’eux-mêmes. » En 1940, à la suite du capitaine Jourdier, les spahis ont reconstitué le 1er régiment de marche des spahis marocains et participé à toutes les campagnes de la France libre, du Soudan à l’Érythrée, de la Libye à la Tunisie, avant de débarquer en Normandie en 1944…

    Le 1er régiment de marche de spahis marocains recevra la croix de la Libération le 23 août 1945 à Fontainebleau.

    -----------------------------------------------------------------------------------------------------
    • Histoire de l'Escadron Jourdier (Blog DFL) Lien
    • Biographie de Paul Jourdier Ordre de la Libération
    • Paul Jourdier a été honoré en 2016 à Nevers (Blog DFL) Lien
    • Parcours de Michel Abalan, Compagnon de la Libération des Spahis (Blog DFL) Lien
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :