• * Introduction au Carnet de route de Maurice MEHAUT (FFL, BIMP) - 1 - Ses tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

     

    * Carnets de guerre de Maurice MEHAUT(BIMP) - 1 - L'Evasion par l'Espagne

    Maurice Mehaut 

     

    Maurice MEHAUT, né le 5 Mars 1926 à Verdun, est âgé de 14 ans lorsque la France est envahie par les Allemands au Printemps 1940.

    Deux ans plus tard, en Mai 1942, il tente une première évasion pour rejoindre la France Libre. C’est le début d’un long et douloureux périple qu’il raconte sobrement dans un courrier retrancrit par son fils Gilles Mehaut.

     

    L’EVASION PAR L’ESPAGNE ET L’ENGAGEMENT DE MAURICE MEHAUT EN TUNISIE

     

    Pemière tentative d’évasion en Mai 1942

    « Départ de Verdun.

    Arrêté par les Feldgendarmes à Sainte -Menehould, à l’époque frontière de la Lorraine.

    Passé à tabac à la Kommandantur, relâché après 48 heures avec deux dents en moins et le nez cassé.

    La Feldgendarmerie m’avait remis dans le train en direction de Verdun, je descendais à la première station et repassais la limite dans la nuit dans la forêt des Islettes, avec les chiens au derrière.

    Trois jours après, je traversai le Cher à la nage, en crue, près de Vierzon, pour arriver en zone non occupée.

    Passage de la frontière espagnole en haute montagne près de Luchon.

    Arrêté sur le versant espagnol et emprisonné à Venasque environ 3 semaines.

    Refoulé en France vu mon jeune âge (j’avais 16 ans), la Gendarmerie française me plaça dans un camp de compagnons de France à Toulouse.

     

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

    Monument commémoratif au Col de Vénasque

     

    La seconde évasion, réussie, en  Février 1943

    Avec deux camarades Belges et deux Français, nous avons quitté en fin Février 1943 les Compagnons de France en chapardant un peu d’habillement et de nourriture.

    Nous avons mis sept jours pour franchir la frontière au- dessus des lacs d’Espingo et d’Oô. Pendant trois jours nous avons mangé de la neige.

    Quand les Espagnols nous ont arrêtés, aucun d’entre nous ne pouvait se tenir sur ses jambes ni même parler. Conduits à la prison de Barbastro et internés jusqu’en Juillet 43. 

     

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

    La prison de Barbastro :  la flèche indique l'emplacement de la cellule de Maurice Mehaut

     

    Passage réglementaire au Portugal  en Août 1943, par train, avec tout un groupe de Français.

    Embarquement à Cétubal pour Casablanca.

    Dirigé sur ma demande à la 1ère Division Française Libre en Tunisie et versé au Bataillon d’Infanterie de Marine et du Pacifique ».

     

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

    Collection Blandine Bongrand-Saint Hillier 

     

     *******************************

    La suite du parcours de Maurice MEHAUT vous sera proposée à partir de la semaine prochaine, à travers le carnet de route qu’il a tenu entre Avril 1944 et Avril 1945, du Girofano à l’Authion.

    Nos remerciements à Gilles Mehaut qui nous a confié sa transcription de ce carnet ainsi que de nombreuses photographies de son Père qui est décédé prématurément dans un accident de la route en 1970. 

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

     

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

     

    * Carnet de route de Maurice MEHAUT (BIMP) - 1 - Ses deux tentatives d'évasion par l'Espagne pour rejoindre la France Libre

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    durand
    Mardi 10 Avril à 09:08

    Honneur et respect,merci pour le temoignage!

    2
    Christian Martel
    Mardi 10 Avril à 21:24

    Bonjour,

    En effet, cette introduction nous montre un parcours semé d'embuches vécu par un très jeune Français

    Dans l'attente de la suite

    Merci à Gilles pour ce partage

    Christian

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :