• * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes Alysse et Mimosa

    L'Alysse

    Jeudi 8 février 2018, une messe est donnée en l’honneur des 5 marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon disparus à bord de l’Alysse. Cette corvette des forces navales françaises a été torpillée en 1942 par un sous-marin allemand. 30 autres membres d'équipages sont portés disparus.

    * FNFL : En souvenir des Marins de  la corvette Alysse

    Crédit photo : Fondation de la France Libre

    La mission de l'Alysse : escorter des convois entre la province canadienne de Terre Neuve et l'Islande. Avec le Mimosa et l'Aconit le navire fait partie de la 1ère division des forces navales françaises libres. 

    Le bâtiment participe aussi, durant la seconde guerre mondiale, à l'opération de ralliement de l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon à la France libre en date du 24 décembre 1941. 

    L'Alysse participe à une mission le 8 février 1942 lorsqu'elle est torpillée par un sous-marin allemand. Deux jours plus tard, le navire sombre dans l'océan atlantique à l'est de Terre Neuve.

    34 membres d'équipages sont sauvés, 35 autres portés disparus. Parmi lesquels  5 marins originaires de Saint-Pierre et Miquelon. 

    Récit Marie-Paule Vidal

    La 1èreFranceTVinfo

    La deuxième corvette cédée aux FNFL (Mimosa étant la première) est l’Alysse construite à Greenock, entrée en service depuis le 9 juillet 1941. Son premier commandant est le lieutenant de vaisseau Pépin-Lehalleur, du cadre actif.

    Avec le Mimosa et l’Aconit, elle forme la 1re division de corvettes des FNFL et fait partie des forces d’escorte de Terre-Neuve.
    Elle est basée à Saint-Jean et elle opère habituellement entre Halifax et Saint-Jean.
    Ayant pris part à l’opération sur Saint-Pierre-et-Miquelon, le navire reprend, le 26 décembre 1941, la garde des convois.
     
    Avec l’escorte destinée à l’ONS 60, l’Alysse quitte Londonderry (Irlande du Nord) le 30 janvier 1942. Le chef de groupe est la corvette canadienne Sherbrooke, entourée des sisterships Barrie et Buctouche, ainsi que des britanniques Dianthus et Hepatica.
    Le convoi est pris au large de l’Irlande et la traversée a lieu sans incident jusqu’au 8 février, date qui voit se produire une attaque de sous-marins.
    Une torpille frappe la corvette Alysse vers 19h 30. Le navire ne coule pas immédiatement et une tentative de remorquage est effectuée, puis abandonnée par suite du gros temps. Le 10 février au petit jour, l’Alysse prend de la gîte, puis s’enfonce dans l’océan. Trente-cinq marins ont péri dans l’explosion ayant suivi le torpillage ainsi que l’officier de liaison britannique.
     

    * FNFL : En souvenir des Marins de  la corvette Alysse

     

     ********************** 

    La Mimosa

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa

    CP : Ames de nos Marins

    Commandée par le capitaine de corvette Birot. Bâtiment chef de division.

    Activités : son entraînement terminé le 23 Juin 1941, le Mimosa est immédiatement affecté aux convois de Terre-neuve vers les États-Unis et la Grande-Bretagne via l’Islande .
     
    Le navire interrompt cette tâche pour participer à l’opération sur Saint-Pierre-et-Miquelon et prend à son bord l’amiral Muselier  La petite escadre, que complètent l’Aconit et l’Alysse, est retardée par le mauvais temps et ne parvient à Halifax (Canada) que le 12 décembre où elle retrouve le sous-marin Surcouf.
     
    Les quatre bâtiments sont à Saint-Pierre le 24 décembre, veille de Noël. Le territoire se rallie sans coup férir à la France Libre bien que le gouverneur de l’archipel, fidèle au gouvernement de Vichy, ait opposé un simulacre de résistance.
     
    Après la réussite du « coup de main » (à l’insu des Américains), le Mimosa reste à Saint-Pierre aux ordres directs de l’amiral Muselier (1er janvier 18 mars 1942). Le 22 mars, le Mimosa est remis à la disposition des forces d’escorte de Terre-Neuve.
     
    Le 31 mai, le bâtiment appareille de Greenock (Écosse) et participe avec l’Aconit à des exercices à Moville les 31 mai et 1er juin.
     
    Le 3 juin à 8 h 46, Mimosa et Aconit appareillent pour escorte du convoi ONS 100 (chef d’escorte : destroyer canadien HMLS Assiniboine).
     
    Au matin du 9 juin, le chef d’escorte signale que le Mimosa a été torpillé à 2 h 30 et qu’il n’y a que quatre survivants.
     
    Frappé à mort par le sous-marin U124 à 2 h 22 par 52° 06′ N – 30° 06′ W alors qu’il tenait le poste de protection à l’arrière du convoi, le Mimosa coule par l’arrière en moins de trois minutes au milieu des explosions de ses propres grenades. Soixante cinq hommes sont portés disparus parmi lesquels le commandant (capitaine de frégate Birot), le second (enseigne de vaisseau de 2e classe Allonier) et l’aspirant de Poulpiquet.
     

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa

    CP : l'Odyssée  des 500 Français Libres du Havre

     Poème du père de Jules Saffray, disparu à bord de la Mimosa

    Source : Amesdenosmarins

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa

    **********************************************************************************************
     
    Voyage mémoire en Angleterre de la Délégation du Souvenir des Marins de la France Libre (2017)

     GREENOCK (Ecosse), base des corvettes FNFL

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa

    *****************************************************************************************

    Ressources

    Les corvettes Françaises Libres dans l'Atlantique Nord (Fondation de la France Libre)

    * FNFL : en souvenir des Marins des corvettes  Alysse et Mimosa


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Durand
    Dimanche 11 Février à 09:35

    Soldats tombes dans les deserts,les montagnes ou les plaines,Marins noyes que bercent pour toujours les vagues de l ocean! Aviateurs precipites du ciel pour etre brises sur la terre!Combatant  de la Resistance tue au maquis et aux poteaux d execution,Vous tous qui ,a votre dernier souffle,avez mele le nom de la France,c est vous qui avez exalte les courages,sanctifie l  effort,cimente les resolutions!

    Vous avez pris la tete de l immense et magnifique cohorte des fils et filles de France,qui ont.dans les epreuves atteste sa grandeur-

    Votre pensee fut ,naguere,la douceur de nos deuils!

    Votre exemple est,aujourdhui,la raison de notre fierte!

    Votre gloire seras ,pour jamais,la compagne de notre esperance!

    Charles DE GAULLE

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :