• * Etape n° 31- 23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Article révisé le 22 août 2014

    L'avance de la Division continue sous de violentes averses de pluie et de neige. Tandis que le 1er B.L.E. grimpe au Ballon d'Alsace, le B.M. XI atteint le col de Chantoiseau et la Doller malgré la forte résistance de l'ennemi.

    Le 23 novembre, le 8ème R.C.A est le premier de la Division à entrer en Alsace, récit du Lieutenant MALAVOY du 8e R.C.A. : « Nous rattrapons rapidement l'infanterie qui progresse très lentement, car les hommes, en plus du poids de leur équipement, doivent supporter celui de l'eau qui imbibe tous leurs vêtements. Liaison avec l'Officier : R. A. S.  Je remonte en voiture et, sans attendre l'infanterie, nous poursuivons notre route vers le col. L'altitude s'élève rapidement et nous entrons dans la neige que la pluie n'a pas encore fait fondre. Mais voici le dernier tournant avant le col. Prudence. Je vais le reconnaître à pied avec quelques hommes..., il n'y a que des traces isolées de pas dans la neige, les Allemands ont dû se replier à travers bois. Nous sommes au col, personne ! Et c'est le cœur gonflé de joie et d'orgueil que, les premiers de la Division nous mettons le pied sur la terre d'ALSACE ». 

    Mais ce même 23 novembre se joue un drame à la ferme de la Fennemat : Le chef du B.M. XI, l'héroïque Commandant Xavier LANGLOIS, dont deux frères ont déjà été tués au combat, tombe à son tour, en tentant de délivrer l'un  de ses officiers fait prisonnier. 

    23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Le Commandant du BM XI, Xavier LANGLOIS

    Jean-Marie EHRET, Président de la Société d'histoire de la Vallée de Masevaux, a recueilli  auprès des Anciens ayant vécu ces évènement différents témoignages qui éclairent les circonstances de la mort du Commandant LANGLOIS :

    Elie CHATEAU :  « Au petit matin du 23 novembre, le Commandant LANGLOIS ... apprend que le Lieutenant EMOND, un très ancien de la 1ère D.F.L., est porté disparu, et qu'il serait prisonnier dans une ferme de la DOLLER, probablement dans la ferme de Fennematt (Alsace). Il décide de monter une opération afin d'essayer de récupérer le Lieutenant EMOND et son chauffeur...»

    Jean-Marie EHRET souligne que " Le Lieutenant EMOND qui faisait partie du B.M. XI depuis sa création, était l'un des plus anciens compagnons d'armes de Langlois ; celui-ci tenait sans doute beaucoup à sa délivrance »...

    Le témoignage de la veuve du Commandant Langlois résume la suite des opérations : « Je suis montée à la Fennematt deux  jours après les événements, avec le colonel DELANGE. Voici ce que j'ai appris : le Lieutenant de FONTGALLAND et d'autres hommes sont rentrés dans la ferme et après une bagarre, ils ont tous été tués.

    Mon mari et un soldat sont passés par derrière pour aller sous la grange. Près de la porte, mon mari a dit au soldat : « Jette une grenade ! ».  Le soldat a répondu : «  Je n'en ai pas ».

    Le temps que mon mari sorte son revolver, il a reçu une balle en pleine gorge. Il voulait prendre cette ferme pour mettre les hommes à l'abri, le temps était très mauvais, de la pluie. Il avait rencontré une jeep avec un prisonnier qui lui avait affirmé que la ferme était vide !  ».

    Elie CHATEAU poursuit : « Le Lieutenant de FONTGALLAND  voyant son Commandant étendu sur le terrain essaya de le ramener vers l'arrière, ne sachant si le Commandant était mort ou blessé ; et c'est au cours de cette opération héroïque et sans s'occuper du danger qu'il courait que notre Lieutenant fut lui aussi atteint d'une rafale de mitraillette et qu'il fut tué sur le coup. Il était alors impossible de ramasser nos morts et nos blessés, les Allemands étaient retranchés derrière une véritable forteresse. De mon poste, j'ai vu avec horreur tomber notre Commandant (Langlois) et notre Commandant de Compagnie (de  Fontgalland).

    23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Le Lieutenant de FONTGALLAND - Crédit photo : Jean-Marie EHRET

    Ainsi se termina cette terrible journée du 23 novembre 1944, où nos pertes furent très lourdes : deux officiers et 8 de nos camarades, dont un Adjudant-chef de la Légion ».

    L'un des tués, le Caporal-chef Joseph ROUILLE, ex-F.F.I. du Morvan, sera cité pour avoir « sous le feu de l'ennemi, tenté de ramasser le corps de son chef de bataillon tué quelques instants auparavant ».

    Wladislas  PICUIRA « Notre groupe était alors positionné au col de CHANTOISEAU, lorsque nous avons appris le décès de notre Commandant LANGLOIS. Nous avons été pétrifiés, nous ne pouvions y croire, surtout qu'il y a eu plusieurs récits sur la façon dont notre commandant avait été tué. Mais la vérité, c'est qu'il n'était plus avec nous. »

    Louis CRUCIANI : « Le 13 Décembre, une cérémonie a eu lieu au cimetière de campagne de VILLERSEXEL. J'étais passager sur une Jeep dans laquelle se trouvaient le Lieutenant MAGENDIE et  l'aspirant Reynold LEFEBVRE. Pluie sur tout le parcours sur un itinéraire en partie forestier. J'ai été étonné par l'importance des abattis qu'avaient faits les Allemands pendant les combats menés dans cette région. Le nombre des tombes avait plus que doublé depuis notre cérémonie du 2 Novembre. Quelle tristesse que ce moment-là passé devant les sépultures de camarades, d'amis très chers, de chefs vénérés comme l'étaient le général Diego BROSSET et le chef de Bataillon Xavier LANGLOIS ».

    Une  stèle fut élevée à la mémoire du Commandant Xavier Langlois au lieu dit Fennematt, sur la commune de Dolleren, le 5 septembre 1971, en présence de la veuve du Commandant (Sœur Bernadette de Saint-François), entrée dans les Ordres après la mort de son mari ;  le Maire de Dolleren  M. André Studer, M. Henry Frizza (à l'époque Président de l'Amicale des anciens du B.M. XI et compositeur de la Marche de la 1ère D.F.L.).

    23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Crédit photo : Jean-Marie EHRET

    23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Dans un étonnant récit à caractère "géographique", Louis CRUCIANI nous restitue l'avancée du B.M. XI dans la Vallée de la DOLLER entre le 23 novembre et le début du mois de décembre.

    « Le 21 novembre, dans l'après-midi, la Compagnie est enlevée par convoi routier et débarque dans la région de ROUGEGOUTTE-VESCEMONT. Tout au long du parcours nous avons pu constater la violence des combat qui s'étaient déroulés en certains lieux, à en juger par les vestiges qui parsèment le terrain. A partir de là, tous nos déplacements se feront à pied, la plupart du temps sous une pluie battante et des itinéraires souvent enneigés. Le 23 Novembre au matin, nous démarrons sous la pluie ; il y a du monde devant nous et nous marquons plusieurs arrêts avant d'arriver au Col de CHANTOISEAU qui paraît assez encombré par les mouvements qui s'y effectuent. Nous continuons à faire des pauses fréquentes, debouts sous la pluie et parfois les pieds dans la neige. Finalement, la Compagnie démarre vers l'objectif qui nous avait été initialement fixé : SEWEN ».

    Plus tard  il relève : «  Nous ne sommes plus seuls sur la route ; les Fusiliers Marins aussi sont là avec les scout cars. Des dispositions sont prises pour franchir le coude de la route qui nous met pour le moment à l'abri des feux de l'ennemi ».

    ** Jean CADEAC D’ARBAUD, Lieutenant de Vaisseau du R.F.M., qui  avait participé à la prise de Toulon en août 1944 puis pris le commandement du 4ème Escadron en novembre 1944, se distingue en Alsace, lors de la progression du col de Chantoiseau à la vallée de la Doller, notamment dans l'attaque sur Sewen, Dolleren, conduisant personnellement une attaque sur un automoteur. Blessé deux fois en quatre jours, le 24 et le 28 novembre, par éclats de grenade puis par balle, il rejoint son unité trois semaines plus tard. Il sera fait Compagnon de la Libération.

    * 23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Jean CADEAC  D'ARBAUD, Compagnon de la Libération - C.P. : Ordre de la Libération

    Louis CRUCIANI poursuit le récit de son avancée : « Le 1er décembre la Compagnie embarque sur des véhicules du TRAIN et s'engage sur la route étroite et sinueuse qui, à partir d'OBERBRUCK et passant par RIMBACH, conduit sur le terrain dans lequel nous allons opérer.

    Le temps est ensoleillé et il ne fait pas froid, là où je suis j'ai un angle de vision tous azimuts. Je passe la plus grande partie du temps à admirer le paysage ; une partie de la DOLLER et le Ballon d'Alsace, la vallée de la THUR, THANN et un peu de la Plaine d'Alsace devant nous ainsi que sur notre droite. (...) Après RIMBACH nous commençons à dépasser des files de goumiers qui progressent sur la route  en direction des hauts.

    La Compagnie débarque à hauteur et à peu près à un kilomètre du VOGELSTEIN que ma section rejoint en empruntant un sentier assez difficile. Quelques coups de fusils tirés de loin nous saluent dès que nous l'abordons ; ce seront les seuls de la journée. Le passage est difficile mais s'améliore au fur et à mesure que nous approchons du ROSSBERG (altitude 1191 m) en terrain dénudé.

    On pourrait penser que la guerre est terminée et je suis ramené au souvenir de celle de 14-18 lorsque lisant la carte, je découvre loin vers l'Est le « Vieil ARMAND ou ARTMANNSWILLERKOPF » de nos ancêtres les Poilus sur lequel ils combattirent, si mes souvenirs sont bons, du début jusqu'à la fin de la guerre ».

    * 23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Le vieil Armand ou Hartmannswillerkopf

    Les souvenirs de Louis CRUCIANI se terminent  sur une savoureuse anecdote sur  "les truites de la Doller...", enfin, peut être pas si savoureuse que cela...

    * 23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    Nos remerciements vont à Monsieur Jean-Marie EHRET, Président de la Société d'histoire de la Vallée de Masevaux, qui a mis gracieusement à notre disposition les  témoignages  sur le drame de la Fennematt, le portrait du Commandant Langlois,  de même que les récits du Lieutenant MALAVOY (8ème R.C.A.)  et  de Louis CRUCIANI (BM. XI)  figurant dans la revue Patrimoine Doller de 2005 ainsi que les différentes photographies de l'inauguration de la stèle du Commandant Langlois.

    * 23-28 novembre 1944 – Progression du B.M. XI dans la Vallée de la Doller  et disparition du Commandant Xavier Langlois

    TELECHARGER « 23-28 novembre 1944- Le BM XI progresse dans la Vallée de la Doller - Disparition du Cdt Xavier Langlois »

     

    VISIONNEUSE  :

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :