• Etape n° 11 - 24 Août 1944 - Reddition de l'Arsenal de Toulon au Commandant Mirkin et Libération de Toulon

    Partout, la défense côtière allemande s'est effondrée dans le Var. Le 24 Août, le Bataillon de Marche n°4 progresse dans Toulon et occupe la gare des tramways. Dans la partie Est de Toulon encore occupée, le Commandant Victor MIRKIN obtient par un merveilleux coup d'audace la reddition de 800 Allemands retranchés dans le quartier de Saint-Jean-du-Var.  Dédiée à sa mémoire, une plaque à Toulon rappelle ce haut fait d’armes.

     

     

    Dans les derniers combats pour la prise de Toulon, les Transmissions de la 1ère D.F.L. ne sont pas en reste : leurs radios branchées sur les réseaux ennemis, ils délivrent de faux messages en allemand ou orientent les tirs de notre Artillerie sur les batteries repérées.

    La 1ère D.F.L. reçoit l'ordre de se regrouper sur les positions qu'elle a déjà atteintes. Elle n'entrera donc pas dans la ville pour la prise de laquelle elle s'est battue dans un secteur particulièrement  difficile.

    En lui imposant « Le sacrifice de ne pas prendre toute sa part de la victoire, je me promets à moi-même de lui donner bientôt sa revanche. Elle l'aura à Lyon... » dit le général de Lattre. 

    En 6 jours de combat, du Gapeau au Cap Brun, la 1ère Division Française Libre a forcé deux lignes fortifiées, capturé 3.600 prisonniers au combat et obtenu  la reddition de 4.000 Allemands. Mais ses pertes se montent à  229 tués dont 14 officiers,  et 692 blessés dont 33 sous-officiers.

    Des éléments de la 3ème Division d’Infanterie Algérienne parviennent en fin de matinée le 24 Août  Place de la Liberté où le drapeau est hissé sur la sous-préfecture. Toulon est en liesse, et fête sa Libération lors d’un défilé le 27 Août, en présence des généraux  de Lattre, Brosset, et Maignan.

     

     

    Marseille libérée le 29 août, la Bataille de Provence est enfin gagnée avec trois semaines d’avance sur les prévisions du Haut Commandement... Les Allemands décrochent et se replient à grandes foulées vers le Nord. La poursuite et la remontée de la D.F.L. vers  Lyon, par le franchissement du Rhône peut alors s’engager... mais l'exploitation sera vite  freinée par le manque d'essence... 

    Télécharger «  Dernières redditions  à Saint Jean du Var et Toulon »


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :