• * Et vous, où serez-vous le 18 Juin 2015 ?

    * Et vous, où serez-vous le 18 Juin 2015 ?

    Crédit photo Ordre de la Libération

     

    * Et vous, où serez-vous le 18 Juin ?

     

    La cérémonie du Mont Valérien du 18 juin 2015 est publique. Nous aurons le plaisir de vous en rapporter des images...

     Moyens d'accès au Mémorial
    -  SNCF : Ligne Paris Saint Lazare - Versailles - Arrêt gare de Suresnes
    -  RATP : RER A La Défense ou ligne n° 1 La Défense puis bus n° 360 (arrêt Mont Valérien ou Hôpital Foch Cluseret)
    -  TRAMWAY : Val de Seine T2 La Défense - Issy-les-Moulineaux - Station de Suresnes : Longchamp
    -  VOITURE : Porte Maillot - Pont de Suresnes

     

    Et vous où serez-vous le 18 Juin 2015 ? si vous participez aux commémorations organisées partout en France, contactez-nous, nous publierons vos images...

     

    Histoire du Memorial du Mont Valérien

    Le fort du Mont Valérien, construit à partir de 1841, est situé à Suresnes, en région parisienne, d'où il domine le Bois de Boulogne. C'est là que les Allemands ont fusillé, de 1940 à 1944, plus d'un millier d'otages et prisonniers. Amenés de l'extérieur en camion pour leur exécution, ils étaient enfermés dans une chapelle désaffectée, puis conduits dans une clairière située à une centaine de mètres en contrebas. Leurs corps étaient ensuite dispersés dans les cimetières de la région parisienne. (...) 

    Le Mémorial de la France combattante

    Redevenu chef du gouvernement, le général de Gaulle décide de de faire édifier, au Mont Valérien, le Mémorial de la France combattante... Un décret du 25 novembre 1958 charge Félix Brunau, inspecteur général des bâtiments civils et palais nationaux, de la mise en œuvre des travaux.

    Le monument est érigé près de la clairière des Fusillés, contre le mur d’enceinte sud-est du Fort, sur une esplanade de plus de 10 000 m 2. Il est formé d’un mur de grès rose de 150 mètres de long. Il porte seize hauts-reliefs en bronze, oeuvres de seize sculpteurs différents, qui rappellent, par des allégories, l'héroïsme des combattants et les formes multiples du combat . Au centre, se dresse une croix de Lorraine de 12 m de haut devant laquelle brûle une flamme permanente, sur un pavois d'airain. Sous la croix s'ouvrent deux portes en bronze : l'une débouche sur l'escalier qui mène au parcours du souvenir, l'autre donne accès à la crypte funéraire, creusée dans la roche.

    Le Mémorial est inauguré, le 18 juin 1960, par le Président de la République. La veille, dans la nuit, lors d'une imposante cérémonie publique, chacun des cercueils des seize combattants, accompagné de six porteurs de torches, a été transféré dans la crypte. Les cénotaphes, présentés en arc de cercle et recouverts du drapeau tricolore, entourent l'urne contenant les cendres de déportés inconnus. Un emplacement de caveau, le n°9, reste vide : il est réservé au dernier Compagnon de la Libération.

    Sur le tympan de la nef figure la phrase : "Nous sommes ici pour témoigner devant l'histoire que de 1939 à 1945 ses fils ont lutté pour que la France vive libre."

    Désormais le Mémorial est le lieu de nombreuses cérémonies, en particulier celle qui commémore l'appel du 18 juin.

    La cérémonie du Mont Valérien est la manifestation annuelle la plus importante qu'organise la Chancellerie. Elle regroupe les plus hautes autorités de l'Etat, les Compagnons de la Libération, leurs familles et celles des Compagnons décédés, ainsi que les représentants des Communes Compagnon et des Unités Compagnons

    Le déroulement de la cérémonie est immuable : les invités et les représentants des autorités arrivent et prennent place, dans l'ordre du protocole. Puis le Président de la République passe les troupes en revue, avant d'être accueilli par le Chancelier. Ce dernier procède alors au ravivage de la Flamme à l'aide d'un flambeau provenant de l'Arc de Triomphe. Puis, après une minute de silence, est diffusé le texte de l'Appel du 18 juin.

    Ensuite, le Président de la République, accompagné du Chancelier, pénètre dans la crypte où il se recueille et signe le Livre d'Or. A sa sortie, le Président salue les personnes présentes, et notamment les Compagnons de la Libération, avant de prendre congé.

    SOURCE : ORDRE DE LA LIBERATION

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :