• * Dur chemin qui se termine : "BIR HAKEIM-L'AUTHION..."

    "Comme rien n'est simple dans la vie, 

    Vers les Alp's il fallut revenir, 

    Pour encore retrouver l'Italie, 

    Dalmazzo, où tout devait finir... 

    Ainsi donc, la boucl' était bouclée, 

    Nous avions rempli notre mission, 

    La Paix enfin était retrouvée...

    Dur chemin : BIR HAKIM-L'AUTHION !". 

     

    Ainsi s’achève sur cette dernière strophe  la « Marche de la 1ère D.F.L. » -  au sens propre et figuré - ... cette  longue Marche pour la Libération 1940-1945.

    Le Commandant du Bataillon d’Infanterie de Marine et du Pacifique, Edmond MAGENDIE fit écho : "le coût humain de cette victoire  reste hors des proportions acceptables, mais dans le cadre géographique grandiose et psychologique exceptionnel du combat et du franchissement des Alpes, tout a contribué à donner le sens d'une Victoire authentique remportée sur des troupes allemandes intactes.  

    Ce sentiment justifie le titre du bulletin de liaison des anciens de la 1ère D.F.L. "BIR HAKEIM-L'AUTHION", deux victoires qui restent coûteuses mais propres à la Division. » 

     * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Pendant 5 semaines, entre Février et Mars prochain, nous nous porterons sur le Front des Alpes, théâtre  de combats féroces entre la D.F.L. et les troupes allemandes retranchées au Printemps 45 dans les positions fortifiées du Massif de l'Authion ( + de 2000 m d'altitude dans les  Alpes Maritimes). Nous suivrons ensuite nos Bataillons de Marche dans leur descente sur le versant italien  où les cloches de la Victoire, le 8 Mai 1945, viendront sonner la fin de leur épopée.... 

    En ce 70ème anniversaire de la Libération de la France, alors qu'au Printemps 1945 le Monde entier avait les yeux tournés vers l'Allemagne où entraient les troupes Alliées, nous sommes quelques-uns à nous souvenir de cette bataille oubliée, la "der des der" de la D.F.L. et à souhaiter transmettre le souvenir de l'AUTHION dans la mémoire collective : 

     

    • L'Association AMONT à travers son président Jean-Michel SIVIRINE, fils de Gleb SIVIRINE (1er R.A. de la 1ère D.F.L.,"Vallier" dans la Résistance)  et Pascal DIANA, historien : ils préparent avec le conseil général des Alpes Maritimes le programme des manifestations commémoratives qui se tiendront dans le département à la fin du mois d'avril prochain ; ils nous ont dernièrement ouvert les colonnes de leur publication "Patrimoines du Haut Pays" (ci-dessous) et coordonnent actuellement la publication imminente d'un Numéro spécial  consacré aux 7O ans  de "l'Authion". http://amontcev.free.fr/index.htm

     

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

    • Christian MARTEL et Pascal VANOTTI, fils de René MARTEL  et de Jacques VANOTTI (Anciens du B.M. 21) : partis sur les traces de leurs pères à l'Authion, ils ont rencontré Jean-Michel SIVIRINE sur les lieux mêmes de leurs combats et ont réalisé un documentaire à partir de cette enquête, accessible sur le Blog LIEN . Aujourd'hui, ils participent étroitement à l'illustration de nos 5 articles à venir  en mettant à disposition leurs compétences  cartographiques. 

     

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

    Christian Martel, Jacques Vanotti, Pascal Vanotti

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

    Pascal Vanotti et "Luc" de l'association AMONT durant le reportage

     

    • Simon GREBOVAL: " Le Collectif RIVIERA44 est un groupe d'amis passionnés par le second conflit mondial et habitant sur la côte d'Azur. Le devoir de mémoire les conduit à participer à de nombreuses commémorations du département en tenue semblables à celles portées à l'époque, afin de préserver la mémoire de ceux qui se sont battus sur les terres où nous vivons dorénavant libres.  Nous avons choisi de représenter la 1ère Division Française Libre, qui à vaillamment combattu pour libérer notre territoire et particulièrement dans nos montagnes, dans le massif de l'Authion et sur la frontière franco-italienne en avril 1945 ". Vous découvrirez prochainement les cartes que  Simon GREBOVAL a dressées sur  les lieux des combats du B.M. 21, en relation avec les recherches de Pascal VANOTTI. https://www.facebook.com/riviera44

     

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

    • Julie et Cédric VAUBOURG : ils  ont créé l'Association Fortiff'Séré, qui conserve la mémoire du système de fortifications SERE DE RIVIERE, du nom du général qui à partir de 1870, édifia 400 sites fortifiés dans toute la France, dont les « Forts » de l'Authion. Ils ont mis à notre disposition les plans, textes et photographies concernant LA FORCA,  la REDOUTE des 3 communes, CABANES-VIEILLES... autant de sites conquis de haute lutte par les Anciens de la D.F.L. http://www.fortiffsere.fr/

     

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

    • Sans oublier nos fidèles soutiens et contributeurs qui ont ouvert leurs archives de témoignages et de photographies : Blandine Bongrand Saint Hillier, la Fondation B.M. 24-Obenheim, l'Association les Tahitiens dans la Guerre, et notre ami  Emile  GAUTHIER, ancien du B.M. 4  :

     

     * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

    Alors à très bientôt pour le 1er de nos 5 articles, qui tentera de délivrer quelques clés de réponse à la question que d’aucuns parmi nos Anciens, continuent de se poser après 70 ans :

     

    « POURQUOI L’AUTHION ? »

     

     

     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

    Illustration  de couverture d'une publication de l'AMONT :

     

    * Dur chemin qui se termine :  "Bir Hakeim-L'Authion..."

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :