• * Communiqué de la Fondation de la France Libre au sujet des attentats du 13 novembre 2015

     

    En juin 1940, le général de Gaulle martelait à la radio : « La flamme de la résistance française ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ».

    Cette flamme ne s’éteignit pas. Petite et vacillante au début, elle grossit progressivement jusqu’à l’illumination de la Libération.

    La situation était alors bien pire, le pays à genoux et en partie occupé. Ce n’est pas le cas aujourd’hui, même après ce qui s’est passé ce vendredi 13, mais nous sommes en guerre, comme le Chef de l’État l’a déclaré avec force.

    « Résistance » redevient notre mot d’ordre. Résistance à la peur et à la barbarie, mais aussi résistance à tout dérapage, à tout amalgame, à toute récupération, dans l’esprit de ceux de Bir Hakeim.

    Ils venaient de tous les continents, de toutes les couches de la société, priaient des dieux différents ou n’en priaient aucun, avaient milité dans des partis souvent opposés, mais s’étaient rassemblé autour d’un seul cri, « Liberté », avec un seul et grand objectif, ne pas capituler face à la barbarie.

    Général Robert Bresse
    Président de la Fondation de la France Libre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :