• Ancien de la 1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage            Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage

    Roger Ernest Robert Legrand

     

    Roger Legrand est né le 2 décembre 1909 à Fargniers dans le département de L'Aisne . Il est décédé le 11 février 1961 à Paris dans le 14ème.

    Quelques temps après avoir rejoint le maquis dans un réseau sur Tergnier-Fargniers où Roger était chargé de la réception des parachutés.  Il rejoint la 1 DFL avec laquelle il combattit au sein du B.M.24. C'est au cours de la bataille d'Obenheim, que Roger est fait prisonnier.

    Anecdote:
    Dans un carnet de route d'un "autre d'Obenheim" qui habitait aussi Fargniers. Il était écrit que lorsqu'ils ont été fait prisonnier, ils ont été emmené en Allemagne. Là, ils étaient alignés face à un officier allemand. A côté de mon grand père se trouvait un soldat africain. L'officier a tendu la main vers lui pour lui toucher les cheveux et mon grand père lui a dit "montre tes dents" ce qu'il a fait et l'officier allemand s'est reculé".

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

    Commandant Coffinier    Lien

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

    La mairie d'Obenheim après les combats 

     

    Glorieux Bataillon de Marche 24

    La bataille pour Strasbourg


    Le 1e janvier 1945

    Le BM24, par Obernai, va prendre ses emplacements de 14 h. à 3 h. dans la nuit, renforcé, en hommage à Von Runstedt d'une section de canons de la CAC4

    Le 2 janvier

    La relève s'est effectuée sans incident - secteur tranquille -, le Commandant Coffinier fait le bilan des faiblesses de son bataillon. Elles touchent aux encadrements, à l'instruction de jeunes volontaires, aux équipements, aux armements, aux effectifs à force de payer comptant. Il mesure le terrain couvert par la DFL étirée sur 50 km. entre Plofsheim et Sélestat, prête à toute éventualité. Avec le Rhin, l'Ill forme par son canal de décharge un entonnoir d'accueil pour une offensive allemande venant du Sud et visant Strasbourg. Pour l'accueil, sur douze km. environ, le fond de l'entonnoir est bouclé par le BM21 à Kraft et, cloisonnés en long par le canal du Rhône au Rhin, le BM24 et le BIMP. Le reste de la DFL forme mur de soutien et d'arrêt sur cinquante km. à l'Ouest de l'Ill, de son canal de décharge, digue d'orientation vers les brisants que sont les points d'appui disséminés des bataillons. Le BM24 est entre le Rhin et le canal du Rhône au Rhin, barrant la Nationale 68 d'accès à Strasbourg par Kraft en venant de Friesenheim, Boofzheim, Obenheim et Gerstheim...

    Pour lire la suite du texte veuillez cliquer sur la photo

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

    Stèle en l'honneur du B.M.24

      

      En hommage aux militaires du B.M.24 tombés au
    champ d'honneur qui reposent au cimetière de Kogenheim

     

    ...Le "cessez le feu" avait été donné à 21 h. 30. A 23 heures, des îlots de résistance subsistent et ce ne sera qu'à 11 heures, le 11, que les derniers éclatements cesseront.

    Le Commandant Coffinier a estimé que le bataillon avait perdu plus de 80 % de son effectif en tués, blessés et disparus. Il avait épuisé toutes ses munitions. On peut penser que s'il en restait elles furent utilisées jusqu'à 11 heures.

    Au total, devant les Allemands très surpris, les prisonniers valides ne sont pas 250. Les effectifs du bataillon peuvent être estimés à 550 environ avec des sections de 24 au lieu de 43 en arrivant en Alsace. Les Commandants de Compagnies estiment à une centaine le nombre des tués cinquante ont été identifiés et inhumés par les Allemands.

       

    L'attaque allemande fut menée le 10 janvier par le groupe du Commandant Meschede et des SS appuyés par neuf chars Panther dont quatre auraient été mis hors de combat. Les pertes allemandes auraient été très élevées d'une Compagnie de SS de deux cents hommes, il n'en serait revenu que trente. Les unités d'élite des Panzers auraient perdu 50 % de leurs effectifs. Tout ceci aux dires des Allemands eux mêmes conversant avec les prisonniers.

    Les Aspirants Cailliau et Vilain avec Uzinet, son agent de transmissions, purent regagner les lignes amies. Cinq sous-officiers ou soldats resteront cachés à Obenheim par la population qui sait les risques encourus. Un bon nombre de prisonniers se consolera en réussissant l'évasion et rejoindront la DFL dans les Alpes. Le fanion du bataillon, percé à Ronchamp, fut confié à un habitant d'Obenheim par le Sous-lieutenant Granier et récupéré le 31 janvier [par la DFL].

    Aux dires des prisonniers, les Allemands étaient découragés par leurs pertes pratiquement sans résultat face à un simple village au bord du Rhin.

    Ainsi naquit, vécut, mourut le Bataillon de Marche No 24 de la 1e Division Française Libre.

    Le 27 novembre 1942, il tint la porte de Djibouti pour mieux l'ouvrir le 28 décembre 1942 à la France Libre. Le 10 janvier 1945, il mourut pour tenir fermée la porte de Strasbourg.

    Le carré militaire de Kogenheim regroupe les soldats morts à la bataille d'Obenheim dont les dépouilles n'ont pu être restituées aux familles à l'issue de la Guerre. 

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

    (Photo commune de Kogenheim)

      

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

    ACTE DE DECES DE JACQUES TARDY

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

    WebCimetière Militaire - Kogenheim 

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

    A Obenheim, aux bords du Rhin,
    un monument à la gloire de la 1e DFL conserve sa mémoire.

     
    Fondation B.M.24 Obenheim 
        

    Ancien de la  1ere DFL -Ancien d'Obenheim un nom un visage Roger Legrand

     

     

     


  • Commentaires

    1
    LEGRAND
    Vendredi 16 Avril à 16:56

    Merci pour l'article.

    Si d'anciens d'Obenheim sont encore de ce monde ce que j'espère et qu'ils ont connu mon grand père Roger (que je n'ai jamais connu), qu'si mettent un commentaire ou une anecdote le concernant. Merci

    Olivier

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :