• * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    Le capitaine de vaisseau (CVh) Etienne Schlumberger (X1936) grand officier de la légion d’honneur, compagnon de la libération, croix de guerre, distinguished service cross est décédé le 9 septembre 2014  dans son sommeil à son domicile dans sa centième année.

    Une cérémonie militaire  aura lieu en fin de matinée (11h00/11h30) le 12 septembre  à la pointe de Pen Hir (commune de Camaret) devant le monument des bretons de la France Libre.

    * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER

    Le 15 août 2014, le colonel Fred Moore, Grand-croix de la Légion d'Honneur et dernier chancelier de l'Ordre de la Libération, avait élevé à la dignité de Grand Officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur le Capitaine de vaisseau (H) Etienne Schlumberger polytechnicien âgé de 99 ans et dernier marin Compagnon de la Libération encore en vie. Le CV (H) Schlumberger était entouré lors de cette remise d'insignes par le vice-amiral d'escadre Émile Chaline, ancien président des anciens FNFL, par le contre-amiral Philippe Hello, commandant l’École navale, des officiers de Marine en activité, le maire de Crozon, ainsi que quelques amis et membres de sa famille.

    * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    Août 2014 - Copyright Espace Traditions/Ecole Navale LIEN

    12 SEPTEMBRE 2014

    CEREMONIE ET HONNEURS MILITAIRES

    Le 12 septembre 2014 a eu lieu la cérémonie où les honneurs militaires ont été rendus à Etienne Schlumberger. Elle s'est déroulée à la pointe de Pen-Hir à Camaret au pied de la Croix de Lorraine érigée en hommage aux Finistériens de la France Libre. * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    La cérémonie était présidée par l’amiral commandant les forces sous-marines, en présence du sous-préfet de Châteaulin, de l'amiral  commandant l'Ecole Navale, des maires de la presqu'île de Crozon,  d'un ingénieur général représentant l'Ecole Polytechnique. 

    Les honneurs étaient rendus par une promotion de l'Ecole Navale, un bloc des forces sous-marines et de L'île Longue en présence du drapeau de l'Ecole Navale.

    * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    Les goélettes de L'Ecole Navale "Etoile" et Belle Poule" et le cotre "Le Mutin"" croisaient en fond de tableau.

    * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    L'amiral commandant les forces Sous-Marines a rappelé le parcours d'Etienne Schlumberger, et l'amiral commandant l'Ecole Navale, les valeurs qui ont sous-tendu sa vie et qui doivent servir de modèle aux futurs officiers de Marine.

    La cérémonie, organisée par le capitaine de frégate Kessler a été très particulièrement émouvante dans un cadre majestueux qui se prêtait particulièrement bien à l’évènement.

    A la fin de la cérémonie, la famille a reçu le pavillon des FNFL qui flottait sur le site.

    L'Association des Familles de Compagnons de la Libération était représentée par une quinzaine de membres.

    * Adieu au Compagnon Etienne SCHLUMBERGER, des Forces Navales Françaises Libres

    D'après un communiqué de l'A.F.C.L.

    Photographies A.F.C.L.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Message de Monsieur Francis RUFFIER-MONNET

    Je partage la profonde tristesse  de toutes et tous en prenant connaissance de ce faire-part de décès du Capitaine de Vaisseau (CVH) Etienne SCHLUMBERGER Sa disparition nous prive d'une noble et grande figure des "Anciens" des Forces Navales Françaises Libres . Le temps qui passe va inexorablement gommer les noms de tous ces Héros de la FRANCE LIBRE qui, "Jeunes et Anciens" sont entrés dans la cohorte des nonagénaires mettant un point final au parcours de vie au fil du temps qui passe. Mais si cette disparition de chacun nous prive d'une présence humaine il reste l'espérance de celles et ceux qui par leur élan généreux dans le bénévolat se sont investis pour assurer et assumer la pérennité d'un passé digne d'une des plus belles pages de notre Histoire: L'épopée de la FRANCE LIBRE. N'oubliez pas non plus que le SOUVENIR FRANCAIS,reste gardien de la Mémoire dans sa noble devise "A nous le Souvenir. A EUX l'immortalité !, Oui ces étapes libératrices mêlées de sang, de sable et de boue de toutes et tous ces nobles serviteurs de la PATRIE doivent à tout jamais rester l'éternel défi à l'égard de celles et ceux qui peuvent douter de la FRANCE.

    Avec ma profonde émotion.

    Francis RUFFIER-MONET  

    BIOGRAPHIE D'ETIENNE SCHLUMBERGER

    Etienne Schlumberger est né le 20 mars 1915 à Paris (8e arrondissement). Son père, ingénieur, était capitaine d'aviation et fut tué en 1915.

    Après ses études secondaires au lycée Janson de Sailly, il est reçu à l'Ecole centrale mais prépare de nouveau Polytechnique à Louis-Le-Grand et y est reçu en 1936. Il sorti 37e de sa promotion en 1938 et choisit le Génie maritime.

    A sa sortie de l'Ecole du Génie maritime, il est affecté à l'arsenal de Cherbourg à la section réparation des sous-marins, de février à juin 1940.

    A l'arrivée des Allemands, le 19 juin 1940, ayant pu mettre les quatre sous-marins dont il avait la charge en état de flotter, il organise leur remorquage vers l'Angleterre puis, s'étant emparé d'une vedette des constructions navales, il rejoint, en mer, le sous-marin Ondine.

    Il rallie la France libre au début de juillet 1940 et fait partie du petit groupe de ceux qui, sans grand succès, tentent de convaincre les marins français internés près de Liverpool de reprendre le combat.

    Ayant demandé à embarquer, il est affecté enseigne de vaisseau de 1ère classe sur l'aviso Commandant Duboc. Il prend part à l'opération de Dakar en qualité d'officier adjoint au commandant Thierry d'Argenlieu, chef de mission des parlementaires dont la vedette est prise sous le feu des mitrailleuses de terre. Il se porte sans hésiter de l'avant à l'arrière de la vedette donnant à tous un exemple de sang-froid et de valeur militaire. Puis il revient sur le Duboc lors de la tentative infructueuse de débarquement à Rufisque où le navire est pris à partie depuis la côte, avec trois tués à bord.

    Après que le Duboc a conduit le général de Gaulle à Douala au Cameroun, Etienne Schlumberger est détaché auprès du commandant Thierry d'Argenlieu pour les opérations de ralliement du Gabon à la France libre, à bord de l'aviso colonial Savorgnan de Brazza ; ce dernier devant Libreville au début novembre 1940, subit le feu de l'aviso de Vichy Bougainville. Au cours du combat qui suit, le Bougainville est touché et abandonné par son équipage.

    Il est alors promu au grade de lieutenant de vaisseau et retourne sur le Commandant Duboc comme officier en second. Début 1941, le Commandant Duboc prend part à la prise de l'Erythrée sur les Italiens puis revient en Angleterre en participant à des convois dans l'Atlantique dont certains sont très meurtriers.

    Le 9 février 1942, il embarque comme officier en second sur le sous-marin Junon - qui est justement l'un de ceux dont il avait la garde à Cherbourg - basé en Ecosse. Il effectue de nombreuses patrouilles dans les fjords de Norvège et des opérations spéciales dont des débarquements d'agents et de commandos. Il est nommé commandant de la Junon en mars 1943 et amène le bâtiment en Afrique du nord début 1944.

    La Junon est désarmée en août 1944 à Oran et l'équipage retourne en Angleterre pour armer le sous-marin Morse cédé par les Anglais.

    En janvier 1945, il est appelé à l'Etat-major de l'amiral Nord, l'amiral Thierry d'Argenlieu et est promu capitaine de corvette en avril 1945. Il suit l'amiral Thierry d'Argenlieu en Indochine lorsque ce dernier y est nommé Haut-commissaire et devient chef du Bureau fédéral de Documentation.

    En juin 1947 le commandant Schlumberger est nommé directeur des Etudes à l'Ecole navale puis exerce différentes fonctions tant à terre qu'en mer, en particulier le commandement du D.E. Sénégalais, puis, promu capitaine de frégate en octobre 1949, il commande le C.T. Kléber.

    Il quitte la Marine en mars 1953 comme capitaine de frégate puis capitaine de vaisseau de réserve.

    Il entre alors à la société Maritime Shell pour s'occuper d'abord des pétroliers. A cette occasion il participe au développement des transporteurs de gaz liquéfiés puis, pour Shell française, crée et dirige la Société française de stockages géologiques (GEOSTOCK).

    Il prend sa retraite en avril 1975 et en profite pour faire le tour du monde à la voile.

    Membre du Conseil de l'Ordre de la Libération depuis 1997, Etienne Schlumberger est décédé le 9 septembre 2014 à Crozon dans le Finistère.

    Site de l'ordre de la Libération LIEN

    11 septembre 2010-M. Etienne Schlumberger- sur WAT.tv

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    • Plus d'informations sur le Compagnon Etienne Schlumberger : Espace Traditions/Ecole Navale LIEN
    • Entretien 2011 avec Etienne Schlumberger sur le Blog de l'Association X-Résistance (Des polytechniciens dans la Résistance) LIEN

    "J’ai le privilège d’être le dernier vivant des trente trois polytechniciens Compagnons de la Libération qui ont contribué à l’honneur de notre école. A ce titre, je voudrais évoquer moins mon passé que l’esprit de la Résistance, sa naissance et son actualité". Etienne Schlumberger

    REVUE DE PRESSE


  • Commentaires

    1
    Ruffier-monet
    Mercredi 10 Septembre 2014 à 16:07

    Voir mon texte Francis RUFFIER-MONET

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :