• Des élèves du lycée Freppel d'Obernai ont pu échanger ce matin avec deux anciens résistants.

    A 91 et 92 ans, les deux hommes continuent à témoigner et à défendre l'engagement citoyen et les valeurs humanistes face à la montée de l'intolérance et du totalitarisme.

    * Jean Gilbert et Walter Bassan - deux résistants pour une leçon d'histoire et ... d'humanité

               Jean Gilbert, la camaraderie chevillée au corps

     

    Jean Gilbert est né le 14 mars 1925 à Cruseilles en Haute Savoie où il grandit jusqu’en 1937, puis il entre au pensionnat Saint-Joseph de Thonon.

    En juin 40, de retour à Cruseilles en raison de l’invasion allemande, il voit des soldats français s’enfuir sur la route d’Annecy à Genève.
    La honte et la douleur partagent le jeune homme de 15 ans, désireux de se battre.
    Un oncle lui parle de l’Appel du 18 juin : à la première occasion, il décide de rejoindre les Forces Françaises Libres.

    * Jean Gilbert et Walter Bassan - deux résistants pour une leçon d'histoire et ... d'humanité

    Walter Bassan, l'indigné

     

    Walter Bassan, lui nait en Italie, en 1926, dans une famille déjà engagée contre le fascisme du régime de Mussolini.
    Son père, afin d'éviter l'oppression du régime, s'expatrie en Belgique, puis en France, en Haute-Savoie.

    En 1943, à l'âge de 17 ans, il rejoint un groupe de 25 jeunes de la résistance intérieure française.
    Ils sont dénoncés à la Milice et arrêtés le 23 mars 1944.
    Ils sont emmenés à l'intendance d'Annecy où sévissait la section politique anti-communiste et sont interrogés sous torture. Après un mois passé là-bas, ils sont transférés à la prison Saint-Paul, à Lyon.
    Environ 700 résistants du Rhône y sont prisonniers.

    Lors du bombardement de l'avenue Berthelot, le groupe de Walter sort de leurs cellules respectives et prennent le pouvoir en prison, mais cela ne les libèrera pas pour autant.
    Ils sont ensuite mis dans des wagons.
    Ces jeunes pensaient être envoyés en Allemagne afin d'y travailler mais, en descendant du train, ils se retrouvent au camp de Dachau.

    De cette expérience, Walter Bassan garde surtout une leçon : celle de la résistante. Envers et contre tous les fascismes,
    Aujourd'hui encore, à 92 ans, le vieil homme résiste et met en garde.
    Contre le danger de la montée des extrémismes en Europe.
    Le combat n'est jamais fini.

     

     

    * Jean Gilbert et Walter Bassan - deux résistants pour une leçon d'histoire et ... d'humanité

    Walter Bassan et Jean Gilbert, deux résistants face à la classe

    (Texte et photos Cécile Poure)

    Lien vers l'article de Franceinfo

    * Jean Gilbert et Walter Bassan - deux résistants pour une leçon d'histoire et ... d'humanité

     

     


    votre commentaire
  • Reportage photos des obsèques d'Alain Gayet
    - Compagnon de la Libération-
     
    aux Invalides le 24/04/2017

    (Ce reportage photos en haute définition a été effectué par Michel Pourny)
     

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

     

    Parmi l'assistance l'on pouvait noter la présence de 2 Compagnons de la Libération
    Mr
     Hubert Germain et Mr Yves de Daruvar

    Page 1

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires

    * Reportage photos des funérailles de Mr Alain Gayet - Compagnon de la Libération -  et de la cérémonie d'honneurs militaires


    Page  2 

     

     

     

     

     



     

     

     


    votre commentaire
  •  

                            Campagne d'ITALIE Juin 1944

    "Le 6 Juin

    Nous changeons finalement de position le 6, et nous partons vers neuf heures du matin sur une longue route encombrée (trajet de cinq heures pour moins de 20 km) ; nous occupons une nouvelle position l'après-midi, avec des tirs le soir.
    (Nous sommes alors, par rapport à Pontecorvo, à environ 75 km à l'ouest, et 45 km au nord). Nous apprenons dans la journée que le capitaine SOULEAU, commandant la neuvième batterie, voisine de la nôtre, a été tué le matin près de la position.
    Mais nous apprenons également, dans la matinée, pendant notre déplacement, que le débarquement sur les côtes de France a eu lieu cette nuit. Nous en avons la confirmation, en route, par la radio de l'adjudant-chef MORVAN. Le soir, nous apprenons de radio Londres que le débarquement a eu lieu dans la région de Caen- Le Havre-Carentan. Pour autant je dois continuer le soir à préparer les tirs pour la nuit. Mais nous recevons, le matin du 7, un « halte au feu », avant de les tirer.

     

    * Emile Morvan - Un Français Libre

    Emile Morvan
    (Photo Français Libres)

    * Emile Morvan - Un Français Libre

    Diplôme médaille commémorative France Libre

    (Photo Français Libres)


    Lien vers la page de L’adjudant chef Emile Morvan sur
    le site "des Français Libres" 

    La page a été mise à jour par son petit-fils 
    Mr Lagadec sur ce même site.

     

    Fondation B.M.24 Obenheim

    * Emile Morvan - Un Français Libre


    votre commentaire
  • Les élèves de CM1 et CM2 de l’école d’Obenheim préparent actuellement avec la fondation du Bataillon de marche (BM) 24 une exposition intitulée :
             
    La France libre à travers les timbres.

    Elle sera visible le lundi 15 mai de 9h30 à 12h
    à la salle des fêtes d’Obenheim.

     

    * Fondation B.M.24 OBENHEIM - La France libre à travers les timbres

    Décoller les timbres : une tâche méticuleuse parfaitement effectuée par les élèves de CM1/CM2 de l’école d’Obenheim. (PHOTO DNA)


    La Fondation du BM24
    a vu le jour dès la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

    Sa mission ? Établir des liens étroits avec les enfants de la commune afin d’honorer le souvenir des soldats morts à Obenheim. En janvier 1945, ils y ont livré des combats décisifs qui ont empêché que Strasbourg ne retombe dans les mains des Allemands.

    Pour ce faire, tous les ans vers la fin de l’année scolaire, une délégation de la fondation se rend dans la commune pour une cérémonie au monument élevé à la mémoire du BM 24, sis place du Général-de-Gaulle.

    Lors cette rencontre, les écoliers reçoivent des mains des anciens ou des membres de la fondation des cadeaux éducatifs destinés à les aider durant leurs études. En retour, les jeunes organisent une fête en leur honneur.

    Pour préparer comme il se doit cette rencontre, la représentante de la fondation Brigitte Pefferkorn et les institutrices ont proposé, en plus des chants et des comptines présentées par chaque classe, que les plus grands s’attellent à la constitution d’une exposition. Elle s’intitule : La France libre à travers les timbres.

    Les timbres qui la composent proviennent du marché des timbres et de prêts des membres de l’association des collectionneurs de timbres de la Libération et de la France libre, une structure dont les membres sont répartis sur tout le territoire.

    Pour préparer cette exposition, les écoliers du CM1- CM2 de Marion Bauer se réunissent régulièrement. Dans un premier temps, il faut décoller les timbres du restant d’enveloppe et les sécher. Seconde étape : les classer chronologiquement et les regrouper par région.

    Pour les écoliers, en plus d’une occupation ludique, c’est une véritable leçon de géographie, puisque certains proviennent des colonies et territoires français. Ils ont pu situer certains pays d’Afrique ainsi que les autres terres ou les lointaines îles faisant partie de feu l’Empire français.



    (Texte et photo DNA)


    Fondation B.M.24 Obenheim

    * Fondation B.M.24 OBENHEIM - La France libre à travers les timbres

     

     


    votre commentaire
  • Ancien combattant de la 1ère DFL
    Ancien du B.M.24


    Afin de rétablir une injustice...!

     

    * Trésor d'archives - Lettre de Jacques Gisquet

     


    Fondation B.M.24 Obenheim


    * Trésor d'archives - Lettre de Jacques Gisquet

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique