• Monsieur Jean-Christophe Teva SHIGETOMI, Président de l’association de mémoire « les polynésiens dans la guerre »,  annonce une exposition en avant-première à Paris autour de la sortie du Mémorial consacré aux "TAMARI'I volontaires, les Tahitiens dans la Seconde Guerre Mondiale".

    L'exposition se tiendra :

    - du 5 au 26 Juin 2014 à la Délégation de la Polynésie Française, 28 Boulevard Saint Germain à PARIS

    - du 5 au 19 Juillet 2014 au Musée de Tahiti et des Iles, à PUNAAUIA (Tahiti)

    Ne manquons pas ce rendez-vous exceptionnel !

    Un Livre, un Evènement : du 5 au 24 Juin 2014, exposition "Tamari'i volontaires" à Paris

    Télécharger « Flyer Expo »

    Air Tahiti Nui est partenaire des Tahitiens dans la guerre pour la promotion des expositions de juin et de juillet prochain.

    Un Livre, un Evènement : du 5 au 24 Juin 2014, exposition "Tamari'i volontaires" à Paris

    Article de la revue « REVA 61 sur les_Tamarii-Volontaires »

    PARUTION D'UN ALBUM EN TIRAGE LIMITE

     

    Un Livre, un Evènement : du 5 au 24 Juin 2014, exposition "Tamari'i volontaires" à Paris

    Un Livre, un Evènement : du 5 au 24 Juin 2014, exposition "Tamari'i volontaires" à Paris

     

    Un Livre, un Evènement : du 5 au 24 Juin 2014, exposition "Tamari'i volontaires" à Paris

    Découvrez le site de mémoire "Les tahitiens dans la Guerre" Lien

     

     

     


    votre commentaire
  • Le 1er Régiment d'Artillerie de Marine (1er RAMa), qui a  intégré la 1ère Brigade Mécanisée  en 2009, s’est installé à Châlons-en-Champagne en 2012. Pour la première fois depuis cette nouvelle installation, le 1er RAMa organisait ce 10 Mai 2014 une Journée Portes Ouvertes afin de mieux se faire connaitre des châlonnais. Cette Journée était placée sous le haut patronage du général GUIBERT, commandant la 1ère Brigade mécanisée, du lieutenant-colonel  Christopher MALOD,  commandant le 1er RAMa, en présence du député-maire de Châlons-en-Champagne Benoist APARU (colonel de réserve) et de  Fred MOORE, délégué national du Conseil national des communes compagnons de la libération.

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au 1er RAMa - Châlons en Champagne

    Héritier des traditions du 1er Régiment d’Artillerie de la 1ère Division Française Libre, le RAMa a souhaité inscrire cette journée dans la mémoire des combats de Bir Hakeim.

    Trois Anciens du 1er R.A. avaient répondu à l’invitation du RAMa : Messieurs Roger NORDMANN et  Jean-Mathieu BORIS, venus de Paris et Monsieur Jean GILBERT, de Haute Savoie.

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au 1er RAMa - Châlons en Champagne

    Jean GILBERT, Roger NORDMANN et Jean-Mathieu BORIS  accueillis dans la salle d'honneur par le Commandant VERA

    Le RAMa a gardé le souvenir de la conférence sur Bir Kakeim que mon père, Jacques ROUMEGUERE, Ancien du 1er R.A., avait  tenue en 2004 ; je remercie particulièrement  le Commandant Michel VERA pour  m’avoir associée à cette magnifique rencontre.

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au 1er RAMa - Châlons en Champagne

    Salle d'honneur : le calot de Jacques ROUMEGUERE, à côté du sabre du Lieutenant-colonel LAURENT-CHAMPROSAY

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au 1er RAMa - Châlons en Champagne

    Le Colonel Fred MOORE au centre, entouré de Jean GILBERT et de Blandine BONGRAND SAINT HILLIER

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au 1er RAMa - Châlons en Champagne 

    Le Caporal-chef BRUN  (à gauche)  a facilité le déplacement et veillé sur nos Anciens. Ici, devant le "parcours Commando" : clin d'oeil à celui de Jean-Mathieu BORIS  (à droite) qui intégra les "Commandos de France" durant les combats pour la Libération en France  1944-1945  !

     

    Quelques instantanés des cérémonies  de cette journée  au quartier Corbineau à Châlons-en-Champagne...

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

     

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Le décor est en place, ne manque que la chaleur du désert...

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Reconstitution Bir Hakeim autour du petit  -mais efficace - canon de 75

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Quelques "coups de 75", effet spécial  sonore garanti !

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Fin de l'épisode, les "blessés"sont évacués...

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    de gauche à droite : le général GUIBERT, le député-maire Benoist APPARU,

    Fred MOORE et Jean GILBERT

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Roger NORDMANN, Fred MOORE et Jean-Mathieu BORIS

    saluent les porte-drapeaux

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Jean Mathieu BORIS

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Roger NORDMANN et Fred MOORE

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    A gauche, le lieutenant-colonel Christopher MALOD et à droite le général GUIBERT

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Monsieur Fred MOORE, délégué au conseil national des villes compagnons de la libération

    Messieurs Roger NORDMANN et Jean-Mathieu BORIS, Anciens de Bir Hakeim

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    Les jeunes passionnés de seconde guerre mondiale, après leur reconstitution Bir Hakeim, entourent les "vrais" Anciens de Bir Hakeim

    10 Mai 2014 - Mémorable Journée Portes Ouvertes et Commémoration Bir Hakeim au RAMA - Châlons en Champagne

    A droite, Monsieur Jean GILBERT , Ancien du 1er R.A. et de la Bataille d'Obenheim : il participera  aux cérémonies d'Obenheim le 18 Mai prochain...

    F. Roumeguère

     

    Restez connectés avec le 1er RAMa sur son site Facebook ! Lien


    votre commentaire
  • Le colonel Jean Martin d'Escrienne, dernier aide de camp du général de Gaulle, est décédé mardi 6 mai 2014 à l'âge de 91 ans.

    http://ekladata.com/8yPIRqcg3wuyAVODkPCXIS2mvxg.jpg

    Source : françaislibres.net,

    photographie issue de la Revue de la Fondation de la France libre 2007

    Jean Martin d'Escrienne avait vu le jour le 6 décembre 1922 à Meursault, en Côte-d'Or. Il s'était engagé dans la France Libre à Londres en janvier 1943 à son arrivée, via l'Espagne, le Portugal et Gibraltar.

    CADET DE LA FRANCE LIBRE  (élève aspirant, équivalent de Saint-Cyr), il s'était engagé comme simple soldat. Il avait participé aux campagnes d'Egypte, de Libye, d'Afrique du Nord et d'Italie, puis au débarquement de Provence dans les rangs de la 1ère Division française Libre.

    Le 21 août 1944 à Hyères (Var), il avait été blessé d'une balle à la poitrine. Hospitalisé à Casablanca, il avait repris le combat en Alsace.

    Il avait été nommé aide de camp du général de Gaulle à l'Elysée, en 1966. Il occupa ce poste jusqu'au départ du premier président de la Ve République, en avril 1969. Il resta à ses côtés jusqu'à la mort du général de Gaulle en novembre 1970.
    Le colonel Martin d'Escrienne avait publié en 1973 chez Plon "Le général m'a dit ...1966 - 1970", puis en 1978 toujours chez Plon "De Gaulle, de loin et de près".  Il était commandeur de la Légion d'honneur.

    Source : France 3 Bourgogne Lien

    - Portrait d'un Français Libre :  Site Françaislibres.net Lien

    - Une évocation du général de Gaulle par  Jean d'Escrienne  Lien

    Merci à Laurent Laloup pour sa veille active sur la France Libre à travers son Blog Lien et au travail  remarquable accompli sur le site Françaislibres.net,  qui nous permettent ainsi  de rendre hommage aux Anciens de la D.F.L.


    votre commentaire
  • L'INA vous propose un hommage en vidéos...

    Hommage en vidéos à l'un des grands écrivains du XXème siècle, deux fois auréolé du prix Goncourt, pour Les racines du ciel en 1956, et pour La vie devant soi en 1975.  Dans cette sélection exceptionnelle de documents, Romain Gary parle de ses livres, de lui, et d'Emile Ajar.

    France Libre- L'INA vous propose de découvrir et redécouvrir l''homme et l'oeuvre de Romain GARY

    LIEN VERS LA BOUTIQUE INA

    • ROMAIN GARY, Français Libre et Compagnon

    « De Gaulle, c'était pour moi la faiblesse qui dit non à la force, c'était l'homme tout seul, dans sa faiblesse absolue, à Londres, disant non aux plus grandes puissances du monde, non à l'écrasement, non à la capitulation. C'était pour moi la situation même de l'homme, la condition même de l'homme, et ce refus de capituler, c'est à peu près la seule dignité à laquelle nous pouvons prétendre. »

    - Biographie de Romain Gary, Compagnon de la Libération Lien

    - Hommage du général Simon lors des obsèques de Romain Gary en 1980 Lien

    - Entretien audio avec sur Europe 1 Lien avec Myriam Anissimov, écrivain, auteur de Romain Gary, l’enchanteur

    - Son éditeur se souvient... (Le Figaro.fr)  Lien

    - Retrouvez le "verbe" de Romain Gary  sur la France Libre en vidéo, par la voix d'un jeune vaudois... :


    " ILS VENAIENT INDIVIDUELLEMENT..."

    "LA FRANCE LIBRE, DE GAULLE, LA RESISTANCE...TOUT CELA N'A GUERE JOUE DE ROLE DANS LA VICTOIRE ! LES AMERICAINS ONT TOUT FAIT..."

    LES FRANCAIS LIBRES ONT ETE CES PIONNIERS DE L'IMAGINAIRE...

    POUR VOUS, LA FRANCE N'AVAIT PAS ENCORE ETE DEMYSTIFIEE... VOUS APPARTENIEZ ENCORE A UNE CULTURE OU l'ON NE PARLAIT PAS D'UN HOMME COMME D'UN "CADRE"...

    .... Mais souvent, je ferme les yeux, vous me souriez...

    et c'est soudain comme si personne n'était mort...

    Romain Gary, 24 Août 1970


    votre commentaire
  • Lyon libéré le 3 septembre 1944, les éléments avancés de la 1ère Division Française Libre sont appelés d’urgence le 8 sur Autun en Bourgogne, où stationne une importante garnison de recueil sur le chemin de la déroute allemande. Il s’agit, dans le cadre d’un groupement commandé par le Lieutenant-Colonel DEMETZ, de faire pression par l’Ouest d’Autun  (2ème Dragons et F.F.I.) et, pour les Fusiliers Marins et les Légionnaires de la D.F.L., d'installer des bouchons pour bloquer les sorties Est et Nord de la ville.

    Se sentant pris au piège, des milliers de soldats Allemands tentent une sortie vers Dijon mais vont se heurter, les uns après les autres, aux bouchons du 2ème Escadron des Fusiliers Marins commandé par Alain SAVARY, et des Légionnaires emmenés par Le Lieutenant-Colonel Gabriel de SAIRIGNE. Le rapport de forces est inégal et l’issue incertaine, mais ces actions s'avèreront  efficaces  grâce aux efforts conjugués de nos unités et de nos Artilleurs, avec les  F.F.I du corps-franc POMMIES et les hommes du 2ème Dragons.

    Libération d'Autun, Place de l'Hôtel de Ville - Crédit photo Auclaire - ECPAD

    C’est ainsi qu’au Carrefour de la Folie, le bien nommé, le général BROSSET et Henri BEAUGE (Bataillon de Marche n° 4) assistent médusés à la reddition de plusieurs milliers de soldats Allemands, pris au piège par la 13ème D.B.L.E : « J’ai vu, le long de la route de Luzy dans un décor pour estampe sur la guerre de 70, au milieu d’une jonchée de charrettes et de chevaux morts, défiler les 3.500 prisonniers, en colonne par trois, leur officier en tête ; je n’avais pas vu cela depuis la Tunisie.» , indique le général dans son journal.

    A travers les récits - toujours aussi tumultueux ! - de nos Fusiliers Marins,  nous suivons  les opérations des différents pelotons du 2ème Escadron entre le 8 et le 10 septembre 1944 : Constant COLMAY (à Dracy-Saint-Loup et à Autun), Marcel VELCHE (à l’Est d’Autun) et  Paul LETERRIER (vers Vandenesse et Commarin).

    Etape n° 14 -

    Paul Leterrier - Source : Françaislibres.net
     

    Une stèle érigée  à Dracy-Saint-Loup rappelle le sacrifice de leurs camarades tués au combat : Georges AUGER, Charles REGEREAU, Raymond RANGUET et  Louis TARIUS ;  mais également du Capitaine F.F.I René GALLOIS et de Jean ROY du 2ème Dragons.

    En 2011, c’est à Autun même - sa ville de résidence -  que René PETITOT (Ancien du 22ème Bataillon de Marche Nord-Africain)  inaugurait la stèle à la mémoire de Larbi CHERNOUH du  22ème B.M.N.A., de Jacques ESTIVILLE et Marius IPAGNAN de la Compagnie Anti-Char, de Joseph PUIERRARD et Joseph ZNAMANIAK de la 13ème D.B.L.E.

      René Petitot (calot bleu) lors de l’inauguration de la stèle d’Autun

      - Crédit photo : Jean-Claude ROUGIER

     

    Télécharger « 8-10 septembre 1944 - Légionnaires et Fusiliers Marins dans la Libération d'Autun»

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique