• * A Toulon, le 15 Août : RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

    Les noms de 257 malgaches figurent dans l'Annuaire des Anciens de la DFL. Tous Français Libres : la grande majorité d'entre eux servit la 1ère Division Française Libre (alors nommée Brigade Française Libre) en tant que canonniers dans les rangs du deuxième groupe du 1er Régiment d'Artillerie à BIR HAKEIM en 1942 (3ème et 4ème batteries).

    Dans les colonnes du Bulletin aujourd'hui disparu de l'Artilleur de la D.F.L existait une rubrique "le coin des malgaches", qui permettait d'échanger des nouvelles avec les Anciens de la Grande Ile. Ce lien s'est perdu. Lors des cérémonies commémoratives de Bir Hakeim en 2012, j'ai pu modestement rectifier certains noms malgaches mal orthographiés dans  la liste des Anciens de Bir Hakeim. En revanche, je n'ai pu obtenir de renseignements précis ni de contacts. Aussi grande fut mon émotion, de rencontrer un vétéran malgache incorporé à la D.F.L. lors du débarquement de Provence (venant du R.A.C.L), le brigadier  RAKOTOZAFY, lors de la cérémonie du 15 août sur le porte-avions Charles de Gaulle.

    * RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

     Monsieur RAKOTOZAFY, crédit photo : Florence Roumeguère

    Monsieur RAKOTOZAFY m'a répété en malgache à plusieurs reprises : "je suis parti en 1940 avec le général de Gaulle". Son accompagnateur s'est exprimé sur RFI pour indiquer que son engagement n'était, pour ses compatriotes, qu'une "histoire" alors que pour lui cette histoire " va rester jusqu'à la fin de sa vie".

    A travers Monsieur RAKOTOZAFY, je voudrais saluer tous ces combattants Malgaches de la France Libre dont la mémoire s'est effacée, et qui firent l'admiration des Anciens qui eurent l'honneur de combattre avec eux au sein du 1er Régiment d'Artillerie de  la Brigade Française Libre.

    F.R.

     

    * A Toulon, le 15 Août : RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

    Source: Facebook de la Présidence de la République de Madagascar Lien

    Télécharger « dossier_de presse_ambassade de France à Madagascar »

    ARTICLE RFI :

    "La journée de commémoration est d'abord et avant tout l'occasion de rendre hommage à la contribution des soldats des anciennes colonies à la libération du pays. Ces combattants « indigènes » seront représentés par une quarantaine de vétérans, qui seront également conviés aux cérémonies. Beaucoup se souviennent, et témoignent de ces terribles moments.

    ■ Rakotozafy, 96 ans, le dernier vétéran malgache encore en vie

    Le président malgache, Hery Rajaonarimampianina, assistera, ce vendredi 15 août, aux cérémonies. Plusieurs centaines de soldats malgaches ont participé à ce débarquement, en août 1944, au sein des troupes coloniales. Rakotozafy, 96 ans, est aujourd’hui le dernier ancien combattant malgache. Il embarquera, ce vendredi, sur le porte-avion Charles de Gaulle.

    Difficile de savoir combien de Malgaches ont participé au débarquement de Provence. Sans doute plusieurs centaines, éparpillés dans différentes unités. Ils viennent alors de divers horizons : certains ont rejoint l’armée de la France libre en 1942, après la libération de Madagascar, d’autres se sont engagés avant 1940 et combattent au sein des troupes coloniales stationnées en Afrique du Nord.

    C’est le cas de Rakotozafy, 96 ans, il est aujourd’hui le dernier ancien combattant malgache. Incorporé en 1939, il passe une partie de la guerre au Maroc, il participe à la campagne d’Italie menée par les Alliés. Puis, en août 1944, c’est le débarquement de Provence, avec la première division française libre. Et la remontée vers le nord pour la libération de la France.

    Certains Malgaches ont aussi participé au débarquement, malgré eux et de manière indirecte. Prisonniers, ils ont été utilisés par les Allemands pour construire des ouvrages de défense sur la côte méditerranéenne. A la fin de la guerre, près de 12 000 Malgaches attendent leur rapatriement. Le brigadier Rakotozafy rentre chez lui en août 1946, il rejoint son village des hautes terres et reprend ses activités agricoles, après plus de six années de service".

    Ecouter le témoignage de son accompagnateur sur le site de RFI LIEN

     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    QUELQUES SOUVENIRS DES MALGACHES A LA DFL

    * RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

    Dans ses Mémoires, le général Koenig évoque les actes d'héroïsme de deux malgaches lors de la sortie de Bir Hakeim : " Voici encore le maréchal des logis SOAVINA, un Malgache de l’artillerie qui est arrivé après avoir transporté sur son dos pendant plusieurs kilomètres un de ses hommes blessé et qui ne l’a lâché qu’après l’avoir couché dans une ambulance. Et aussi le canonnier RANDRIAMANANTENA qui, quoique  grièvement blessé, a guidé la voiture de Laurent-Champrosay à travers les barrages de feux ennemis.(...)".(Bir Hakeim 10 juin 1942, Mémoires du général Koenig, Laffont 1971

    * RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

    Pèlerinage à Bir Hakeim

    * RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

    RA Gambut 1942  : Bricourt conducteur , servants malgaches

    Source : L'artilleur de la DFL

    * RAKOTOZAFY, dernier vétéran malgache de la 1ère D.F.L.

     

     


  • Commentaires

    1
    nordmann
    Lundi 18 Août 2014 à 11:33
    a B.H.les canonniers des 3eme et 4eme batterie

    (le 2ème groupe du 1er R.A.)étaient Malgaches
    2
    Lundi 18 Août 2014 à 11:43

    Merci Roger, toujours vigilant quand il s'agit de notre RA... J'ai donc rectifié..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :