• A Montain, l'hommage de la France Libre du Jura à Pierre Dargent et au général de Larminat

    8 mai 2014 à Montain (Jura)

    Hommage à Pierre Dargent et au général de Larminat

     

    En marge de la cérémonie commémorative du 8 mai 1945, la délégation de la France Libre du Jura rendait hommage à deux Français Libres qui reposent au cimetière à Montain.

    En présence du maire de Montain, Michel Brutillot, du président du syndicat des trois clochers, Jacques Combettes, du  maire du Louverot, Michel Gris, de M. Vital Godin, porte-drapeau de la France Libre du Jura, c’est avec une grande émotion que la France Libre du Jura a déposé une gerbe en mémoire de Pierre Dargent et du général de Larminat.

     

    Pierre Dargent

    Le délégué F.F.L. du Jura a relaté le parcours de Pierre Dargent, né à Dole, élève de Sciences-Po.  Au cours de sa vie, il a fait un acte héroïque en rejoignant le général de Gaulle, il s’engage dans les Forces Françaises Libres. Mort pour la France à Bir Hakeim le 8 juin 1942, à l’âge de 20 ans. Il a combattu pour défendre les valeurs de la France, les valeurs de la République. Pierre Dargent, cet enfant du Jura, a tout quitté, famille, études, pour rejoindre le général de Gaulle et pour se battre contre le nazisme, pour défendre les idéaux de la France, il meurt en héros, mort pour la France.

    Le général de Larminat

    Ensuite, les autorités et la population venues nombreuses, se rendaient sur la tombe du général de Larminat. Bruno Raoul, délégué F.F.L. du Jura a évoqué l’immense parcours du général de Larminat, né à Alès (Gard). Ancien combattant de la première guerre mondiale, qu’il termine avec le grade de capitaine, quatre citations et la croix de chevalier de la Légion d’Honneur.

    Au cours de sa vie, en juin 1940, il choisit le camp de la liberté, il refuse la défaite. Il rejoint le général de Gaulle et s’engage dans les Forces Françaises Libres. En juin 1940, il joue un rôle déterminant pour le ralliement du Moyen-Congo à la France Libre avant d’être nommé par le général de Gaulle gouverneur général et commandant supérieur des Forces Afrique-équatoriales françaises. Il est promu général de brigade en juin 1941, au même moment il est condamné à mort par contumace, par le régime de Vichy, il organise des bataillons africains qui formeront le noyau dur F.F.L. au sein de la 1re division française libre. Il participe à la bataille de Bir Hakeim, il organise les défenses de la position de Bir-Hakeim avant l’offensive des troupes germano-italiennes.

     

    En janvier 1943, il prend le commandement de la 1re D.F.L., campagne de Tunisie, campagne d’Italie ;  le 16 août 1944, débarquement de Provence avec le général de Lattre de Tassigny. Il est nommé commandant des troupes françaises sur le front de l’Atlantique.

    Le général de Larminat a été une des plus grandes figures de la Résistance.

     

    Pierre Dargent et le général de Larminat d’origine jurassienne, ont rejoint le général de Gaulle, en mai 1940, ils ont refusé la défaite pour continuer le combat contre l’occupant nazi. Avec les autres Français Libres, ils ne sont pas d’un passé révolu, ils sont des exemples car ils ont sauvé l’honneur de la France et combattu avec d’autres pour elle jusqu’à la victoire, ils nous invitent au refus du fatalisme et à la certitude que nous pouvons agir sur notre avenir commun.

     Bruno RAOUL, délégué F.F.L. du Jura

    En savoir plus...

    - Le Général de Larminat, par François Broche Lien

    - Album photo Général de Larminat Lien

    - Pierre Dargent, le témoignage de Guy Tramon (Bataillon de Marche n° 2) : la course relais de l'observatoire à Bir Hakeim Lien


    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :