• FÊTE DE FIN D’ANNÉE

    SAMEDI 22 JUILLET 2017

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

     

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    Photo journal Ouest France


    Tous les ans, a lieu aux écoles de Saint-Cyr Coëtquidan le Triomphe de Saint-Cyr : une journée haute en couleurs donnant la possibilité à tout visiteur de découvrir les écoles, l’armée de Terre et les autres armées.

    Cette fête marque la fin de la scolarité des élèves officiers et retrace, par des reconstitutions spectaculaires, grandeur nature, l’historique militaire des Saint-Cyriens et la vie des écoles.

    Vous pourrez également assister, de jour, à des démonstrations dynamiques de matériels militaires et à leur présentation statique et , de nuit, à une cérémonie militaire empreinte de solennité au cours de laquelle seront remises les épaulettes d’officiers et baptisées les jeunes promotions.

    SPECTACLE TRADITIONNEL

    Vol de présentation de l’A400M accompagné de deux Mirage 2000D.

    Démonstration de la patrouille « Couteau Delta Tactical Display »
    sur Mirage 2000D. nouveauté

    Aubade de la musique des Transmissions.

    Reconstitution historique de la vie du général Saint-Hillier (parrain de promotion) par le 2èmebataillon de l’ESM avec matériels anciens.

    Parade de la musique des Transmissions.

    Démonstration dynamique de matériels militaires terrestres et aériens (hélicoptères et Rafale Marine) avec aérolargage (corde lisse, rappel, grappe à partir d’hélicoptères) présentée par l’EMIA.

    Reconstitution du « Triomphe du tonneau » par les élèves-officiers de l’ESM.

    Sauts de parachutistes sportifs avec figurants en tenue d’époque
    et musique militaire.

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

    Le triomphe du tonneau devient une tradition de l'école de Saint-Cyr. . 

    Plus solennelles, les cérémonies nocturnes à 22 h 45 après une parade de musique. La présentation des différentes formations a ouvert les célébrations. Dans la nuit noire, près de 1 500 élèves des écoles de Saint-Cyr Coëtquidan ont pris place sur l'immense esplanade du Marchfeld. Le public ne distinguait que des ombres. Au garde-à-vous, les élèves sont apparus parfaitement alignés, éclairés par de puissants projecteurs. Une semaine de répétition, de jour comme de nuit, a été nécessaire pour cette prouesse.

      * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

      * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

     * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

     * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

     


    Vidéo Youtube
    Sur les chemins de la 1ère D.F.L. 1940-1945

     

    Ils s'instruisent pour vaincre

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan

     

    (Crédit photos Blandine Bongrand Saint Hillier)

     

    Fondation B.M.24 Obenheim

    * Triomphe des Ecoles de St-Cyr-Coëtquidan


    votre commentaire
  •  Mercredi matin, au 1er Régiment d’infanterie marine (RIMa) s’est tenue la cérémonie de passation de commandement entre le lieutenant-colonel Gabriel Soubrier
    qui succède au colonel Loïc Girard.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    CRÉDIT PHOTO : ANNE LACAUD

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    Le lieutenant-colonel Soubrier 

    CRÉDIT PHOTO : ANNE LACAUD


    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    Le colonel Loïc Girard 

    CRÉDIT PHOTO : ANNE LACAUD

     

    Le lieutenant-colonel Gabriel Soubrier a officiellement pris les commandes du Premier régiment d'infanterie de marine d'Angoulême, ce mercredi matin. Il est désormais à la tête de 900 hommes.

    La cérémonie de passation de commandement entre le nouveau chef et son prédécesseur, le lieutenant-colonel Loïc Girard, s'est déroulée au quartier Fayolle. Un moment réglé comme du papier à musique.

    Pour Gabriel Soubrier, c'est un véritable retour aux sources: lorsque ce quadragénaire a début sa carrière militaire, il a choisi de faire ses premières armes à Angoulême. 

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    Crédit photos Blandine Bongrand Saint Hillier

     * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

                                                   

    Les autorités militaires et civiles y ont assisté. A cette occasion, le président du Département, François Bonneau, a été fait lieutenant-colonel de la réserve citoyenne.
     

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

     CRÉDIT PHOTOS : ANNE LACAUD


    Reportage Journal "Sud Ouest"

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

     

     Fondation B.M.24 Obenheim   

    * Passation de commandement au 1er Régiment d’infanterie marine d'Angoulême.

     


    votre commentaire
  • Le mardi 27 juin a eu lieu  la passation de commandement entre le lieutenant-colonel Pascal Barrois et son successeur, le lieutenant-colonel Michel Magne,
    au CFIM à Dieuze

     

     * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Le lieutenant-colonel Barrois (à droite)
    et son successeur le  lieutenant-colonel Michel Magne 
    (photo RL)

     

    Les Centres de formation initiale des militaires du rang (CFIM) sont des institutions assez neuves dans l’armée française. Ces structures, et plus particulièrement celle de Dieuze, ont-elles réussi à trouver leur place ?

    Lieutenant-colonel Pascal Barrois :

    « Celle de Dieuze est encore plus reconnue. Elle avait déjà sa place puisque les CFIM existent depuis sept ans, mais le système a fait ses preuves […] Il fonctionne bien et je ne pense pas qu’il soit remis en cause, et que le principe en soit remis en cause à l’heure actuelle dans l’armée française et l’armée de terre. Parce que le flux de recrutement est arrivé à un niveau tel que c’est pratiquement le seul moyen d’avoir la certitude de former correctement de jeunes soldats. »

    Lieutenant-colonel Michel Magne :

    « Le CFIM, pour moi, a un rôle capital dans la fidélisation des jeunes soldats. Son rôle consiste à leur donner le premier vernis kaki, le premier savoir être et savoir-faire du militaire. Et le rôle est primordial parce que ces jeunes apprennent toutes les bases qui leur seront nécessaires après, lorsqu’ils rejoindront leur régiment et partiront en mission. »

    Pensez-vous qu’un chef de corps puisse apporter sa touche personnelle et laquelle est la vôtre ?

    LCL PB :

    « Oui, très certainement, on peut apporter sa patte. Je pense que tout chef essaye, par essence, d’apporter sa patte, ou au moins d’améliorer ce que ses prédécesseurs lui ont laissé, l’enrichir. Je ne pense pas pour autant que l’on puisse donner quelque chose de particulier à l’instruction, parce qu’elle est très standardisée, bien préparée et bien conçue. Donc ça n’est pas sur ce volet-là qu’on peut travailler. En revanche, on peut apporter sa patte dans le style de commandement, c’est-à-dire ses relations humaines avec ses subordonnées, comme avec ses supérieurs et avec la population locale ; ou l’amélioration de l’infrastructure […] »

    LCL MM :

    « Ma touche, ça sera l’humain. Il s’agit vraiment de donner un état d’esprit où l’Homme est vraiment au cœur de l’action, et un savoir être à ces jeunes qui, j’espère, l’emporteront et le diffuseront […] »

    Quel développement a connu le CFIM depuis deux ans, et lequel est attendu dans les années à venir ?

    LCL PB :

    « Le développement majeur tient lieu au contexte national. Lorsque j’ai pris le commandement du CFIM, j’étais dans une période totalement inespérée car on a pratiquement doublé le flux de recrutement dans les CFIM. À Dieuze, de 2014 à 2016, ces flux ont très exactement doublé. C’est valorisant puisque l’activité est au maximum et on a véritablement le sentiment d’utiliser l’outil à plein régime […] Il y a eu des investissements et des travaux sur le CFIM et il devrait y en avoir d’autres au moins dans les quatre à cinq prochaines années. »

    LCL MM :

    « Je vais avoir un premier challenge, c’est de garder le bon niveau qui a été atteint. Parce que je pense très sincèrement que le Centre de formation a atteint un niveau de maturité et que l’instruction initiale qui y est réalisée, est de grande qualité. Il s’agit maintenant de la maintenir. Ensuite, on va conduire des études pour voir si on ne peut pas encore développer différents types de formations. Pour le moment, le centre est focalisé sur la formation initiale des jeunes recrues. Pourquoi ne pas tenter des formations de spécialités de certaines unités comme celles de transmission et donc développer l’instruction qui est faite au centre ? »

    Propos recueillis par Philippe DERLER.

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Lien vers l'article du journal


    Quelques photos de la cérémonie de passation de commandement 

     

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Les porte-drapeaux et le drapeau de la 1ère DFL.

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    La Nouba.


    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Un membre important de La Nouba!

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Dominique et Christine Gilbert.

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Jean Gilbert dans le parc ombragé du CFIM.

     Parrain de la 7ème promotion des EVI

    (Engagés Volontaires Initiaux)

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

    Au pupitre M. le maire de Dieuze, à sa gauche le lieutenant-colonel 
    Pascal Barrois, ancien commandant du CFIM, remplacé par le 
    lieutenant-colonel Michel Magne, à l’extrême gauche sur la photo.

     

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)

     Dans le cadre, la photo de Jean Gilbert, exposée au CFIM.


    (Crédit photos : Brigitte Pefferkorn)

     

    Fondation B.M 24 Obenheim  

    * Passation de commandement au CFIM de Dieuze (Centre de formation initiale des militaires du rang)


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires