• En 2016, la 33e édition des journées européennes du patrimoine célèbre un thème essentiel, inscrit dans l'histoire de la manifestation et au cœur de notre société : patrimoine et citoyenneté.

     

    * Visites guidées gratuites du musée de l'Ordre de la Libération

     

    Le musée de l'ordre de la Libération, situé dans l'Hôtel national des Invalides,  condense ces deux aspects : un bâtiment classé monument historique à l'extérieur comme à l'intérieur, et des collections uniques, qui sont l'incarnation du combat citoyen de ces êtres d'exception, les compagnons de la Libération.

    LES 17 et 18 SEPTEMBRE,
    LE MUSÉE DE L’ORDRE DE LA LIBÉRATION PROPOSE 4 VISITES GUIDÉES GRATUITES.


    Le samedi 17 septembre

    de 10 h à 11h30

    de 14h à 15h30

     

    Le dimanche 18 septembre

    de 10 h à 11h30

    de 14h à 15h30

     

    Ces visites sont gratuites mais soumises à une inscription
    obligatoire auprès de notre service de médiation culturelle 

                                       Agnès Dumoulin

                         mediation@ordredelaliberation.fr

                                        01.80.05.90.81

     

    (Annonce de Michel Kempf)

     


    votre commentaire
  •                                 Lyon se souvient !

    Dans son discours, le maire de Lyon, Gérard Collomb, a souligné l'importance du devoir de mémoire, spécialement en cette année 2016. "Parce que la France, l’Europe, le monde, traversent des moments difficiles. Parce qu’à nouveau, partout, ressurgit le doute et quelquefois la désespérance. Alors il faut se souvenir", a déclaré l'édile.

    Par Antoine Sillières

    Article du journal 

    * Lyon célèbre le 72e anniversaire de sa libération

     

    Capitale de la Résistance, et de la répression par l'occupant nazi, pendant la seconde guerre mondiale, Lyon célèbre ce samedi le souvenir de sa libération par la première division de la France Libre, menée par le Général Diego Brosset.

    * Lyon célèbre le 72e anniversaire de sa libération

     

    Le Général Diego Brosset, commandant de la première division de la France Libre entrant dans Lyon. L’image est vieille de 72 ans. Son souvenir a été célébré ce samedi dans la capitale des Gaules, place forte de la Résistance à l'occupant nazi. "Comme chaque année", la mairie entendait commémorer "le souvenir de ce jour historique et du courage de ceux qui se sont battus contre la barbarie".

    * Lyon célèbre le 72e anniversaire de sa libération

     (Photo Lyon Capitale)

    (Article proposé par Blandine Bongrand - Saint Hillier)


    votre commentaire
  • Toulon se souvient !

     

    Quelques photos de notre participation à la cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 08 2016.
    Guy Vadon, vétéran de la 1ère DFL qui a participé à la Libération de Toulon, Louis Fiori, Président de l'association varoise du 18 juin, Michel Magnaldi, Délégué départemental Var de la Fondation de la France Libre, Pricille Delaporte,(16 ans) lauréate du CNRD83 ont remis la gerbe de la Fondation de la France Libre.
    A l'occasion du Soixante douzième Anniversaire de la Libération de Toulon, l'amiral Jean -Paul Turc toulonnais (vétéran des débarquements de Normandie et de Provence sur la Frégate Georges Leygues, membre des FNFL de 92 ans qui a présidé longtemps l'association des amis du Mémorial du Débarquement de Provence au Faron a reçu la médaille d' honneur de la commune de Toulon.

     

    * Cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 août 2016

     

    * Cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 août 2016

     

    * Cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 août 2016

     

    * Cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 août 2016

     

    * Cérémonie commémorative de la Libération de Toulon le 28 août 2016

     

     

    (Article Michel Magnaldi, proposé par Blandine Bongrand-Saint Hillier)


    votre commentaire
  • Plus de 70 ans après, deux amis séparés par la guerre se retrouvent

    Remerciements à  Daniel Delmas pour son article, nos remerciements vont aussi  à Pierre Ghémard titulaire du livre d'or des Français Libres

    Grâce à l'action d'un champennois, deux mosellans se sont retrouvés, 77 ans après s'être perdus de vue à cause de la Seconde guerre mondiale. L'un avait été déporté, l'autre était parti résister depuis Londres. L'anniversaire de la libération de Reims leur a donné l'occasion de se revoir.

    * Retrouvailles entre résistant et déporté - deux mosellans se sont retrouvés

    (Olivier Faissolle / France 3 Champagne-Ardenne)


    Ils habitaient la même rue de Forbach, en Lorraine, jusqu'à ce que la région soit annéxée par le IIIe Reich. En 1939, Achille Muller*  et Roger Boulanger ont 17 ans. Ils refusent de servir dans l'armée allemande et sont séparés. Ils viennent de se retrouver. 

    En 1939, Achille Muller part pour Londres et prend le béret rouge des parachutistes de la France libre. Roger Boulanger lui, sera déporté pour avoir refusé de s'engager côté allemand. 

    Après la guerre, les deux hommes témoignent de leur histoire, chacun de leur côté, en publiant un livre. Le champardennais Phillipe Baijot lit les deux ouvrages et comprend que les histoires se recoupent. Roger Boulanger est son ancien professeur d'allemand , il décidé d'organiser une rencontre. 

    Après leurs retrouvailles, Roger Boulanger et Achille Muller ont participé aux commémorations de l'anniversaire de la libération de Reims. Pour les deux amis, ce que leur génération a vécu doit rester dans les mémoires. C'est pour cela qu'à 90 et 91 ans, les deux forbachois font le tour des collèges et lycées, où ils témoignent de leur vécu.

    * Respect et honneur aux hommes de votre trempe et parcours !

    Très attaché à l'histoire des parachutistes pour avoir été 22 ans porteur de ce béret rouge à Tarbes (1er RHP).
    J'ai lors de ma rencontre avec le grand-père maternelle de mes filles (résistant auprès de vous) pris connaissance de l'intégralité de l'histoire de St Marcel et de la suite des combats de juin, juillet et début août. Moi-même militaire j’ai pu l’aider à faire des recherches et raconté son histoire pour la livrer a ses petits-enfants.
    Depuis lors, je ne cesse de partager l'histoire de l'histoire des parachutistes Français et plus particulièrement de vos opérations et votre unité.
    Aussi propriétaire d’une jeep depuis 30 ans, j’ai tous naturellement après pas mal de recherche et lecture souhaité lui faire prendre les couleurs de celles de votre unité et la baptiser M... A... D...
    Merci aux hommes de votre espèce d’avoir été LA !

    Vergé Philippe le mardi 02 février 2016

     

    Retrouvailles entre résistant et déporté

     

    Reportage France 3 Région Champagne-Ardenne


    votre commentaire