• Ronchamp, Square du Souvenir, lors du 

    71 ème anniversaire de la libération de la ville

    Remerciements à François Bresson, photographe


    Lien vers notre article étape : "30 Sept-3 Octobre 1944 - Les Nord-Africains du " 22ème" et les Fusiliers Marins dans la prise de Ronchamp"

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

     

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

     

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

     

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp


    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    * 71 anniversaire de la libération de Ronchamp

    Crédit photos : François Bresson
     

    HAUT DE PAGE 

    (Publication proposée par la Fondation B.M 24 Obenheim)

     


    votre commentaire

  • Souvenons nous

    Septembre -  octobre 1944 - Les rudes combats  d'Eboulet

    par le 22ème Bataillon de Marche Nord Africain,

    au prix de très lourdes pertes

    Article étape n° 19 - 30 Septembre-3 Octobre 1944 - Le 22e Bataillon de Marche Nord-Africain et les Fusiliers Marins dans les combats pour la prise de Ronchamp et d'Eboulet   Résumé

     

     Remerciements à François Bresson, photographe

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A


    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A


    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

    * 71 ème anniversaire de la libération de d'Eboulet et Champagney par le 22 B.M.N.A

     

     Crédit photos : François Bresson

     HAUT DE PAGE

    (Publication proposée par la Fondation B.M 24 Obenheim)

     


    votre commentaire
  • Un Timbre Consacré À Laure Diebold,
    Compagnon De La Libération

    * Grands anniversaires de notre histoire nationale ou régionale.Un bel hommage à une femme d’exception. Laure Diebold Mutschler
    Dessiné et gravé par Louis Boursier
    d'après une photo du Musée de l'Ordre de la Libération


    L’une des six femmes compagnon de la Libération, Laure Diebold aura à compter du lundi 19 octobre 2015, un timbre. La Poste annonce l’émission d’un vertical 30×40,85 d’une valeur faciale de 0,68 euro qui est signé Louis Boursier également auteur du timbre à date « premier jour ». Un bel hommage à une femme d’exception. Laure Diebold, de son nom de jeune fille Laure Mutschler, est née le 10 janvier 1915 à Erstein (Bas-Rhin) ( Une vente anticipée du timbre est prévue dans la salle du conseil municipal les vendredi 16 et samedi 17 octobre)  dans une famille alsacienne très patriote.

    Après avoir suivi des études secondaires, elle devient secrétaire sténo-dactylo bilingue français-allemand, à Sainte-Marie-aux-Mines (1934-1935) puis de 1935 à 1939 aux usines Elastic à Saint-Louis.

    Pendant la Drôle de Guerre elle est secrétaire d’un industriel à Saint-Dié dans les Vosges. Après l’armistice, elle demeure en Alsace et rejoint une organisation de passeurs pour les prisonniers évadés. Repérée par l’occupant, elle quitte l’Alsace à la veille de Noël 1941 et rejoint Lyon, cachée dans une locomotive. Elle y retrouve son fiancé, Eugène Diebold, prisonnier évadé, qui la fait embaucher comme secrétaire au service des réfugiés d’Alsace-Lorraine.

    Jeune mariée, elle entre en mai 1942 au réseau de renseignements « Mithridate », où, en qualité d’agent de liaison et d’évasion, catégorie P1, elle recueille des informations qu’elle code et fait passer sous forme de courrier à Londres.

    Laure Diebold est arrêtée une première fois le 18 juillet 1942 par la police judiciaire deux jours avant son mari ; n’ayant rien dit, ils sont relâchés le 24 juillet faute de preuves. Elle se réfugie à Aix-les-Bains, passe dans la clandestinité la plus totale et devient « Mona ». A la mi-août 1942, elle rencontre Daniel Cordier secrétaire de Jean Moulin, par l’intermédiaire de Mme Moret qui travaille aussi au service des réfugiés d’Alsace-Lorraine. Engagée aux Forces françaises libres, immatriculée au Bureau central de renseignements et d’action (BCRA) sous le nom de « Mado », elle est affectée aux services du préfet Jean Moulin, représentant du général de Gaulle et délégué du Comité national français, en qualité d’agent P.2 avec le grade de lieutenant.

    Laure Diebold fait preuve d’une activité extraordinaire, travaillant jour et nuit, à son domicile de la banlieue de Lyon, pour la Délégation générale dont elle est la dactylo. Pendant plusieurs semaines, le secrétariat de la Délégation générale fonctionne uniquement avec Daniel Cordier, Laure Diebold et Hugues Limonti.

    En janvier 1943, elle s’installe dans un bureau près de la place des Terreaux, ce qui facilite le travail du secrétariat de la Délégation. Fin mars 1943, sur décision de Jean Moulin elle s’installe à Paris avec Cordier et Limonti. Après l’arrestation de Jean Moulin, en juin 1943, elle demeure à Paris où s’est installée la Délégation générale et continue le même travail aux côtés de Claude Bouchinet-Serreulles et de Georges Bidault.

    Elle est à nouveau arrêtée en compagnie de son mari, à Paris, rue de Grenelle, le 24 septembre 1943 et conduite à Fresnes. Le 17 janvier 1944, Laure Diebold est dirigée vers Sarrebruck puis internée à Strasbourg du 28 janvier au 13 juin 1944.

    Déportée ensuite au camp de sûreté de Schirmeck, elle est internée successivement à Mulhouse, Berlin puis au camp de concentration nazi de Ravensbrück. Transférée près d’Altenburg, au kommando de Meuselwitz qui dépend du camp de concentration nazi de Buchenwald, elle est affectée à partir du 6 octobre 1944, au kommando de Taucha.

    Gravement malade, elle est sauvée par un médecin tchèque qui escamote sa fiche à deux reprises. Elle est libérée par les Américains, très affaiblie, en avril 1945,Rétablie, elle travaille à Paris dans les services de la Direction générale des Etudes et Recherches (DGER) puis, à partir de 1957, à Lyon dans une entreprise où elle est successivement secrétaire puis bibliothécaire. Laure Diebold meurt subitement le 17 octobre 1965 à Lyon et est inhumée en Alsace, à Sainte-Marie-aux-Mines, (Haut-Rhin).

    Elle était chevalier de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération  (décret du 20 novembre 1944), Croix de Guerre 39/45 et titulaire de laMédaille des Services Volontaires de la France Libre.

    Lien vers l'article du blog "l'Histoire en Rafale" d’Hervé Chabaud

    (Publication proposée par la Fondation B.M.24 Obenheim)



     Bureau de poste temporaire les 16 et 17 octobre 2015


    Bon de commande timbres   

     Version imprimable du bon de commande .

     Pour les objets philatéliques qui doivent être postés,

    prière de s'adresser à 

    Madame fuchs simone
    receveur de la poste d' Erstein
    poste d' Erstein
    67230 Erstein

     


    votre commentaire