• Jean Gilbert, parrain de la 7e promotion.


    Le 17 octobre 2015, une cérémonie de parrainage s'est déroulée au centre de formation initiale des militaires du rang (CFIM) de Dieuze. L'occasion pour les jeunes recrues de partager un moment fort avec monsieur Jean Gilbert, parrain
    de cette 7e promotion.

     

    Lien vers l'article et les photos déjà publiés (21/10/2015)

    (Vidéo sur youtube, ajoutée le 30/10/2015)
    (publication proposée par B. Bongrand Saint Hillier)


    votre commentaire
  •  

         En Mai 2015, Philippe RUIZ nous confiait la copie du Journal de Marche de son grand-père  Jean BERNHARDT diffusée sur le blog en pdf  LIEN

    La Fondation BM 24-Obenheim a souhaité en assurer la transcription pour une meilleure accessibilité et facilité de lecture.

    La transcription a été assurée par Madame Dominique WOERTHER, Florence Roumeguère ayant ensuite opéré les corrections orthographiques portant sur les noms de lieux et les noms des Anciens cités. Les photographies de l'Album mis à disposition par Philippe RUIZ ont été insérées dans ce document final.

    Rappelons que la lecture du Journal de Marche de Jean BERNHARDT avait permis d'identifier plus d'une centaine d'Anciens de la D.F.L. dont les noms ont pu être  reportés dans l'Annuaire de la D.F.L.

    Ce précieux document ne nous était pas connu au moment de la rédaction des articles du projet "Villes et Villages Libres avec la 1ère D.F.L", aussi l'insertion de certains extraits pourra dans un avenir proche, être réalisée afin d'enrichir notre base de témoignages des articles- étapes de la Libération du territoire national.

     

    Vous pouvez télécharger le Journal de Marche en utilisant l'icone "Flèche " du menu enhaut à droite....

     

     


    1 commentaire
  • Exposition et concours photos sur l'Authion

    Bonjour,
    Notre association expose jusqu'au 6 novembre
     dans les locaux de l'office de tourisme de Roquebillière.

    Bienvenue à tous.
    Amicalement
    L'AMONT

    * AMONT

    * AMONT

    * AMONT

    Photo : Association Amont


    votre commentaire
  • Une exposition qui était visible
    à l’Ecole Internationale des Nations Unies

    * Le Débarquement de Provence - 15 août 1944.
    Arnold C. Franco, à gauche, était déchiffreur radio en Normandie
    lorsqu'il apprit la nouvelle d'un débarquement imminent sur les côtes du Var.

    * Le Débarquement de Provence - 15 août 1944
    Le 16 août 1944, "Ouest France" annonce en gros titre
    le débarquement des troupes alliées en Provence.

    * Le Débarquement de Provence - 15 août 1944
    Venue de France, une délégation d'associations commémoratives
    et d'anciens combattant assistent au vernissage de l'exposition
    sur le débarquement de Provence organisée à New York.

    * Le Débarquement de Provence - 15 août 1944

    Deux porte-drapeaux du Souvenir Français, une association commémorative, assistent au vernissage de l'exposition sur le débarquement
    de Provence organisée à New York.

    * Le Débarquement de Provence - 15 août 1944
    Le livre d'or de l'exposition sur le débarquement
    de Provence organisée à New York.

    Crédit photo  : Clément Thiery


    Le 6 juin 1944 éclipse le 15 août 1944, jour du débarquement allié sur les côtes méditerranéennes. En 2014, pour célébrer le 70e anniversaire de l’événement et entretenir la mémoire des 350 000 soldats—dont une grande majorité de Français—débarqués sur les plages du Var, le comité de Saint-Raphaël du Souvenir Français, une association de commémoration, a organisé une exposition qui est aujourd’hui visible à l’Ecole Internationale des Nations Unies.

    Le 13 août 1944, le caporal Arnold C. Franco a 20 ans. Débarqué en Normandie trois jours après le D-Day avec un détachement de radio de la 9e Air Force américaine, il suit l’avancée des troupes alliées et décode les communications ennemies. Ce jour-là, entre Caen et Paris, il intercepte un message envoyé par un avion de reconnaissance allemand au-dessus de la Méditerranée : "Concentration importante de navires de débarquement alliés autour d’Ajaccio." Alors que les troupes venues de Normandie atteignent Le Mans et Angers, un nouveau débarquement se prépare en Provence.

    Oubliée de l’histoire franco-américaine, "la Provence est une petite goutte d’eau face au D-Day de Normandie", déplore Marie-Hélène Châtel, la fille d’un vétéran du débarquement en Méditerranée et déléguée de l’Association des Anciens Combattants Franco-Américains pour le Var. Une ancienne élève de l’Ecole Internationale des Nations Unies, elle décide de faire venir l’exposition à New York pour sensibiliser le public américain. "La Provence oubliée pouvait renaître et cette exposition était un bon média pour faire passer le message."

    En octobre 2015, dix bénévoles du comité de Saint-Raphaël du Souvenir Français—dont deux porte-drapeaux en gants blancs—font le déplacement vers New York pour installer dans le hall principal de l’école des Nations Unis les quarante panneaux bilingues de l’exposition. Au fil de chapitres thématiques ("L’occupation allemande", "Un littoral fortifié", "La résistance varoise", etc.), l’exposition revient sur les préparations de l’opération, le débarquement sur les plages de Saint-Raphaël, Sainte-Maxime et Cavalaire, les combats pour la libération de Toulon et de Marseille, la progression le long de la vallée du Rhône jusqu’à la jonction avec les troupes venues de Normandie et la libération de Strasbourg.

    Images d’archive, plans de bataille et coupures de presse, mais aussi témoignages d’anciens combattants et de civils français rythment le cheminement. "Ces histoires prennent la gorge", observe Charles Maguin, le président du comité de Saint-Raphaël du Souvenir Français. "Demain, ces vétérans ne seront plus là. On a fait ce travail pour ne pas oublier et pour apprécier la paix d’aujourd’hui."

    L’exposition restera visible dans le grand hall de l’Ecole Internationale des Nations Unies jusqu’au jeudi 15 octobre 2015 avant de repartir en France. L'exposition sera affichée au Mémorial Charles de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises, puis au Canada.

    Article : Clément Thiery    
    Le Journal  Français des Etats-Unis "FRANCE -AMÉRIQUE  ACTUALITÉS"
    (Dimanche 25 Octobre 2015) 

     (Publication proposée par B. Bongrand Saint Hillier)


    votre commentaire
  • Monsieur Mennetret recherche des photographies de tenues de la Prévôté en 1944

    Contact Facebook  : Eric Mennetret

    Merci de votre participation au Blog divisionfrancaiselibre

     

    LA RECONSTITUTION HISTORIQUE 

     

    LA RECONSTITUTION DE QUOI S’AGIT-IL ? SES ORIGINES 

     

    Le phénomène est très développé en Amérique du Nord et au Royaume–Uni depuis une trentaine d’années, autour du concept de "living history". 

    Il s’agit de faire revivre les lieux historiques, restaurés et reconstitués à l’identique (ouvrages militaires, champs de bataille ou même agglomérations entières, telle la ville de Louisbourg au Canada) avec des foules de figurants bénévoles reconstituant soigneusement les uniformes, costumes, objets et gestes d’autrefois. 

    Les responsables des sites proposent aux visiteurs des systèmes très sophistiqués d’abonnements ou de formules type tour-opérateur, ces "spectacles" drainent des foules importantes de spectateurs. 

    Enthousiasmés par les réalisations anglo-saxonnes (en particulier les commémorations de la guerre d’indépendance américaine), des particuliers ont, à leur tour depuis une vingtaine d’années, créé en Europe des associations de reconstitution. Il en existe actuellement plus d'une centaine. Ces associations sont d’effectif variable, d’une dizaine à plus d’une centaine de membres. Chaque adhérent s’habille et s’équipe à ses frais, il s’entraîne selon les règlements de l’époque. 

     

    Qu'est ce que le Militaria ?

    Cette désignation fait référence à tout ce qui concerne la collection (ou l'utilisation en reconstitution historique) des uniformes, armes et objet divers datant ou évoquant  la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la Seconde Guerre mondiale (1939-1945).  

    Le militaria conduit aussi à mener des recherches sur les troupes en présence et leurs équipements par l'étude des états militaires et d'autres documents d'archives. L'amateur de militaria est un expert en insignes, décorations, coiffures etc.  

    C'est un lève-tôt écumant les vides greniers. Parfois un "magicien" pour ses talents de restauration, ne pas pas confondre avec un faussaire !! Il sauvegarde ces artefacts d'un passé souvent douloureux. Il est fidèle parmi les nombreux visiteurs des diverses bourses "aux armes et militaria" qui se tiennent en Europe et dans le monde.

     

    Le devoir de mémoire par la figuration historique 

     

    L'objet de notre association (History Re-enactment Group) est d’être présent sur la majeure partie des manifestations patriotiques et commémoratives ou nous représentons régulièrement les troupes de la première DFL par l'exhibition de nos uniforme des Fusiliers Marins, de la Prévôté, etc..., auprès d'un nombreux public, dans le sud de la France lors de commémorations du débarquement de Provence, mais aussi en Normandie lors des commémorations du D.Day.  

    Nous faisons revivre des moments oubliés du passé avec ses fastes mais aussi ses difficultés, ses servitudes. Passeurs de mémoire, nous participons à conserver et à maintenir l'image et la renommée des combattants, ce serviteur bien particulier de la patrie et du peuple de France au travers des siècles  

    Notre action a également un rôle pédagogique auprès de la jeunesse et œuvre pour lui faire prendre conscience du prix de la Liberté.

     

    Commémoration du débarquement de Provence 


    quelques photographies de nos prestations en hommage à la 1ere DFL

    (avec la participation des associations HRG, VAR 39-45, MVCG SECA)

     

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

     

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

    * Hommage à la 1ere D.F.L, de Monsieur MENNETRAY, reconstitueur

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires