• Dans le cadre de l'émission animée par Hervé FINOUS, LES SENTIERS DE L'HISTOIRE, sur RCF Orléans, veuillez noter les deux premiers rendez-vous qui  traiteront des grandes unités terrestres des troupes de la FRANCE LIBRE (Colonne Leclerc et 1ère D.F.L.)  :

    -          le Mardi 10 juin 2014 à 18 heures 45 - rediffusée le samedi 14 juin 2014 à 11 heures.

    -          le mardi 24 juin 2014 à 18 heures 45 -  rediffusée le samedi 28 juin 2014 à 11 heures

    Les fréquences FM de cette radio sont :

    - Orléans : 91,2, - Pithiviers : 95,1, - Gien : 87,9, - Montargis : 90,3.

     

    France Libre de la Région Centre - France Libre de la Région Centre -

    Insignes de la 2ème D.B et de la 1ère D.F.L - Monument de Nod sur Seine

    - Crédit photo : Jean Pflieger

    Le secrétaire général de la Fondation de la France Libre, Thierry TERRIER qui présente la Colonne Leclerc (devenue la 2ème D.B.) et la 1ère Division française Libre, reviendra à Orléans le jeudi 26 juin prochain pour enregistrer  les deux dernières émissions qui  traiteront des Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL), des Forces Navales  Françaises Libres (FNFL), ainsi que des parachutistes Français Libres SAS et des réseaux de résistance intérieure FFL, pilotés et encadrés par le Bureau Central de Renseignement et d'Action (BCRA),  les services secrets de la France Libre. 

    Etienne JACHEET

    Délégué du Loiret de la Fondation de la France Libre


    2 commentaires
  •  Lundi 2 Juin 2014 a eu lieu aux INVALIDES  une cérémonie militaire d'hommage national, avec la ministre de l'Outre-mer George Pau-Langevin et le secrétaire d'État aux anciens combattants Kader Arif, donnant lieu au dévoilement d'une plaque en mémoire des anciens combattants issus de la Dissidence. Six dissidents étaient présents à l'hommage national : trois de Martinique, deux de Guadeloupe et une originaire de Guyane - Trois ont été décorés le 1er juin par le Président de la République les autres l'avaient été en  2009 et 2010.
     
    • CEREMONIE AUX INVALIDES
     Photos Blandine Bongrand Saint Hillier

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

     

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

    Les Antillais de la 1ère Division Française Libre sont à l'honneur

     
    Voir également :
    - l'article du Ministère des Outre-Mer LIEN
    - Le discours de Madame Georges Pau-Langevin, Ministre des Outre-Mer LIEN
    - Le reportage fxgpariscaraibe.com  LIEN
    ************************
    • LES DISSIDENTS RECUS A L'ELYSEE 
    Reportage fxgpariscaraibe.com LIEN :
    Une annonce du Président de la République : « Cet été, j’irai au Mont-Faron et une mention aux dissidents qui ont fait le débarquement de Provence sera gravée au mémorial. » C’est au mémorial du Mont-Faron qu’un des dissidents filmés par Euzhan Palcy s’est rendu compte, les larmes aux yeux et la rage au cœur, que son bataillon avait été tout simplement zappé de la mémoire. 
     

    Ce 2 Juin aux Invalides : Les Antillais de la 1ère Division Française Libre à l'honneur

     

    Ce 2 Juin aux Invalides : Les Antillais de la 1ère Division Française Libre à l'honneur

     
    • LA LEGION D'HONNEUR ATTRIBUEE A DES ANCIENS COMBATTANTS DES ANTILLES-GUYANE Par AFP le 28 mai 2014

    La Légion d'honneur est attribuée à quatre anciens combattants des Antilles et de la Guyane pour leur action lors de la Seconde Guerre mondiale, selon un décret de la présidence de la République publié mercredi au Journal officiel.

    Les Martiniquais Andoche Antourel, Alexandre Lepasteur et Rémy Oliny ainsi que la Guyanaise Jeanne Catayee sont faits chevalier de la Légion d'honneur.

    Si M. Andoche est décoré comme résistant, MM. Lepasteur et Oliny ainsi que Mme Catayee le sont au titre de la "Dissidence", ce mouvement de résistance de Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais qui ont rejoint entre juin 1940 et juillet 1943 l'appel du général de Gaulle.

    A la veille du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie, le président de la République a "souhaité qu'un hommage particulier soit rendu aux anciens combattants issus de la Dissidence, c'est à dire ceux qui ont quitté clandestinement leur terre pour répondre à l'appel du Général de Gaulle ; une histoire restée longtemps méconnue", a-t-on expliqué au ministère des Outre-mer.

    Ces hommes et ces femmes -au moins 2.500 personnes- avaient gagné les îles anglaises environnantes (La Dominique, Saint-Lucie essentiellement) où ils ont été accueillis par les bureaux de recrutement des forces françaises libres et nombre d'entre eux ont été envoyés aux États-unis pour y être formés.

    Le "bataillon des Antillais" a ainsi été constitué et envoyé en Afrique du Nord, intégré aux forces françaises libres pour ensuite débarquer notamment en Provence et en Italie. Au lendemain du conflit, ils n'avaient eu droit à aucune reconnaissance particulière : aucun monument ne leur avait été spécifiquement dédié et seule une infime minorité avait reçu la carte de résistant.

    En 2005, Jacques Chirac et en 2009, Nicolas Sarkozy avaient ouvert la voie à une reconnaissance en évoquant publiquement la Dissidence dans des discours. "Ils étaient à 8.000 km de la guerre et ils y sont allés pour l'amour de leur patrie", a-t-on souligné au ministère de l'Outre-mer.

    Six anciens dissidents (cinq hommes et une femme), âgés de 89 à 94 ans, sont invités aux commémorations du 6 juin. Ils arriveront samedi à Paris et seront reçus dimanche à l'Élysée par François Hollande, qui remettra la Légion d'honneur aux trois personnes citées dans le décret, les trois autres ayant déjà été décorées en 2009.

    Vendredi 6 juin, ils feront partie des vétérans participant à la cérémonie internationale du 70e anniversaire du Débarquement à Ouistreham (Calvados) accueillant 17 chefs d'État et de gouvernement.

     SOURCE : NOTRE TEMPS

    • LE FILM "PARCOURS DE DISSIDENTS" de EUZHAN PALCY EST DIFFUSE EN DVD

    Ce 2 Juin aux Invalides : Les Antillais de la 1ère Division Française Libre à l'honneur

     

    PROPOS DE GUERRE - Rémy Oliny 1

     

    Le 18 Juin 2014, disparaissait  Barthélémy PINEAU, surnommé le Chancelier, une grande figure de la dissidence antillaise. voir notre rubrique Faire-part Lien


    votre commentaire
  • Fin septembre 1944, le général BROSSET est préoccupé par la situation de la D.F.L. et  émet auprès du haut commandement des réserves sur ses possibilités : elle tient un front de 26 kilomètres, le ravitaillement en vivres est très insuffisant et une partie des hommes vit en sabots... Cependant, le 28 septembre, la 4ème Brigade Raynal renforcée du 22ème Bataillon de Marche Nord-Africain et du groupement blindé (R.F.M. et 8ème R.C.A.) du colonel Simon, reprend l’attaque en direction du Nord-Est et progresse vers RONCHAMP (Haute- Saône). Elle est arrêtée en avant du hameau d’EBOULET par un fort point d’appui. Trois jours lui seront nécessaires pour libérer Ronchamp. La Division  sera ensuite contrainte de se mettre en position  défensive jusqu’au 10 octobre.

    Le Commandant SAINT HILLIER et le général BROSSET sont légèrement blessés au Balcon d'Eboulet

    La commune de Ronchamp est traversée par le Rahin et se situe dans une région vallonnée. Elle fait partie du bassin minier de Ronchamp et Champagney. La ville est ainsi  connue pour son passé minier et industriel, la houille ayant été exploitée du XVIIIe siècle au XXe siècle.

    Plusieurs contributeurs ont participé à la réalisation de ce riche article de 18 pages, abondamment illustré. Nos remerciements vont particulièrement à Monsieur Serge Robert, Président du comité cantonal du Souvenir Français de Champagney qui a mis à notre disposition de nombreuses illustrations témoignant du passé industriel de Ronchamp et nous permettant de nous figurer les combats qui se déroulèrent   aux Fours à Coke ou à l’usine centrale électrique.

    Les témoignages d’Anciens rassemblés illustrent toute la difficulté que rencontrèrent dans ce secteur les soldats des Bataillon de Marche 21, 24 et singulièrement  du 22ème  B.M.N.A., qui perdit 58 hommes dans les combats pour enlever le Hameau d’Eboulet depuis les bois environnants, celui de la Nanue en particulier : récits de Georges-Etienne RAVOIRE et  de Etienne CORCOS, ce dernier  évoquant l’assassinat par les S.S. du Padre du 22èmeB.M.N.A., le Révérend-Père BIGO, Compagnon de la Libération.

    Le Père François BIGO - Crédit photo : Ordre de la Libération

    Récit de René PETITOT également, grièvement blessé dans les Bois de la Nanue, et qui en conserva sa vie durant de graves séquelles. Nous rendons hommage dans cet article  à René PETITOT, disparu en 2013, qui fut aussi actif à EBOULET qu’il le fut à AUTUN, pour promouvoir la mémoire de son Bataillon, et  fut à l’initiative du Mémorial du 22e B.M.N.A d’ Eboulet.

    Si par ailleurs nous retrouvons une certaine « légèreté » dans l’évocation par Roger BARBEROT de l’incroyable descente en toboggan des chars des Fusiliers Marins depuis le balcon d’Eboulet, ou de celle des "Marinettes" par Jacques BAUCHE, le ton de Constant COLMAY est plus grave dans l’évocation des patrouilles en Forêt de Chérimont, où disparait le Maitre Lucien BERNIER, son compagnon des premiers jours au sein du Bataillon des Fusiliers Marins de la France Libre.

    Lucien BERNIER. Crédit photo : Ordre de la Libération

    De très belles photos illustrent le Mémorial du 22ème B.M.N.A d’Eboulet et nous reproduisons les allocutions de Monsieur Serge Robert lors des commémorations de la libération de RONCHAMP et d’EBOULET en 2013, qui témoignent de ce que le souvenir de la 1ère D.F.L. est encore bien  présent au cœur des champagnerots...

    Crédit photo : François Bresson

    Etape n° 19 - 30 Sept-3 Octobre 1944 - Le  22ème B.M.N.A et les Fusiliers Marins dans la prise de Ronchamp

    Au centre : Louis VILPINI (22ème B.M.N.A.) et  Gérard POIVEY

    (Maire de Champagney)

    Crédit photo : François Bresson

    Télécharger « 30 sept-3 octobre 1944-combats de Ronchamp et Eboulet »

     

     


    4 commentaires