• Au soir du 23 août, la 1ère Division Française Libre a démantelé l'essentiel de la ligne de défense rapprochée de Toulon à l‘Est. Mais elle a dépassé des positions et des forts de la défense côtière qui tiennent toujours et qu'il lui faut réduire. Sur ses arrières, le 1er Bataillon de Légion Etrangère  a nettoyé les Salins d'Hyères, Costebelle et le Mont des Oiseaux et les derniers îlots de résistance au tunnel de San Salvadour se sont rendus le 23. Le Bataillon de Marche n° 21 s’apprête alors à attaquer le Fort de Sainte Marguerite, appuyé par l’Escadron Savary des Fusiliers Marins et les Tanks Destroyers du  8ème Régiment de Chasseurs d’Afrique.

    Etape n° 10 - 23-24 Août 1944 - Reddition du Fort Sainte Marguerite aux Marousins du B.M. 21

    Le Fort Sainte Marguerite - Crédit photo : Sudwall superforum

    L’ouvrage du Fort de Sainte Marguerite fait partie du dispositif de la Flak (Défense Contre Avion allemande) dominant la mer avec 4 pièces de 155 pointées vers le large, 2 pièces D.C.A./D.C.B. de 88 sur le dessus du Fort, des pièces de 47 en embrasures et de nombreux canons de 20 Breda. Les pilonnages de l’Artillerie alliée n’en sont pas venus à bout... Les Tirailleurs du B.M. 21 et les Tanks Destroyers du 8e R.C.A préparent le terrain le 23 août alors que les bois entourant l’ouvrage sont remplis de Fusiliers Marins ennemis. Ces opérations réussissent à convaincre le Commandant de la place qui accepte de se rendre le lendemain  aux émissaires du B.M. 21...

    Le Colonel RAYNAL, commandant la 4ème Brigade F.F.L., le chef de Bataillon FOURNIER et de nombreux officiers viennent assister à la reddition de plus de 700 hommes et d'une vingtaine d'officiers.

    Etape n° 10 - 23-24 Août 1944 - Reddition du Fort Sainte Marguerite aux Marousins du B.M. 21

    Après la reddition, Marins allemands du MFlaA 819 face aux Marsouins du B.M. 21

    C.P. : général  GRAS -  Source :  Paul Gaujac  - Nel éd.

    Ce même jour le 22e Bataillon de Marche Nord-Africain prend le Cap Brun appuyé par les tirs du 1er Régiment d'Artillerie.  Dans les dernières opérations du R.A. contre les Forts de Toulon, disparaît le plus jeune de ses Officiers F.F.L., l’Aspirant François PHILIPPE, âgé de 20 ans. Le Compagnon de la Libération Pierre SIMONET témoigne de son amitié pour le jeune homme...

    Etape n° 10 - 23-24 Août 1944 - Reddition du Fort Sainte Marguerite aux Marsouins du B.M. 21

    Crédit photo : Ordre de la Libération

    Télécharger « 23-24 Août - Reddition du Fort Sainte Marguerite et prise du Cap Brun»

    Notre prochain et dernier article à paraître sur la 1ère D.F.L. dans la Bataille de Provence : La reddition "au bluff" des 800 hommes de l'Arsenal de Toulon, à Saint Jean du Var ...


    4 commentaires
  •  

    Invitation à la projection "Les français du Jour J" le


    votre commentaire
  • Il y a 7 jours et 7 nuits sans sommeil que le Bataillon d’Infanterie de Marine et du Pacifique (B.I.M.P.), ses Calédoniens, ses Tahitiens et ses Canaques, ont pris pied sur le sol de France. Tout de suite ce furent les marches forcées sous le dur soleil du midi, les patrouilles, les approches de nuit, les assauts de la cote 186 et du Golf-Hôtel à Hyères ; encore des marches, les durs barrages d’artillerie sur la ligne du chemin de fer devant La Garde. Les coloniaux parviennent dans ce village juste après son évacuation. Sans répit, ils poursuivent alors leur avance vers La Mauranne...

    Dans  les combats meurtriers de La Mauranne vont disparaître  31 hommes du B.I.M.P. :  de nombreux Français Libres comme le Compagnon Raymond PERRAUD - vainqueur du Golf-Hôtel d’Hyères-, le sergent-chef tahitien Charles BERNARDINO, le sergent-chef LE CARROUR,  l'adjudant Charles PORCHERON ; le caporal Jacques BARDET du Bataillon d’Infanterie de Marine, et tant d’autres de leurs frères d’armes, anciens de Bir Hakeim.

     

    Etape n° 9 - 23 août 1944 -  Le BIMP à l’assaut de La Mauranne Etape n° 9 - 23 août 1944 -  Le BIMP à l’assaut de La Mauranne

     Charles BERNARDINO

    Le courage légendaire des Pacifiens est une nouvelle fois souligné à travers de nombreux témoignages, dont ceux  issus de l’ouvrage sur  « Les Tahitiens dans la 2ème Guerre Mondiale », dirigé par Jean-Christophe Teva SHIGETOMI auquel nous renouvelons nos remerciements.

    Nous lui souhaitons grand succès pour le lancement de cet ouvrage présenté lors de deux expositions qui lui seront  consacrées : à Paris du 5 au 24  Juin prochain, suivie de celle qui se déroulera à Tahiti en Juillet. (voir notre article) 

    Et à cette occasion, nous vous rappelons la sortie ces jours-ci du livre de l'historien et écrivain François BROCHE "A l'Officier des îles" , consacré à la mémoire de son père Félix BROCHE, le "Metua" -  le Père -  du Bataillon du Pacifique, disparu à Bir Hakeim en Juin 1942. (voir notre article)

    Nos remerciements vont également à Michel KEMPF, et  à Michel PEROT (Délégué de la  France Libre du Havre), pour leurs photographies des sites de mémoire.

    « 23 Août 1944 - Le BIMP à l'attaque de La Mauranne »

    Prochainement  : nos deux dernières étapes des combats de la Libération en Provence  qui s'achèveront par la prise de TOULON.

    Jean PFLIEGER vous rappelle  qu'il existe un DVD Ecpad/Arc en ciel produit en 2005, sur le Bataillon du Pacifique : "Le BATAILLON DES GUITARISTES". Dans l'extrait diffusé ci-dessous (3 minutes) vous entendrez notamment John MARTIN, Roger LUDEAU et Jean TRANAPE, vous verrez des images du  pèlerinage des tahitiens en 1972 au cimetière de Tobrouk (Bir Hakeim) et vous découvrirez le chant des Tamari'i volontaires...

     


    Pour commander le DVD, rendez-vous sur la Boutique de l'Ecpad LIEN


    votre commentaire
  •  

    Au soir du 23 Août, la 1ère Division Française Libre a démantelé l’essentiel de la ligne de  défense allemande rapprochée  de Toulon à l’Est ; sur ses arrières, le 1erBataillon de Légion Etrangère nettoie les Salins d’Hyères, Costebelle et le Mont des Oiseaux.  Les Légionnaires ont enlevé un à un tous les fortins de la position, écrasés par les canons de la flotte.

    Le 23 août, les derniers îlots de résistance, au tunnel de San Salvadour, se rendent au 22ème Bataillon de Marche et aux F.F.I.

     Carqueiranne est libéré !

    De son côté Le Bataillon de Marche n° 21  isole le Fort du Cap de Garde de Carqueiranne dont il  obtient la reddition le 24 août, au prix d’un magistral coup de bluff du Capitaine MULLER.

    Etape n° 8 - La "13" au Mont des Oiseaux , F.F.I et F.F.L à Carqueiranne et le bluff du B.M 21 au Fort du Cap de Garde

    L'une des batteries de SAN SALVADOUR  - Crédit photo : Sudwall superforum

     « 20- 23 Aout 1944 - La "13" au Mont des Oiseaux, F.F.I. et F.F.L. dans la Libération de Carqueiranne »

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Chers Anciens

    La Fondation B.M.24 – Obenheim a le plaisir de vous faire part de l’attribution du Label du 70ème anniversaire de la  Libération du Territoire National délivré par le Ministère des Anciens Combattants pour le projet de publication  "Villes et Villages libres avec la 1ère D.F.L."

    Ce projet entre parfaitement dans le cadre du devoir de mémoire que la Fondation pratique depuis 1982 et de façon plus régulière depuis 1990.

    Inutile de rappeler que ce devoir de mémoire est un objectif majeur de la Fondation ainsi que l’ont voulu Sabin SALINAS, Pierre GRANIER, Jacques BENHAMOU, Léon GARSON et Louis CHAVANON en particulier.

    Ils ont été les pionniers de la Fondation et ils ont su en tracer le chemin.

    Vous pourrez suivre l’évolution du travail en consultant régulièrement le blog qui a été créé à cet effet.

    La Fondation B.M. 24 - Obenheim

    Site internet de la Fondation

    **********************

    70e anniversaire des libérations du territoire et de la victoire sur le nazisme

    "Le 70e anniversaire des libérations du territoire et de la victoire sur le nazisme constituera un grand moment de mémoire partagée qui réunira tous les territoires de France et les nations qui ont envoyé sur notre sol en 1944 leurs soldats, nos libérateurs. En tant que secrétaire d’État chargé des Anciens combattants et de la mémoire, il est de mon devoir d'être, en ces temps de commémoration, le messager de tous les Français et de leur témoigner notre profonde reconnaissance. La Normandie accueillera, 70 ans après le débarquement du 6 juin 1944, les représentants des pays venus libérer la France et porter un message d’espoir à toute l’Europe. En Provence, les chefs d’États africains viendront, le 15 août, rendre hommage à tous les combattants des anciennes colonies venus contribuer au réveil de la fierté et de l’honneur de la France. La libération de notre pays, c’est aussi celle de ses villes.

     Je tiens à ce que chaque commune de France puisse commémorer les actes héroïques qui ont permis de renouer, après des années sombres, avec la grandeur de la France. Je tiens à ce que chaque territoire puisse célébrer ses résistants, maquisards et soldats de l’Armée française libre. Notre hommage s’étendra bien évidemment aussi à toutes les victimes de la barbarie nazie. L’année 2015 sera l’occasion de réunir tous les Français et tous les Européens autour du souvenir de la lutte contre le nazisme, du retour à la paix et de la naissance d’un idéal européen. Le site du 70e anniversaire, élaboré avec l'aide du comité scientifique présidé par Jean-Pierre Azéma, porte une double ambition : comprendre cette histoire qui a bouleversé notre vision du monde et découvrir les événements nationaux ou locaux consacrés à ces deux années charnière que sont 1944 et 1945. Les services du ministère de la Défense, les collectivités territoriales, les opérateurs de la culture et de la mémoire, nos partenaires étrangers et tous les Français sont mobilisés pour construire un 70e anniversaire exceptionnel.

    Soyons ensemble à la hauteur de ce rendez-vous !"

    Kader Arif
    secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens combattants et de la mémoire

    EXTRAIT CONCERNANT l'Appel à projets dans le cadre du 70e anniversaire de la Résistance, des Débarquements, de la libération de la France et de la victoire sur le nazisme : "Cette homologation permet de distinguer les projets s’inscrivant dans le cadre des thématiques retenues au plan national : hommage aux survivants, rappel des valeurs qui ont été défendues, conséquence sur la construction européenne et le renforcement des valeurs démocratiques, valorisation des territoires de mémoire. Les projets pourront être de nature très diverse et présenter un caractère temporaire (exposition, colloque, spectacle, manifestation, cérémonie, …) ou pérenne (monument, mémorial, centre d’interprétation, chemins de mémoire, publication, …)." Lien source

     

    PRESENTATION du Projet "Villes et villages Libres avec la 1ère Division Française Libre" sur le Site du 70e anniversaire Lien


    4 commentaires