• * 20 novembre - Nouméa honore Jean TRANAPE (Bataillon du Pacifique)

    Page mise à jour le 6 Mars 2015

     

    * 20 novembre - Nouméa honore Jean TRANAPE (Bataillon du Pacifique)

    Télécharger le livret « Inauguration Rue Jean TRANAPE.pdf »


    Nouméa -Inauguration de la rue Jean TRANAPE... par jeanclaudetranape

     

    HEROS POUR L'ETERNITE

    * Nouméa honore Jean TRANAPE
    Famille, amis et officiels ont assisté jeudi soir à l’inauguration de la rue qui porte le nom de Jean Tranape. Un hommage à cet ancien combattant du bataillon du Pacifique. Deux ans après sa disparition, la mémoire du grand-père est toujours vivante.


    La plaque a été dévoilée par les descendants de Jean Tranape, ici entourés de Jean Lèques et de Sonia Lagarde.
    Une longue expiration, comme le sentiment du devoir accompli. « Ça y est, lâche Jérôme Tranape. On ne se rend pas compte sur le moment, mais c’est très émouvant. » Au-dessus des têtes, la plaque de rue au nom de Jean Tranape, grand-père de Jérôme et membre du bataillon du Pacifique, vient tout juste d’être dévoilée au terme de la cérémonie d’inauguration de la voie qui relie la rue Max-Frouin à la voie express.


    Dans son discours, Sonia Lagarde a tenu à rendre un « hommage appuyé  à Jean Tranape, « parti combattre pour défendre la mère Patrie loin de son île ». « Il est aujourd’hui légitime de l’honorer pour cette leçon de courage et de patriotisme élevé qu’il nous a donnée », a poursuivi la député-maire.


    Dans l’assistance, l’émotion est palpable. Le premier cercle est là. La famille du héros, qui s’est notamment illustré à la bataille de Bir Hakeim, mais aussi les amis, familles Pentecost, Dang, Thong, Chuvan, ainsi que Gaël Yanno et Jean Lèques. Le commandant de la base navale, des anciens combattants et des membres de la France Libre sont également présents.


    Humilité. « Mais pourquoi “héros”, pourquoi tant d'honneur pour moi ? Mes camarades méritent bien plus que moi car, eux, sont morts alors que moi je suis encore en vie. » Ces paroles de Jean Tranape, c’est Jade, l’arrière-petite-fille de Jean, qui les a prononcées, jeudi soir, devant l’assemblée.
    « Le grand-père a parlé très tard de ce qu’il a vécu, explique Jérôme, le père de Jade. Pendant quarante ans, il n’a jamais voulu en parler, il était humble. C’est mon père, Jean-Claude, qui l’a incité. »

    Bravoure. « Cette plaque, c’est la reconnaissance pour le parcours héroïque du grand-père », poursuit Jérôme. Un parcours fait de blessures, mais surtout de bravoure, qui a valu à Jean Tranape la Croix de la Libération, remise par le Général de Gaulle en personne, en 1944.

     

    « Nous sommes très fiers pour la famille et pour le pays », admet Jérôme Tranape.
    Le nom de son grand-père, inscrit dans les coeurs, l’est désormais aussi dans sa ville.


    Tomislav Govekar
    Les Nouvelles Calédoniennes / Extrait du site www.lnc.nc

    • Jean TRANAPE : Biographie de l'Ordre de  la Libération LIEN

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    C'était en Mai 2005, commémoration du 8 Mai 1945 en présence de jean TRANAPE

     


    Commémoration du 8 mai 2005 à Nouméa avec Jean... par jeanclaudetranape

    Rencontre de Jean TRANAPE avec Eugène MILLOT du Bataillon du Pacifique, évocation de Bir hakeim


    Jean TRANAPE retrouve Eugène MILLOT, son... par jeanclaudetranape

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 26 Novembre 2014 à 18:39

    Un homme extraordinaire, d'une modestie incroyable bientôt il sera mis à l'honneur à Rueil Malmaison, ses filleuls du CFIM (jeunes volontaires) se souviennent de lui et  de son parcours extraordinaire

    . Que de moments partagés.......J'embrasse toute la famille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :