• * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Mardi 30 juin 2015 s’est déroulée la cérémonie de dissolution du 1er régiment d’artillerie de marine, elle était présidée par le Général d’armée Jean-Pierre BOSSER, chef d’état-major de l’armée de terre.
    Les chefs de corps et gardes aux emblèmes des autres unités de la 1ère brigade mécanisée étaient présents.


    Après les honneurs rendus à l’étendard, le CEMAT et le colonel MALOD ont effectué une dernière revue des troupes puis avec le général BELLOT DES MINIERES, commandant la 1ère brigade mécanisée, ont procédé à une remise de décorations. Le colonel MALOD a été fait Chevalier de la Légion d’Honneur, le SCH E. a été décoré de la médaille militaire, le CBA B. a été fait Officier de l’ordre national du mérite, l’ADC E. a été fait Chevalier de l’ordre national du mérite et le LTN M. s’est vu remettre l’insigne des blessés de guerre.


    A l’issue de la lecture de l’ordre du jour faite par le Général d’armée BOSSER, les troupes du 1er régiment d’artillerie de marine ont effectué devant les autorités civiles et militaires, beaucoup d’anciens du régiment, un dernier défilé sur la place d’armes du quartier Corbineau avant de se mettre en place pour le cérémonial de remise de l’étendard qui a été roulé par les 3 présidents de catégories, mettant ainsi un terme à 323 années d’existence du régiment.


    L’étendard et la mémoire du 1er de l’Arme seront confiés au 11ème RAMa (stationné à La Lande d’Ouée en Bretagne) lors d’une cérémonie prévue au musée des troupes de marine à Fréjus (crypte des emblèmes) lors de Bazeilles (31 août-1er septembre 2015).

    1er RAMa

     

     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Quelques photographies des temps forts de  la cérémonie issues de l'Album du 1er RAMa (service Communication), et des clichés pris par Christian Martel.

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    CEREMONIAL DE REMISE DE L'ETENDARD

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    De gauche à droite, 3 Anciens du 1er R.A. : Jean-Mathieu BORIS, Jean GILBERT et Pierre GAUTHIER- Cliché Christian Martel

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Christian Martel, F. Roumeguère et Jacques VANOTTI (Ancien du B.M. 21)

    cliché Pascal Vanotti

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015Cliché Christian Martel

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Cliché Christian Martel

     

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Cliché Christian Martel

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Cliché Christian Martel

    Ils sont entrés sur la pelouse en entonnant le chant des Tamari'i Volontaires du  Bataillon du Pacifique, autre unité "de Marine".....

     


    Les Tahitiens du 1er RAMa lors de la cérémonie... Vidéo Christian MARTEL

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Intervention de Monsieur COHEN - Cliché Christian Martel

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Intervention de Monsieur Jean-Mathieu BORIS

    "Alors que ce régiment va être dissous, il m’a paru nécessaire de vous parler de celui qui l’a créé, Jean-Claude Laurent Champrosay

    Né en août 1908 au Havre, Jean-Claude Laurent-Champrosay, Saint-Cyrien, Lieutenant en 1931, part pour le Maroc en 1932 et rejoint le Régiment d’Artillerie colonial du Maroc pour les dernières opérations de pacification de la région autour du Bou Gafer.

    Lors d’une attaque nocturne sur sa batterie le 6 août 1933, il est blessé grièvement et sa conduite lui vaut, à 25 ans, d’être chevalier de la Légion d’Honneur.

    A l’armistice de juin 1940. Refusant la défaite, il convainc la majeure partie de ses bigors de l’accompagner dans cette voie et passe avec l’essentiel de sa batterie en Gold Coast (aujourd’hui Ghana), puis au Cameroun où il s’engage dans les FFL, concrétisant ainsi sa réponse à l’appel du Général de Gaulle.

    A partir de janvier 1941, tous les artilleurs de la France libre en Afrique sont placés sous ses ordres au sein de la Brigade d’orient et participent aux opérations en Erythrée. Ses qualités d’artilleur et de chef se révèlent lors des combats de Keren et Massaoua.

    S’en suivent en juin 1941 les combats de Syrie, la prise de Damas et sa promotion, à 33 ans, au grade de chef d’escadron. Avec, les volontaires de toute l’Afrique et les ralliés des anciennes forces du Levant, Laurent-Champrosay forme alors le 1er Régiment d’Artillerie des Forces Françaises Libres qui va prendre part à tous les combats de la 1re Division Française Libre.

    La campagne de Lybie débute en janvier 1942 par des patrouilles et se poursuit le mois suivant avec l’occupation de la position de Bir-Hakeim. Dans ce réduit isolé, où la logistique des munitions est une préoccupation permanente, ce chef né est un des grands hommes de la défense victorieuse contre l’Afrika Korps, du 27 mai au 11 juin 1942. Après avoir largement contribué à la déroute initiale de la Division blindée italienne Ariete, il est au cœur des combats du mois de juin face à Rommel à un moment où la valeur militaire des défenseurs s’exprime complètement et permet de maintenir intactes les positions, alors que tout semble compromis. Il est donc normal qu’à l’issue de la sortie victorieuse du 11 juin 1942, Jean-Claude Laurent-Champrosay soit distingué à trois reprises : par la Croix de la Libération tout d’abord, puis par la DSO (Distinguished Service Order) britannique et enfin par la promotion au grade de lieutenant-colonel.

    En novembre 1942, il continue le combat avec son régiment à El Himmeimat, lors des opérations préliminaires de la bataille d’El Alamein, sur un terrain extrêmement difficile pour appuyer l’attaque de la 1re BFL. Durant les combats de Tunisie en mai 1943 dans le secteur de Takrouna, le 1er RAFFL se distingue, une fois de plus, et tire en cinq jours près de 26000 obus. Au cours de l’été 1943, le régiment est réorganisé en Tripolitaine et équipé de matériel américain.

    Le lieutenant-colonel Laurent-Champrosay, commandant l’artillerie divisionnaire de la 1re DFL ainsi que le 1er RAFFL débarque en Italie fin avril 1944 ;  la conduite du régiment contribue de façon décisive aux victoires successives de la DFL. Rome libérée est traversée le 10 juin et la poursuite sur Sienne continue.

    Une mission de reconnaissance, sur la route de Scotto Mortée, le 18 juin 1944, sera fatale à Jean-Claude Laurent-Champrosay, sa jeep explosant sur une mine. Transporté à l’ambulance chirurgicale dans la région d’Acquapendente il décède le lendemain des suites de ses blessures et est inhumé à Rome.

    Il est promu colonel par décret du 16 avril 1945 pour prendre rang le 15 juin 1944, il était Commandeur de la Légion d’Honneur, Compagnon de la Libération par décret du 9 septembre 1942, Croix de guerre 39/45 avec cinq citations, Croix de guerre des TOE avec une palme, titulaire de la Croix du Combattant 39/45, de la Médaille des Blessés, de la Médaille Coloniale avec agrafes « Maroc », « Libye 1942 », « Bir-Hakeim », de la Médaille d’Honneur du Mérite Syrien de la Distinguished Service Order".

     

    Jean Mathieu BORIS

     

    * 1000 personnes à Chalons pour célébrer les adieux du 1er RAMa le 30 juin 2015

    Cliché Christian Martel

     

    L'un des officiers du 1er RAMa nous avait confié avant la cérémonie " oui, ce sera un enterrement, mais un enterrement de première classe..."

    Au moment de se séparer le 1er RAMa nous a offert un grand moment d'union, de partage, de dignité et de fierté.

    Les sourires masquaient sans doute la tristesse, sauf au moment solennel et bouleversant  du cérémonial de  la remise de l'étendard...

    Un immense Merci au Lieutenant colonel MALOD et à l'ensemble des personnels du 1er RAMa qui nous ont permis de vivre ce moment inoubliable en présence des Anciens du 1er RA et de la D.F.L., et de leurs descendants. Avec une pensée pour Blandine Bongrand Saint Hillier qui était hospitalisée, mais se remet de son opération....

     

     

     

     


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :