• *Avis aux chercheurs : consulter la base EGO

     

    LIEN 

    Centre de Recherche d'Histoire Quantitative (CRHQ)
    MRSH-CNRS-UNICAEN Esplanade de la Paix 14000 Caen (France) 

    La base de données « Écrits de Guerre et d’Occupation » (EGO 1939-1945) est destinée à recenser de façon exhaustive l’ensemble des témoignages, récits, carnets, journaux intimes et mémoires, concernant la France et les Français durant la Seconde Guerre mondiale, publiés de 1939 jusqu’à nos jours.

    Alors que pour la guerre 1914-1918, les témoignages publiés se rapportent, dans leur écrasante majorité, à la seule expérience combattante des « poilus », le conflit 1939-1945 a été marqué par une vaste pluralité de destins, choisis ou subis, au gré des événements et des individus. La base EGO 1939-1945 permet à la fois de recenser tous ces témoignages et de les (re)découvrir, grâce aux catégories définies et à la fonction de Recherche avancée.
    EGO 1939-1945 a ainsi vocation à être un outil au service du public et des chercheurs. Qu’il s’agisse de trouver une information précise ou d’établir des corpus, il offre la possibilité de repérer et de regrouper les témoignages en fonction du statut des auteurs (soldat, prisonnier de guerre, résistant, interné, déporté, etc.), de leur profession (écrivain, journaliste, homme politique, etc.), du genre littéraire (récit, journal ou carnet, conférence, poésie, etc.) ou encore des thématiques générales (opérations militaires, déportation, persécution raciale, captivité, etc.).

    Une fois repérés les écrits qui vous intéressent, la base vous oriente vers les cotes et les sources des détenteurs de ces archives.

     


    votre commentaire
  • * CNRD 2017-2018 : s'engager pour libérer la France : Brochure Fondation de la France Libre

    Le numéro 65 de la revue de la Fondation de la France Libre vient de paraître.
    Ce numéro spécial, conçu et élaboré par un comité présidé par Tristan Lecoq, inspecteur général de l’Éducation nationale, président du collège des correcteurs du Concours national de la Résistance et de la Déportation, est consacré au thème 2017-2018 du concours, qui a pour intitulé « s’engager pour libérer la France ».
    Des exemplaires de ce dossier pédagogique préparatoire ont été adressés aux établissements du second degré, afin d’aider élèves et enseignants à préparer le concours, avec le soutien du ministère des Armées et du ministère de l’Éducation nationale.
    Consacré à l’engagement des Français Libres et des résistants de l’intérieur entre 1940 et 1945, il en étudie les formes, les motivations et les finalités, ainsi que la chronologie, en trois temps
    • S’engager : les débuts et les pionniers. Le temps de la décision (1940-1941), p. 6-15 ;
    • S’engager : s’organiser pour agir. Le temps de l’action (1942-1943), p. 16-25 ;
    • S’engager : libérer la France. Le temps du combat (1944-1945), p. 26-33) ;

    CLIQUEZ ICI POUR VISUALISER LA VERSION INTERACTIVE DE LA REVUE
    Accédez à la version numérique de la brochure et au dossier documentaire de la Fondation ici.


    Les précédents numéros de la Revue et le formulaire d’abonnement sont disponibles ici.


    votre commentaire
  • Le visage d'un Compagnon retrouvé : Pierre BERNARD était un combattant du BM 5

    copyright: Service historique de la Défense - dossier GR 16 P 51677 

     

    Communiqué de l''Ordre de la Libération le 14 septembre  : "Merci à Fabrice Bourrée, responsable du département AERI de la Fondation de la Résistance qui a découvert, lors de recherches effectuées au Service historique de la Défense (SHD), le visage inconnu de Pierre Bernard, compagnon de la Libération. Engagé dans les Forces françaises libres le 15 novembre 1940, Pierre BERNARD est envoyé au Levant, puis affecté à l’Etat-major particulier des FFL en Syrie. En octobre 1942, le lieutenant Bernard rejoint les rangs du Bataillon de marche n°5. Il meurt transpercé de 10 balles lors de la bataille de Tunisie".

    Chevalier de la Légion d’Honneur
    Compagnon de la Libération par décret du 10 décembre 1943 
    Croix de Guerre 1939-45 avec palme

    PIERRE BERNARD, alias Paul Bouvey, BM 5

    Pierre Bernard est né le 1er juillet 1907 à Fontainebleau en Seine-et-Marne. Son père est artiste musicien.

    Engagé par devancement d'appel en mai 1926 au titre du 92e Régiment d'infanterie (92e RI), il termine son service militaire en 1927 avec le grade de sergent.

    Diplômé de l’Ecole supérieure de commerce de Clermont-Ferrand, il y exerce le métier d’expert-comptable auprès du tribunal de commerce.

    Installé en Chine en 1938, il est placé en affectation spéciales aux forces de police de Shanghai en septembre 1939 comme lieutenant de réserve. Démobilisé en juillet 1940, il refuse l'armistice et quitte Shanghai pour l’Angleterre à la mi-septembre 1940. Il s’engage dans les Forces françaises libres le 15 novembre 1940 sous le nom de Paul Bouvey.

    Envoyé au Moyen-Orient en août 1941, il est détaché à la sûreté militaire aux armées. En décembre 1941, il est affecté à l'Etat-major particulier des FFL comme chef de la Sûreté générale aux armées en Syrie.

    En octobre 1942, le lieutenant Bernard rejoint les rangs du bataillon de marche n° 5 (BM 5) créé au Cameroun en mai 1941 et rattaché depuis mai 1942 à la 2e Brigade française libre. Pierre Bernard, affecté à la 2e compagnie, se porte toujours volontaire pour les missions dangereuses.

    Pendant la bataille de Tunisie, officier adjoint du commandant de compagnie, le lieutenant Bernard remplace celui-ci blessé, et à la tête de la section de réserve, il conduit l'attaque de la Cote 136 à Takrouna le 11 mai 1943. Pris sous le feu de l'ennemi, il dirige habilement la manœuvre, en faisant feu de ses deux pistolets. Mais, mitraillé à bout portant, il meurt transpercé de 10 balles.

    Pierre Bernard est inhumé au cimetière 101 à Takrouna.

     

    • Chevalier de la Légion d'Honneur
    • Compagnon de la Libération - décret du 10 décembre 1943
    • Croix de Guerre 1939-1945 avec palme
    • Médaille coloniale avec agrafe « Syrie »

     

    Biographie : Ordre de la Libération


    votre commentaire
  •  

     

    Le Concours National de la Résistance et de la Déportation existe depuis 1961, et a pour but de perpétuer chez les jeunes générations la mémoire de la Résistance et de la Déportation.

    Le thème proposé cette année, que publie le Bulletin Officiel aujourd’hui, est « S’engager pour libérer la France.* »

    Le thème proposé l’an passé était : « La négation de l’Homme dans l’univers concentrationnaire nazi. » Le palmarès national pour l’année scolaire 2016-2017 sera dévoilé dans quelques jours.

    Comment participer

    Peuvent participer au concours : les élèves des collèges, des lycées d’enseignement général et technologique, des lycées professionnels et des lycées polyvalents, publics et privés sous contrat d’association avec l’État. Sont concernés au collège les élèves des classes de troisième uniquement, incluant les sections d’enseignement général et professionnel adapté (SEGPA) ; au lycée, les élèves de toutes les classes, à l’exception des formations post-baccalauréat ; dans les établissements régionaux d’enseignement adapté (EREA), les élèves à partir de la classe de troisième. L’inscription au concours est faite par le chef d’établissement.

    Le règlement du concours 2017-2018 est en ligne. Par ailleurs, pour tout savoir en un clin d’oeil sur l’organisation et le déroulement du concours, le site officiel propose une page « Le concours en onze questions. »

    Un document pédagogique visant à aider les élèves et les enseignants à préparer le concours sera en ligne sur le site officiel du concours en octobre. Il sera rédigé cette année par la Fondation de la France libre.

    * thème proposé par la Fondation de la France Libre

    Ressources Annexes

    Associations / Délégations de la Fondation de la France Libre :

    La délégation  de la Fondation de la France Libre 76 Le Havre vous conseille de prendre contact avec l'Inspecteur général de l'Education Nationale responsable de la mission Mémoire et Citoyenneté de votre Académie régionale afin de lui faire connaître votre disponibilité pour aider les enseignants qui s'engageraient dans ce concours.

    La Délégation du Havre propose par exemple  son appui autour  de l'ouvrage " L'Odyssée des 500 Français Libres du Havre" (remis aux 35 établissements  des collèges et lycées de l'agglomération en juin dernier)  au moyen d'interventions, témoignages, et  orientations..

    Enseignants :

    "Enseigner la Résistance", un   ouvrage , et un site pédagogique 

    Elèves : 

    Une enseignante de la Nièvre a élaboré un dossier pédagogique pour aider les élèves candidats 

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Madame Françoise Basteau nous a communiqué de nouvelles photographies ainsi que les textes des allocutions du Général Baptiste, du Maire de L'Isle Jourdain et celui de son intervention lors de la cérémonie du 20 Août 2017 en hommage aux Compagnons de la Libération du Gers. 

    Consulter l'article actualisé LIEN


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique